Bienvenue sur Parselmouth !
Le forum a ouvert ses portes le 23/02/2015.
Les sang-pur inventés sont fermés pour le moment. Merci de privilégier les nés-moldus et les sang-mêlés.
Merci de privilégier les Poufsouffle et les Serdaigle.

Partagez | 
 

 Kiss me goodbye, I'm defying gravity

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Invité
Invité


MessageSujet: Kiss me goodbye, I'm defying gravity   Mer 24 Juin - 0:12


Orion Théo Zabini
feat Luke Worrall


hominum revelio
révèle nous tous tes secrets.

Je m'appelle Orion Théo Zabini et je suis âgé de 19 Hivers (ou 4 ans au choix). Je suis né à Florence le 29 Février, une année bissextile paraît-il. Comme mon nom de famille l'indique, je suis Sang-pur. Je suis actuellement en Huitième année et je suis en Médecine Magique avec options Sortilèges et Arithmancie.

Baguette magique: Bois d'Aubépine de 30, 5 centimètres, avec un coeur composé de crin de sombral. ϟ Epouvantard: Il se voit perdre le contrôle, ses cheveux changent continuellement de couleur tout comme ses pupilles et puis il l'entend elle. Sa mère. Elle est gigantesque, elle l'écrase de son regard, de ses mots, elle lui fait perdre totalement le contrôle. ϟ Miroir du Risèd: Sa réalisation s'incarnerait par un poste au sein de sainte mangouste, il se voit en tant que médicomage reconnu et en la compagnie de l'élu de son cœur, même s'il n'oserait jamais l'avouer. ϟ Amortentia: pour votre personnage, l'amortentia sent...Les agrumes, la menthe poivré, les épices et le sang. ϟ Patronus: Il n'a pas encore réussis à le faire apparaître en dépit de ses capacités magiques avancés. Toutefois, quand il y parviendra, il se rendra compte que sa forme est celle d'une magnifique panthère des neiges. ϟ Don particulier: Métamorphomage ϟ Animal de compagnie: Un chat de Pallas, du nom de Lucifer.



Tell me everything about you.
I solemnly swear that I am up to no good.

Au premier abord, vous auriez tendance à penser que je suis étrange, il y a un nom pour les gens comme moi. Inadaptés sociaux, sociopathe, je pourrais m'étendre sur le sujet. Je n'aurais pas vraiment d'excuse, ni d'arguments pour mettre ces « accusations » en déroute, pour la simple et bonne raison que je ne pourrais infirmer ce qui serait énoncé. En effet, comme tout ce qui compose la vie, les choses, j'aime remettre en question, bouleverser mes acquis, déranger mes certitudes et mettre en abysse tout ce que je crois savoir. J'ai une passion pour tout ce qui touche aux théories, pour ce dont on ignore l'existence, une fascination pour la vie elle-même et l'étrangeté de cette dernière, il m'arrive parfois de me questionner sur le pourquoi du comment, sur des choses qui pourraient paraitre dérisoire. Je cherche une réponse, mais je ne suis certain de ce que j'en ferais une fois que je l'aurais obtenu, j'en chercherais certainement une autre ailleurs.   Pour moi, on ne peut connaître, ni s'avancer sur quelque chose, sans le savoir, sans l'avoir expérimenté. Cela conduit parfois à des réactions extrêmes de ma part, lorsque mes réflexions me poussent bien plus loin que je ne devrais aller, à tester des limites qui devraient en rester. J'ai la malheureuse tendance à croire ce que je peux toucher, ce que je peux affirmer, certains verraient cela comme une malédiction, d'autre comme me verrait comme un incrédule, c'est certainement un mélange de tout cela.

Toutefois, ne me faites pas exprimer de fausses idées, je ne suis pas l'un de ses êtres ennuyeux et terre-à-terre, pour lesquels rien n'a d'existence, à moins que ce rien ne soit composé d'une série de chiffres et de signes. Non, pour moi il y a aussi dans la beauté dans l'inconnu, dans l'exploration immatérielle, dans le rêve. J'essaye souvent de trouver des significations à des données qui m'échapperont toujours, parce que c'est la nature propre de ces choses, être inaccessibles et belles dans leurs caractères éphémère. J'aime créer, l'art et sa complexité me fascine, parce qu'il est l'expression de sentiments enfouis, de ressentis inaccessibles, qui trouvent formes, qui se réalise en transcendant la barrière spirituelle. Il y a aussi ces moments où je ne cherche plus, où rien n'a plus d'importance que cette errance, que le détachement que j'effectue avec toutes choses. L'on me dit blasé, rêveur, distant, cela arrive, je ne m'en cache pas, je ne suis pas toujours auréolé de ce que vous autres appelle le tact. Ne vous méprenez pas, je sais ce que sont les conventions, je sais comment les mettre en exergues et en user en société, simplement leur sens et leur importance n'ont parfois aucune prise sur mon attitude. Les relations, le maintient, l'image, le sang, tant de choses qui ne gagnent leur existence que de la façon dont y pense, qu'à la façon dont ont les met en avant, pour cacher le vide qu'il y a derrière. Brasser du vide est une chose qui ne m'intéresse point, ceux qui le font ne parviennent de toute manière pas à ma hauteur. Imbu de moi-même ? Oui je le suis parfois, il suffit de regarder certains pour se sentir ne serait-ce qu'un peu plus important, je demeure un humain doté de jugement malgré tout. Un humain qui aspire à être entier.

