Bienvenue sur Parselmouth !
Le forum a ouvert ses portes le 23/02/2015.
Les sang-pur inventés sont fermés pour le moment. Merci de privilégier les nés-moldus et les sang-mêlés.
Merci de privilégier les Poufsouffle et les Serdaigle.

Partagez | 
 

 Un coup de porte mal placé (Hadès)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Invité
Invité


MessageSujet: Un coup de porte mal placé (Hadès)   Dim 21 Juin - 12:09



❝Un coup de porte mal placé❞
Absynthe & Hadès
Et voilà ! Un optimal dans la poche, en quelques minutes. Je ne pouvais m’empêcher de me sentir fière de moi, même si d’autres auraient pu penser que je n’étais simplement pas responsable. Utiliser ses charmes pour changer une note n’était pas donné à tout le monde. Déjà, il fallait avoir du charme, puis aussi du cran. Aller voir ce professeur ainsi, lui faisant du rentre-dedans sans pour autant être une fille facile à passer sous le bureau, voilà qui était délicat. Mais j’avais réussi ma petite comédie, récoltant même au passage un dîner samedi soir … J’en étais d’ailleurs encore toute étonnée.

Je descendais de cette entrevue avec le professeur McBride pour rejoindre mon dortoir, ne voulant pas qu’on me voit ainsi, dans cette tenue moldue, très pratique pour faire craquer l’enseignant mais qui me vaudrait beaucoup de remontrances de la part de Dumbledore ou d’autres professeurs moins sensibles à mes charmes physiques. Je doute en effet que la mini-jupe et le haut d’un décolleté à faire tourner des têtes soient du goût des adultes responsables et faisant leur maximum pour que les hormones, à Poudlard, se calment un peu. Si seulement  ils savaient à quel point leurs élèves n’étaient pas sages du tout !

Passant la porte, je soufflais le mot de passe pour me retrouver dans la salle commune. Il me restait à peine dix minutes avant de me retrouver seule à la table pour manger et je n’avais vraiment pas envie de dîner toute seule. Au pire, je n’avais pas vraiment fin, mais je n’aimais pas louper le repas du soir. C’était le moment pour me montrer, pour me pavaner un peu, sous les regards jalousés de certains et ceux conquis des autres. Mais je n’eus pas le temps de rentrer dans la salle commune que je rentrais en collision avec quelqu’un qui en sortait. Je me pris la lourde porte dans le bras, et je poussais un râle agacé.

« Tu peux pas faire attention à ce que tu fais ! Bon sang ! Crétin ! »

J’ignorais à qui je m’adressais, étant occupée à me masser le bras qui n’allait pas tarder à faire apparaitre un immense bleu. Mais peu importe : sang-pur ou autre, je n’allais pas garder ma langue dans ma poche alors qu’il venait clairement de me faire mal. Et il avait intérêt (ou elle) de me faire des excuses sinon … J'entrais tout de même dans la salle, les yeux furibonds, tombant enfin sur le visage de la personne qui venait de blesser la reine de ces lieux: Malefoy !



© Pando
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un coup de porte mal placé (Hadès)   Dim 21 Juin - 19:42

Absynthe ∞ Hades
Un coup de porte mal placé
La soirée, le repas, il n'y avait rien à redire aux moments qu'il passait avec son meilleur ami, qui ironiquement, malgré le nom de famille qui était le sien, était la personne en qui il avait le plus confiance en ce monde. Hades en était même plus proche que de n'importe quel membre de sa famille la plus intime, ses parents, ses sœurs... s'ils savaient, ils ignoraient nombre de choses que le Malefoy n'était pas prêt à avouer. Un monde entier le séparait des siens, alors qu'il respectait pourtant sagement leur volonté, qu'il cheminait sur la voie qu'ils avaient choisie à sa place... le guidant jusqu'au Lord, avant que ses 17 ans n'aient sonné la fin de sa pseudo liberté. Il avait presque entendu le murmure de porter une sorte de laisse qui l'empêcherait de fuir le destin qui était le sien, même s'il n'en avait pas la moindre preuve. Il sentait parfois son avant-bras le brûler, comme un moyen de ne pas oublier, ou bien plus simplement le Mage Noir qui se rappelait à son bon souvenir. Néanmoins la marque n'était pas visible, elle se dissimulait tant sous le tissu de sa chemise que sous un sort de dissimulation parfait qui laissait sa peau aussi immaculée qu'à l'accoutumé la majeure partie du temps.