Une tâche compliquée en effet, car la définition de l'entièreté est aussi abstraite que ceux qui aspire désespérément à l'être. Pour tout avouer, je ne suis qu'un mirage, j'aime à changer d'apparence, comme me le confère mon pouvoir, ainsi je ne me modifie pas seulement de l'intérieur avec mes questionnements stériles, mais aussi de l'extérieur. Je modifie et dilate mon existence même, au point de perdre la notion de ce que je suis réellement. Je me plais donc à m'adonner au camouflage, dont l'un des plus plaisants est la séduction. Pour moi c'est un moyen d'expérimenter tant d'états différents, de se plier à un ensemble de désirs et d'attentes, au point de distordre son être même pour s'incorporer dans une sorte de moule, plaisant, attirant et satisfaisant. Je n'irais pas à dire que j'aime séduire, en vérité, j'exècre les femmes en raison de mon passé, je les envie également, car elles possèdent tout ce que même avec mes dons, je ne pourrais avoir. Il y a bien entendu des exceptions à ce jugement que beaucoup jugeront radical et mesquin, il m'arrive même parfois de les admirer, car elles sont toutes uniques à leur façon, je leur nourris une fascination fantasque aussi destructrice que salvatrice. En me tenant si proche d'elle, je ne peux laisser ma haine exploser, parlez de contrôle et de désir perfide, vous serez dans le vrai. Néanmoins, malgré mes tares, je prends soin d'elles, mon passé, mon présent et ce que je veux être dans cette future vie m'y confronte. Alors, je les traite avec égard, je les protège à ma façon, beaucoup vous affirmeront que je suis un Prince Blanc, toujours prêt à vous tenir la main et à vous sortir d'un mauvais pas. Je demeure quelqu'un sur lequel il est possible de compter.

 Une personne compatissante et concernée, qu'importe la portée du discours ou l'intelligence de ce dernier, je serais d'une oreille attentive, la suite dépendra certainement de mon humeur je suppose. D'aucuns disent que je suis une personne à fleur de peau, que je suis une éponge à émotion, sensible à ce qui se passe autour de mon être, mais surtout à l'affût des sentiments de la personne qui se trouve en face. Encore une analyse véritable, j'ai cette fragilité de m'intéresser aux sensations, qu'elles soient douces ou extrêmes, car pour moi la véritable passion se trouve dans la profondeur, dans cette explosion de sensations destructrices, un sentiment poussé dans ces derniers retranchement, à bien plus de mérite qu'une complaisance tiède. C'est sans doute à cause de ses pensées que la franchise est ma religion, comme le dise les moldus, tant et si bien qu'il m'arrive d'être blessant et sarcastique, car le sarcasme est une forme de vérité dérivée. Je suis également bercé d'un humour assez sombre, qui me sert bien souvent à cacher ma hargne, car oui, je suis une personne colérique, dont la première victime de ma frustration, n'est autre que moi-même.


Qui se cache derrière l'écran ?
Ton pseudo
Pseudo et/ou prénom ϟ Alice, pour vous servir.
Âge ϟ 22 Ans.
Scénario ou personnage inventé ? ϟ Inventé!
Tu penses quoi du forum ? ϟ J'aime beaucoup les couleurs et les admins ont l'air adorables  Lèche
Tu viens combien de jours par semaine ? ϟ Je dirais un beau 5 sur 7.
Où as-tu connu le forum ? ϟ Via Atalyah la terrible  Haha
Autres ? ϟ In love
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Kiss me goodbye, I'm defying gravity   Mer 24 Juin - 0:13


Votre histoire

I- Deadly Venoms.

-« C'est une thérapie ? »

-« J'ai une tête de psychomage ? Je veux juste tout savoir, je veux te connaître comme le devrait  un grand-frère, je n'ai pas peur des ténèbres tu sais… »

Luke…. C'est d'accord, mais je te préviens, si tu veux un conte de fée, détourne les talons et ferme la porte derrière toi, je ne suis pas doué pour embellir les histoires.  Pour commencer, j'aurais une question. Comment qualifierais-tu une existence, lorsque ta venue elle-même, défie le désir même de sa création ?  Moi j'appelle cela un déni. Je suis une dénégation de la vie depuis ma naissance, depuis que mon père a eu la bonne idée, de forcer ma mère à l'acte entre deux boissons alcoolisées. Je vais faire ça dans les règles alors, partons du début. Ma mère était une brillante élève, l'une de celle qui s'illustre par son intelligence et sa beauté, une sang-pure venue du froid, elle vient de Finlande ou de Norvège, j'en sais rien et pour tout t'avouer, je m'en fiche. Mon père, tu le connais très bien, il est italien, c'est un ami de ta mère, un illustre Morella, même attributs que ma génitrice, avec option étalon et mâle en puissance inclus. Il paraît donc normal qu'ils se soient rencontrés à Beauxbâtons, puisqu'ils fréquentent les mêmes sphères et d'autant plus sensé, que comme avec la moitié de la gente féminine de l'école, mon père tente sa chance, avec elle.Après tout, quitte à s'attirer les faveurs d'une sang-pur, autant qu'elle soit jolie et peu farouche, non ? Il y avait tant de données qu'il ignorait. L'une d'elles et pas des moindres, était le fait que ma mère ne s'apparentait pas à l'image que l'on se fait d'une personne saine, non pas qu'il le soit davantage ; disons, qu'elle était aussi instable qu'une bouteille d'acétone sous l'effet de fortes chaleurs. Cependant, au moment des faits, il était bien trop imbibé par la boisson, l'atmosphère festive et hypnotisé par les courbes de ma mère, pour connecter ses neurones, alors formuler toute une pensée logique…. Ce qu'il n'avait pas prévu, fut le caractère insoumis de ma génitrice, elle n'a jamais été une femme facile, elle n'avait peut-être pas l'esprit clair, mais elle n'était pas une catin…alors il l'a forcé après l'avoir « subtilement » ramené chez lui.

-«Bordel, j'en savais rien… »

Cela ne m'étonne pas, c'est un secret bien entretenu tu sais… Pour couronner cette glorieuse rencontre, ma mère a eu trop honte de ce qui s'est passée pour en parler à quiconque, alors elle a choisi le silence, sauf que quelques mois plus tard, le secret que nous étions de plus en plus difficiles à cacher. Face à la pression de ses parents, elle a avoué ce qui s'était passé et devine le meilleur de l'histoire. A ton avis, que fait une famille de sang pur, lorsque l'un de leur rejeton en viole en autre ? Pas de réponse ? Allez Luke, je sais que tu es innovant sur ce genre de choses… Tant pis pour toi. He bien ils les marient. C'est ainsi que mon père irresponsable a fini marié avec ma mère cinglé, pour le meilleur, mais surtout pour le pire, il te suffit de me regarder pour comprendre.

-« Arrête de te plaindre chochotte, je ne connais même pas mon père… Et puis, regarde comme tu es sexy, tu devrais remercier ton patrimoine génétique, au lieu de l'insulter, ingrat… »

-« Abruti … »


II- Mommy's Girls.

-«  Tu ne parles jamais de ton enfance, pourquoi ? »

-« Parce qu'il n'y a rien à en dire, tout simplement et parce que c'est sans importance… »

-« Ta sœur jumelle n'a aucune importance ? »

-« C'est bas ce que tu fais…. Bien, je vais satisfaire ta curiosité. Ma sœur et moi sommes nés en Février, un 29, c'est-à-dire lors d'une année bissextile, une date qui n'arrive que tous les quatre ans, on ne peut faire plus étrange. Nous avons vu le jour dans le domaine familial de mon père, à Palerme, où ma mère et lui ont emménagés après leur glorieux mariages.  Ma génitrice qui n'avait jamais voulu savoir davantage, que le nombre d'enfants qu'elle conservait dans sa panse, a été grandement désappointé par le fait que son corps la trahisse, au point que parmi ses rejetons, se dissimule un mâle. Moi. J'ai entendu d'un des elfes de maison, que dès qu'elle la su, elle a poussé de terribles hurlements, exigeant de mon père qu'il mette fin à mes jours, que j'étais une abomination. Bien entendu, étant donné que j'étais le mâle, celui qui était censé représenter et porter le nom des Morella dans la lumière, il refusa. Les premiers jours, ma mère refusa de me nourrir et l'on fut obligé de faire appel à d'autres moyens pour assurer ma survie. La solution vint de paire avec Magdalena, l'une des sœurs de mon père qui accepta de s'occuper de moi, mais je n'ai aucun souvenirs la concernant. C'est dans cet univers qu'Andromède, l'enfant chéri de ma mère et moi, Orion, l'espoir familial, sommes venus au monde. Les premières années de ma vie furent heureuses, ma jumelle, ma moitié d'âme, et moi, nous entendions à merveille, nous suivons presque les mêmes instructions et nous n'étions que peu séparés. Il y avait toutefois une ombre au tableau, ma mère. Elle me haïssait,à tel point qu'elle ne supportait pas de se retrouver dans la même pièce que moi, il lui arrivait même d'enfermer Andromède avec elle, pour être certaine que je me sente seul et mis à l'écart. »