Mais ce n'était pas sa première préoccupation en cet instant, nulle brûlure ne cherchait à ébranler son être, et il pouvait ainsi travailler consciencieusement sur le devoir auquel il mettait justement un point final. Il avait tardé, laissé Pinchas prendre les devants et se rendre dans la grande salle sans lui, puisqu'il tenait à finir avant d'arrêter, de sorte à être tranquille pour le reste de la soirée. Il avait pris cette habitude de toujours faire ses devoirs en avance, n'étant jamais certain de ce que demain serait fait, s'il y aurait une vision, ou bien cette brûlure à son bras qui le rendrait presque fou. Néanmoins, il n'avait plus de raison de rester ici, aussi, d'un geste de la main il actionna sa baguette, et le parchemin trouva de lui-même le chemin de sa malle. Lui se leva du fauteuil dans lequel il se trouvait pour prendre la direction de la sortie de la salle commune des verts et argent dont il faisait parti.

Le passage dans le mur apparut, permettant à Hades d'apercevoir celle qui pestait, visiblement ennuyée et agacée par le contact de l'ouverture qu'elle n'avait pas prévue. Mais ce qu'il fixait, ce n'était pas l'insolente Black qui se prenait pour la reine et se faisait un plaisir de l'agacer, mais un semblant d'une créature moldue aux vêtements aussi indécents que l'époque le voudrait. S'il ne l'appréciait pas particulièrement, il ne pouvait renier le fait qu'elle était plus que désirable, la naissance de sa poitrine appelant ses prunelles à se perdre dans ses profondeurs, la petitesse de sa jupe à glisser ses doigts sur la peau mille fois trop dévoilée qu'il pouvait entrevoir. Il la suivit des yeux, tandis qu'elle entrait dans la pièce, laissant ses doigts masser un endroit de son bras. « Si tu es maladroite en plus de ressembler à une trainée, ne m'en rends pas responsable. » fit-il glisser avec sarcasme sur sa langue alors qu'elle levait enfin les yeux sur lui. Autant répondre avec de subtiles hostilités, puisqu'il était plus que certain qu'elle n'en resterait pas là, et qu'il raterait sans doute l'heure du repas... mais elle aussi, puisque vu ce qu'elle portait, il était improbable qu'elle se soit trouvée dans la même pièce que tous les autres professeurs.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un coup de porte mal placé (Hadès)   Dim 21 Juin - 20:17



❝Un coup de porte mal placé❞
Absynthe & Hadès
Il est vrai qu'habillée ainsi, je n'avais rien d'une sorcière de sang-pur mais que voulez-vous, les hommes sont si faibles ! Puis je ne pouvais le nier, ces habits étaient tout de même confortables, et cela changeait des robes de sorcière classique, d'un noir ténébreux, avec les cravates vertes dues à la meilleure des maisons: la nôtre. Puis quand on a des atouts comme les miens, la robe de sorcière n'est pas très pratique. Comme aurais-je pu faire craquer le professeur Mc Bride avec cela ... Bon d'accord, j'aurais pu, mais il m'aurait fallu plus de temps et surtout, j'aurais du aller bien plus loin ... Déjà que je m'étais sentie destabilisée ... J'en étais d'ailleurs encore tout chose.

Me massant douloureusement le bras, je ne pus m'empêcher de réagir aux paroles du vert et argent. Ma main droite lâcha l'endroit douloureux pour atterrir violemment sur la joue gauche du jeune homme. Une trainée ? Il ignorait à qui il parlait ... Quant à la maladresse, j'étais certainement une des élèves les plus douées de mon année, et je n'allais pas me laisser insulter de cette façon. Je ne regrettais pas mon geste, aussi impulsif qu'il avait été. Autant je ne me servais pas de la violence facilement, lorsque j'étais seule avec la personne, cela me dérangeait beaucoup moins.

"La trainée t'emmerde Malefoy ... Et t'es bien content de l'avoir sauté vu que personne ne veut d'un coincé complètement tordu comme toi. Mais puisque cela semble te poser un souci, tu peux rêver pour me voir de nouveau te chevaucher. Prends soin de ta main droite, tu en auras bien besoin."