-« Misérable jusqu'au bout des ongles, ta mère est d'une bassesse. »

-« Je me souviens de ces fois où elle se mettait à sa fenêtre pour m'observer avec dédain, je pense que si l'on m'avait laissé seul avec elle, elle m'aurait tuée de ses propres mains. Toutefois, tout cela a changé, lorsque les premiers signes de mon don ont fait surface. Il y avait déjà eu de petits incidents d'après les dire de Magdalena, toutefois elle avait préférée ne pas faire état de ma particularité, pour mon bien. Sous ses manifestations, mon père m'a d'abord cru malade, tant et si bien, qu'il fit venir un médicomage afin de m'examiner. Tout cela pour confirmer que j'avais le don de métamorphose, que j'étais métamorphomage. Je crois que, le peu de stabilité que possédait mon monde, aussi fragile qu'un château de sable, c'est réellement écroulé à ce moment-là. Mon modèle masculin, celui qui avait été si fier de me présenter comme son fils, commença à me percevoir comme un monstre. Il m'a laissé derrière, je le dégoutais, il est allé jusqu'à mettre en doute le fait que je sois son descendant.Fait qui fut réfuté, suite à la mise en lumière d'un ancêtre métamorphomage dans sa propre famille, en fouillant dans les archives. Cette découverte, n'a toutefois rien changé, il ne me présentait plus lors des réceptions, pire, il ignorait toutes mes tentatives, de devenir un héritier modèle, pour lui, j'étais mort. Si pour mon père, je n'étais plus, je semblais au contraire trouver renaissance auprès de ma mère. Lorsqu'elle fut mise au courant de mon don, prise dans sa folie, elle s'est persuadée que je pouvais devenir une petite fille, sa petite fille. J'étais un enfant naïf, je n'avais plus personne pour s'occuper de moi, il y avait bien entendu Andromède, mais face à une telle opportunité, autant te dire, que je n'ai pas repoussé celle qui ne m'avait jamais regardé auparavant. Tu aurais dû la voir, elle semblait tellement heureuse en me faisant revêtir ses robes couteuses, à m'apprendre toutes ces choses, dont seule ma jumelle avait été gratifiée. Dans ces moments-là, elle souriait, me serrait dans ses bras, m'appelait « sa petite merveille ».  C'était étrange, je ne savais plus vraiment qui j'étais, un petit garçon ou une petite fille, un héritier ou une héritière. Toutefois, j'avais enfin gagné ma place, alors je m'appliquais dans ce que je faisais, j'étais la petite fille modèle, je faisais tout pour satisfaire ma génitrice, même dans ces lubies les plus étranges. L'une des plus particulières, était cette obsession qu'elle avait pour les contes de fées moldus, elle en avait toute une collection et pouvait passer des heures à nous écouter, Andromède et moi lui raconter ses histoires, je crois qu'au fond d'elle, elle espérait toujours qu'un prince viendrait la sauver.De cela, découlait son envie de nous déguiser Andro et moi en princesse, un jeu innocent si j'avais été une petite fille. Je crois que c'est l'une des raisons qui m'a poussé à tenter de contrôler mon pouvoir, je voulais lui faire plaisir, pouvoir me changer en ses princesses de contes égoïstes et vide et satisfaire ma mère. Je passais des heures à pratiquer devant ma glace, imaginant des couleurs, des formes avec ma jumelle pour me féliciter lorsque je réussissais. »

-« Orion… »

« Non, laisse-moi finir, tu ne pourras comprendre pourquoi j'ai accepté si longtemps, d'un côté les injures et les blâmes de mon père, qui me trouvait plus répugnant que jamais et d'un autre les acclamations de ma mère, à chaque fois que je me comportais en parfaite petite fille. Tu ne comprendras pas pourquoi, je ne réagissais pas lorsque les autres enfants de sexe masculin se moquaient de moi, pourquoi, je n'ai jamais réagi lorsqu'ils me traitaient de monstre, pourquoi… »

-« On va arrêter là, allez viens là. Je suis désolé d'avoir ramené ça sur le tapis… »


III- Knight In Shinning Armor.
-« Dis Luke, tu te souviens de ce que tu m'as dit la première fois que l'on c'est rencontré ? »

-« Bien sûr, comment pourrais-je oublier une telle prouesse… »

-« Toutes princesses se doivent d'avoir un chevalier pour les protéger, c'est ce que tu as dit. C'était stupide, mais sur le coup, cela m'a fait du bien, cela faisait longtemps que je n'avais pas autant ris. Je devais avoir neuf ans, c'était lors d'une des réceptions de mon père. Ma mère, avait réussis à m'habiller merveilleusement pour l'occasion, sous les paroles désapprobatrices de mon père, mais comme toujours, elle n'en avait fait qu'à sa tête et je me retrouvais ainsi vêtue, devant une foule de sang-pur qui me regardaient avec intérêt, il fallait dire qu'avec mes cheveux jusqu'à mes hanches, mon corps fin, il était facile de me confondre avec une fille, seulement, il était reconnu que mon père avait des jumeaux et que l'un d'eux était un garçon.. J'avais été mal à l'aise durant la totalité de la soirée et finalement, sous la pression des regards et des reproches de mon père, j'ai craqué et j'ai laissé échapper mes pouvoirs. La stupéfaction avait été générale, il fallait dire que mon don est rare et mal connu, donc perçu comme dangereux. J'ai fuit. C'est là que tu m'as retrouvé dans le jardin en pleure, me rapportant la broche que j'avais perdue en chemin, avec un grand sourire… Pourquoi ? Alors que tout le monde me regardait avec effrois et méfiance, tu es venus jusqu'à moi ? »

-« LA raison est simple, les Zabinis de ma famille, ne sont pas connus pour être des sang-pur idiots et typiques, je t'avais observé toute la soirée et j'avais vu que quelque chose clochait. C'est pour cela qu'après, j'ai parlé de toi à Ollia et la suite, tu la connais… Mais je veux l'entendre de ta bouche, je veux ta version des choses… »

-« J'étais malheureux dans cette vie, c'est vrai, même si j'avais Andromède pour me soutenir, je me sentais toujours…mal. Alors, lorsque tu es venue me rendre visite pour me proposer une place dans ta famille, de devenir ton petit-frère, j'ai tout de suite accepté. J'ai été surpris par la vitesse à laquelle les choses se sont déroulées, il a suffit que les requins de ta mère se mettent en œuvre pour déceler la maltraitance, pour comprendre mon mal être et pour m'offrir une nouvelle famille. J'avoue, qu'au départ, j'avais très peur d'Ollia, ta mère. Elle dégageait tant d'assurance, c'est une femme charismatique, c'est une certitude, il n'y a qu'à voir comment elle gère les affaires familiales. »


-« Crois-moi, tu n'as encore rien vu, elle peut être bien plus effrayantes, mais tu n'avais aucune raison de la craindre, tu n'étais pas l'un ex-mari ou l'un de leurs avocats. »

-« Pour la première fois, je me sentais heureux, tout d'abord, parce que j'avais une véritable famille. Contrairement à ma mère, qui se plaignait tout le temps de ne pas m'avoir choisi, vous, vous aviez voulut de moi, vous m'avez accueilli et m'avez couvert d'un amour inconditionnel et je suis devenu un Zabini. »

-« Arrête avec ça, tu vas me faire pleurer crapule… »


IV- A Whole New World

-« Quand j'y pense, les premiers mois passés avec vos, ma nouvelle famille, m'ont fait tout de suite penser que vous étiez les sang-purs les plus étranges du milieu. D'une part, il y avait ta mère, j'ai toujours été fasciné par cette capacité qu'elle avait à gérer tant de choses en même temps, tout en maintenant la réputation de la famille au plus haut, avec cette attitude si atypique. Il fallait dire qu'entre le nombre de maris qu'elle avait possédée, il était difficile de savoir combien de fois elle a été veuve, de plus s'imposer en tant que femme seule dans ce milieu masculin, relève presque de l'exploit. C'est une femme forte, pas comme ma mère. Pour compléter le tableau, il y à toi Luke, tu es l'un des sang-pur les plus déjanté que je connaisse, entre ta capacité impressionnante d'obtenir tout ce que tu souhaites, ta réputation de Don Juan et la façon dont tu m'as épaulé dans ces moments, je peux affirmer que je ne rêvais meilleur grand-frère, même si tu es une plaie parfois.. »

-« Merci…Je suppose. »