Mon regard noir était plongé dans le sien. Mes bras étaient croisés sur ma poitrine et j'étais réellement en colère. La douleur était partie, puisque c'était mon égo qui venait d'être blessé. S'il y avait quelque chose que je ne supportais pas, c'était d'être insulté ainsi par un homme. Ces derniers étaient normalement à mes pieds, rêvant de me voir me dévêtir, tissu après tissu, dans le but de voir la perfection en l'état pur.

« Tu as de la chance d'être de ma maison ... Je t'aurais enlevé des points avec grand plaisir, mais c'est déjà un tel handicap de t'avoir chez les verts que je ne vais pas nous tirer une nouvelle balle dans le pied.»

Je ne mâchais pas mes mots, cela n'était pas dans mes habitudes. Et si le blond avait été un amant, il n'en restait pas moins un homme qui, en dehors du lit, n'était à mes yeux qu'un faible ... Je préférais ceux qui avaient du caractère, du vrai ... Et ce n'était pas en s'en prenant à moi qu'il allait me montrer cela.



© Pando
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un coup de porte mal placé (Hadès)   Jeu 25 Juin - 18:12

Absynthe ∞ Hades
Un coup de porte mal placé
Habituellement, il aurait retenu son geste, ses doigts se seraient refermés sur les siens avant même qu'ils atteignent sa joue, mais il n'esquissa pas un seul geste. Paraître normal... il fallait paraître normal, autant que possible, c'était là le plus gros problème du Malefoy, hanté par la marque qui venait parfois lui brûler le bras pour lui rappeler ses obligations. Il accusa donc le coup, simplement, sans même esquisser un geste de colère, il y avait simplement cet éclat sarcastique dans le fond de ses yeux aussi bleus et aussi froids que les glaces du nord. "La trainée t'emmerde Malefoy ... Et t'es bien content de l'avoir sauté vu que personne ne veut d'un coincé complètement tordu comme toi. Mais puisque cela semble te poser un souci, tu peux rêver pour me voir de nouveau te chevaucher. Prends soin de ta main droite, tu en auras bien besoin." Tordu... Tordu ? Le reste de ses mots semblait ne plus avoir d'importance, et puis quoi, elle s'imaginait qu'elle était la seule dont la chair s'était déjà perdue contre la sienne ? Contrairement à ses idées reçues, le Malefoy avait déjà eu plus d'une amante et ne risquait certainement pas de tomber en pénurie de délicieuse petite chose à dominer l'espace de quelques instants. Même si l'une d'elle lui échappait et l'obsédait en un sens. Mais à cette seconde, il ne l'écoutait plus que d'une oreille distante, ses poings serrés faisant blanchir ses phalanges, l'éclat de ses prunelles vacillaient sous l'instabilité qui vrillait ses pensées. L'envie de lui faire du mal irradiait tout son être, et pourtant il n'esquissait pas l'ombre d'un geste, se contentant de la fixer tandis qu'elle continuait à parler... « Tu as de la chance d'être de ma maison ... Je t'aurais enlevé des points avec grand plaisir, mais c'est déjà un tel handicap de t'avoir chez les verts que je ne vais pas nous tirer une nouvelle balle dans le pied.» ...de choses ridicules, de menaces qu'elle ne serait pas assez stupide pour mettre en place sans faire du mal à sa propre maison et s'aliéner, du fait, d'autres élèves vert et argent.