-« Ma nouvelle vie à vos côtés, a été une grande découverte pour moi, comparés à tous ceux que j'avais connu, vous étiez d'une grandz ouverture d'esprit. Premièrement, parce que contrairement à la plupart des sorciers, ta mère était à la fois présente dans le monde magique et le monde moldu, à l'aide de son entreprise, elle avait su se créer une fortune dans l'autre monde. D'un autre côté, elle était très engagée dans la politique Italienne sorcière et compte toujours pour l'une des personnalités les plus influentes. Bien entendu, il y avait des sorciers qui désapprouvaient ce choix de vie double, je les ai souvent entendus déblatérer sur le fait que vous n'étiez pas des sangs-purs dignes, à cause de vos contact avec le « monde inférieur », mais cela ne semblait pas vous atteindre. Vous continuez votre voie, m'entrainant dans votre sillage et je peux affirmer que c'est ce qui m'a fortifié. Vous aviez vos propres valeurs et vous ne vous laissiez pas influencer, je vous idéalisais quand même beaucoup à l'époque.  Tant et si bien qu'au fil du temps, j'ai perdu contact avec ma famille de sang. Non pas que cela eut été difficile avec mes parents, mon père était soulagé que je sois partis et ma mère, elle a toujours vécu dans son monde, alors je suppose que cela la touchait à sa façon. Le plus dur a été d'être loin d'Andromède, au départ, je lui envoyais des lettres tous les jours, puis les semaines se sont transformées en mois, puis en années, je ne voulais plus regarder en arrière et malheureusement, elle faisait partie de tout ce que je voulais oublier. La véritable fin a été signé lorsque nous avons déménagés à Londres, à cause d'un plan de carrière d'Ollia, j'avais tant envie de commencer une autre vie, maintenant je m'en veux, peut-être que les choses auraient été différentes si… »

-« Avec des « si », tu peux refaire un monde, ce qui s'est passé, tout cela n'est pas de ta faute… »  


V- I Follow You, Deep Sea Baby.

-« Londres est étrange, le soleil de Palerme me manque souvent… »

-« Arrête de te plaindre, cela fait des années que nous sommes ici, tu devrais y être habitué…même si je dois avouer, que cela a été difficile pour moi également… »

-« Je sais, tu ne quittais jamais mon lit les premiers jours, toujours à chouiner, à se demander qui de nous deux est le plus âgé. Néanmoins, il est vrai que l'atmosphère était beaucoup plus lourde en Angleterre, les conflits concernant le sang, qui dans notre pays, faisait du bruit, sans pour autant étouffer la politique, sont omni présent ici. Le sang à une très grande importance, toute leurs actions semblent régis par cette donnée, c'était surprenant les premières années. Toutefois, Poudlard a été une véritable découverte pour moi. Je veux dire, j'ai toujours aimé apprendre et me retrouver dans un lieu propice à l'enseignement tel que celui-ci était une bénédiction. »

-« Cela ne m'étonne qu'à peine, tu as toujours été un rat de bibliothèque, j'étais obligé de te tirer de force du manoir pour que tu puisses prendre la lumière du jour.. »

-« J'étais en cinquième année lorsqu'Andromède est arrivée, je ne pensais pas la revoir, pas après mon départ d'Italie, j'étais certain que toute sa scolarité trouverait lieu à Beauxbâtons, la suite me prouva que non. Je n'ai appris que bien plus tard, que suite à un caprice de ma génitrice, me concernant bien entendu, mon père avait accepté que cette dernière parte avec ma jumelle en Angleterre, il espérait certainement que les psychomages anglais réussiraient, là où ceux de notre pays avait échoués. Andromède avait changé, tout comme moi je suppose, le fait de nous revoir a fait remonter en moi des souvenirs que je croyais avoir depuis longtemps inhalés. Au départ, nous nous sommes tout simplement ignorés, toutefois, il ne fallait pas être sorcier pour remarquer notre ressemblance et bien vite, des rumeurs ont commencé à circuler, sans qu'il n'y ait de réelles preuves de leur soupçons, j'étais un Zabini, pas un Morella. Cela a continué pendant des années, je n'avais que des contacts épart avec elle, nos regards se croisaient parfois, nous échangions même des sourires, mais nous n'osions nous approcher l'un de l'autre, nous connaissions les conséquences pour nous deux. J'ai appris qu'elle avait été promise, je les voyais souvent ensemble, j'étais heureux pour elle, je souhaitais qu'elle échappe enfin aux monstres qu'étaient mes parents. »

-« Je ne lui ai jamais vraiment parlé…Peut-être à tord, elle était pas mal du tout. La plupart des mecs rêvaient d'une attention de sa part, mais son caractère était spécial… »

-« Andromède était spéciale en effet, son caractère oscillait entre l' extrêmement doux ou le détestable, je suppose que c'était sa façon de se protéger du monde extérieur, de ma mère. Je la pensais heureuse, je n'ai découvert la vérité que trop tard. Durant notre septième année, elle venait de moins en moins en cours, j'ai commencé à m'inquiéter. Je me suis donc rapproché d'elle à ce moment-là, mais c'était trop tard. J'ai appris qu'elle était entrain de mourir, celle que j'avais laissé derrière moi dans ma course à l'oubli, me rappelait de la façon la plus cruelle, que mon passé était plus vivant que jamais, en disparaissant. Je voulais tellement me racheter, je suppose que s'est pour cela que j'ai réalisé ces dernières volontés… Avec son fiancé… Les choses sont devenues si étrange après cela. »

-« Du genre ? »

-« Du genre que tu ne peux savoir, je ne préfère pas en parler, c'est vraiment, vraiment creepy, même pour toi. Je vais en revanche te dire quelque chose que personne ne sait, mis à part ma famille et les autorités, qui ont finalement réussis à enfermé ma mère à Sainte-Mangouste, dommage qu'il ait fallu que ma sœur décède pour cela. C'est elle qui l'a empoisonné, petit à petit, elle a tuée ma sœur avec un poison très discret et destructeur. Sa raison ? Elle n'était pas comme moi. Ma mère était devenue obsédé par ma personne, par mon don, elle conservait un nombre incommensurable de photos de moi enfant. Lorsque je suis partie, elle s'est mise à haïr ma sœur de ne pas être comme moi, elle ne cessait de la rabaisser en mettant en lumières mes capacités, mon intelligence, elle disait que j'étais sa véritable fille, l'échec n'était plus rejeté sur mes épaules, mais sur les siennes.Je sais que je ne devrais pas me sentir coupable, ma génitrice était folle à lier, mais quelque part, je sais que ma sœur n'aurait pas hérité de ce sort si j'étais resté à ses côtés. Il y a une chose dont je me souviendrais toujours, c'est de la phrase que m'a dit ma mère au chevet du corps sans vie d'Andromède: « Tu as toujours été ma véritable fille, tu n'avais pas besoin de ce sosie de basse classe. Tu es parfaite, mia bambola »; ça m'a rendu malade. Bien, Maintenant que tu connais toute mon histoire, je vais devoir te tuer Luke, soit près. »

-« Je t'attends terreur… Tu ne serais même pas capable de m'effleurer avec tes poings de princesse trop fragile… En revanche, je ne serais pas contre un câlin… »

 
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Kiss me goodbye, I'm defying gravity   Mer 24 Juin - 0:13



Place aux questions
chapeau qui classe
De quoi détesterais-tu le plus qu'on te traite ?:  Je ne suis pas personne à me  préoccuper des sobriquets dont les ignorant dénué de matière grise, me qualifierait sans me connaître, mais je suppose qu'une insulte à l'encontre de mon intelligence et une mise en doute de mes capacités, suffirait à me faire changer d'avis. Etre traité d'ignorant ou de monstre… voilà ce que je détesterais.

L'aube ou le crépuscule ?: Tout, mais pas l'aube… pas cet idiot de moment, sensé symbolisé le renouveau, qui n'est pour moi que l'écho du moment où Il s'en va. Je préfère le crépuscule, il est difficile de se dévoiler sous les lueurs de l'astre du jour, mais la beauté du moment où le soleil se noie dans son sang, la fin d'une journée, achèvement d'une perpétuelle bataille contre moi-même, me sied à merveille. Baignez-moi de crépuscule.

Un Moldu t'aborde en pleine rue en te lançant qu'il est persuadé que tu es un sorcier ou une sorcière. Que fais-tu ?: En temps normal, je l'ignorerais simplement, il y a pas mal de moldus assez cinglés, ou sensés devrais-je dire,  pour croire en notre existence, mais fort heureusement, dans leur monde normalisé, ils sont traités comme des lunatiques. Toutefois, étant donné que l'accusation me concerne, je pense que je lui prouverais de façon logique et intelligente qu'il à tord, je le pousserais même à douter de son intellect et de la santé de ce dernier. Si cela ne suffit pas, ce dont je doute, eh bien, il existe des moyens efficaces et peu contraignant de régler ce genre de problème…

Qu'est-ce que tu as le plus hâte d'apprendre à Poudlard ?: Tout et lorsque je dis tout, je parle de toutes les matières, de l'histoire de la magie aux défenses contre les forces du mal, de la métamorphose à la botanique. J'ai de l'intérêt pour tout ce que j'ignore et mon appétit est insatiable. Bien que ma préférence se concentre sur ce qui concerne la médecine magique.

Que préférais-tu?:
Les autres n'ont jamais eu d'incidence sur mes préférences, que la masse me jalouse ne sera pas une preuve de mon succès, mais cela aura le mérite de beaucoup m'amuser. En revanche, qu'ils essayent de m'imiter n'aura que la chance de m'agacer, mais qu'ils essayent, je me délecterais de leur échec. Au milieu de tout cela, je suppose que leur confiance serait une chose que je pourrais désirer, avoir celle de ma famille actuelle est essentielle pour moi, de même que posséder celle de mes futurs patients sera de mise si je veux qu'ils s'abandonnent à mes soins. L'admiration, les félicitations, ne font pas l'homme, de même que l'amour n'a de valeur que s'il vient de Lui, chose qui n'arrivera jamais, alors je pense que ce sont des choses dont je me passerais. Pour finir, les autres ont tendance à craindre ce qu'ils ne connaissent pas, ce qu'ils ne maîtrisent pas, pour toutes ces raisons, je suppose qu'éveiller ce sentiment chez les autres, n'est pas une tare.  