« Pour quoi ? T'avoir dit que tu as l'air d'une catin ? Apprends à t'habiller et à parler comme une sang pur qui mérite le respect plutôt que de jouer à la putain pour avoir des avantages. » répliqua-t-il avec l'acidité qu'elle avait éveillé en lui en ravivant la morsure de sa blessure d'enfant. « Tu crois que tu m'accordes des faveurs que tu peux me retirer quand tu le souhaites ?  » ajouta-t-il avec une once de dégoût dans la voix, comme si elle n'avait pas la moindre importance, la moindre incidence sur son être. Cela faisait des années qu'il refusait cette possibilité à quiconque n'étant pas de ses plus proches amis, et encore moins ses maîtresses. « Tu crois que tu me connais Absynthe ? Il faudrait déjà que tu comprennes la subtilité de mes mots... ressembler à une trainée, ne fais pas de toi une traînée. Je sais que tu n'en es pas une, mais toi... Toi tu es aveugle. » lui susurra-t-il tout en s'approchant d'elle, menaçant, sans pour autant sortir sa baguette, ayant malgré tout l'envie de lui tordre le cou bel et bien ancrée dans ses veines à cette seconde. Ce besoin de la blesser, mais il usait des mots pour la blesser, lui faire entendre combien elle semblait idiote à cet instant, à prétendre des choses. Elle ne manquait certes pas tant de saveur, mais il détestait simplement son attitude... cette supériorité qu'elle affichait alors qu'il n'était pas aussi faible qu'elle semblait le croire, qu'il n'avait rien du fou... Folie qu'il haïssait de tout son être, accusation désastreuse qui pouvait le pousser à perdre le contrôle. Tout n'était qu'apparence, mensonges, et boues envieuses de le contrôler, de le posséder, auxquelles il ne pouvait délibérément se soustraire. Et ce malgré ses maigres tentatives. Tu ne sais rien. dardaient ses prunelles accusatrices. Tu ignores tout et tu ne sauras jamais rien. Lui voyait au-delà des apparences. Lui voyait ce que son don... sa malédiction... la raison de la marque maculant sa chair... désirait lui faire voir.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un coup de porte mal placé (Hadès)   Lun 29 Juin - 12:50



❝Un coup de porte mal placé❞
Absynthe & Hadès
Avais-il réellement décidé que nous allions nous battre. Apparemment, oui. Qu'est-ce que cela pouvait lui foutre que je sois habillée ainsi ? Je n'étais ni sa copine, ni sa soeur ... Et heureusement pour moi. Parce que sincèrement, à ce moment précis, il faisait terriblement peur. J'ignorais totalement qu'il avait rejoint les mangemorts, et mon père avait refusé de m'en parler. En effet, lorsque je lui avais expliqué, l'été dernier, que je voulais les rejoindre, à ses côtés, il avait refusé mais il m'avait tout de même proposé de faire une chose: lister les nés-moldus de Poudlard. Je suivais bien sûr cet ordre en tenant un petit carnet à jour: une page par né-moldu. Et croyez-moi, il y en avait des tas.

"Si tu confonds pute et séductrice, je comprends mieux que tu passes tes journées seuls et que tu ressembles à un zombie. Mais bon, au moins, je sais que je ne veux plus perdre ma culotte devant un gars dans ton genre. Maintenant tu te bouges si tu ne veux pas avoir de problèmes."

Avais-je peur de son air menaçant ? Bon, je l'avoue, je n'étais pas forcément très sereine, mais je savais aussi qu'il ne pourrait rien me faire. Après tout, j'étais de la famille des renommés et craints Black, et s'il ne voulait pas avoir de soucis, il valait mieux pas qu'il lève la main sur moi. Mon père était un mangemort aussi, et surtout, il était un homme très influent dans le monde de la magie.

« C'est cela, je suis aveugle ... je n'aurais pas dit mieux. Je ne te connais pas, et je n'ai aucune envie de te connaitre. Tu es complètement fou. Tu comptes me faire quoi ? Tu sais très bien que tu aurais de gros problèmes.»

J'avais néanmoins fait quelques pas en arrière, mais je me retrouvais contre la porte. D'un geste maladroit, je fis tomber mon calepin de nés-moldus, sans m'en rendre compte. Il faut dire que je ne lâchais pas le regard du Malefoy. Cela aurait été un geste de faiblesse, et je le savais que je n'étais pas faible. Je profitais juste d'être à Poudlard. Je n'étais pas idiote, et je savais qu'en sortant d'ici, j'allais devoir être bien moins ... moins moi-même en fait.



© Pando
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Un coup de porte mal placé (Hadès)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un coup de porte mal placé (Hadès)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un coup de porte mal placé (Hadès)
» Le coup marketing de Leslie Voltaire ; un coq comme symbole électoral
» Coup raté, coup réussi, — “coup d’Etat” sans Etat
» Porte étendard orque
» Aucun prisonnier n'a pu s'échapper, d'après le porte-parole de la PNH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parselmouth :: RPs-