Quel chemin te tente le plus?:
ϟ La rue pavée bordée d'anciens bâtiments.Simplement parce qu'ils ont su résister aux années et affirmer leur place. Ils sont debout et ont vu défiler tant d'histoire, ils possèdent à eux seuls tant de connaissance. J'aime ce qui perdure.

Sous quel nom préférerais-tu entrer dans l'histoire ?: Quitte à posséder un nom, je choisirais une phrase qui illustrera tout cela. "Celui qui a su faire preuve de sagesse en avançant dans cette vie de façon intrépide et sage, sans jamais se laisser aller vainement à la bonté factice."

Un détraqueur a réussi à pénétrer dans l'école, comment réagis-tu ?: Je cherche autour de moi des personnes compétentes, avant de former une barrière pour invoquer le fameux patronus, un jeu d'enfant.

S'il te fallait faire un choix, préférerais-tu inventer une potion te garantissant: L'amour, son amour, même factice serait suffisant pour moi.

Le noir ou le blanc?: Une fois encore je mettrais en doute un choix aussi drastique, mais mon choix se porterait sur le noir indubitablement. Simplement parce que le noir annihile ou sublime, il est capable à la fois de faire disparaître, sans même être soupçonné, il suffit de mélanger plusieurs couleurs pour l'obtenir et ainsi changer leur nature, sans pour autant que les pigments qui l'ont crée ne s' expient ; le noir est un ensemble de couleurs primaires, mélangé du rouge, du jaune et du bleu et vous l'aurez. De plus, au-delà de tout cela, le noir peut aussi souligner des couleurs pour les rendre plus belle, il arrive même à se dissiper parmi elles pour les faire ressortir, il se sert de sa robe sombre pour les rendre plus vive encore. Je choisirais définitivement le noir.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Kiss me goodbye, I'm defying gravity   Mer 24 Juin - 0:15

Tu postes le début de ta fiche ?
Tu te fous de moi, y a rien à lire ! On fire

AU TRAVAIL ! Devil

Mais sinon je suis super contente que tu te joignes à nous, j'ai hâte de te faire des bobos tout plein Bril
Revenir en haut Aller en bas
élève ⁂
avatar


élève ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 398 devoirs depuis ma répartition, le : 03/01/2015


MessageSujet: Re: Kiss me goodbye, I'm defying gravity   Mer 24 Juin - 0:16

Bienvenue à toi. Bril
Si jamais tu as des questions, n'hésite pas à les poser. Coeur


house on a hill
somewhere in the end we're all insane ✻ somewhere in the end of all this hate, there's a light ahead that shines into this grave that's in the end of all this pain. in the night ahead there's a light upon this house on a hill. the living, living still. their intention is to kill and they will but the children are doing fine, i think about them all the time until they drink the wine and they will.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


élève ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 74 devoirs depuis ma répartition, le : 19/06/2015


MessageSujet: Re: Kiss me goodbye, I'm defying gravity   Mer 24 Juin - 0:16

Bienvenue parmi nous Zabini !! Haha
Bon courage pour ta fiche !


.I never give up, never.


©️ Ecstatic Ruby
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
préfète ⁂
avatar


préfète ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 160 devoirs depuis ma répartition, le : 01/06/2015


MessageSujet: Re: Kiss me goodbye, I'm defying gravity   Mer 24 Juin - 0:24

Merci je chante maintenant Choqué
Bienvenuue !


soulmates never dies
Please tell me I'm your one and only or lie and say at least tonight. When you turn off the lights I get stars in my eyes. Is this love? I'll give you what you like. I'll give you one last chance to hold me.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


professeur de Rune ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 719 devoirs depuis ma répartition, le : 20/06/2015


MessageSujet: Re: Kiss me goodbye, I'm defying gravity   Mer 24 Juin - 0:54

Je suis comme Tessa. C'est malin. Mais du coup je t'aime bien. (Et puis Atalyah m'a fait une bonne publicité ~~)

Bienvenue, et bon courage pour ta fiche ! En espérant que tu t'amuses bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Kiss me goodbye, I'm defying gravity   Mer 24 Juin - 1:24

Atal< Tout de suite madame... Pas taper moi, Orion gentil Hide

Ash< Merci Content . Je n'hésiterais pas une seconde!

Ruby< Merci à toi Miss Wheeler Haha

Tess< Ce fut un plaisir d'intoxiquer une autre personne avec cette musique, qui me trotte souvent dans la tête. Devil
Abel< Encore une victime! Je t'aime déjà In love Merci!
Revenir en haut Aller en bas
avatar


élève ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 197 devoirs depuis ma répartition, le : 21/06/2015


MessageSujet: Re: Kiss me goodbye, I'm defying gravity   Mer 24 Juin - 1:32

Bienvenuuuueee et bon courage pour ta fiche Monsieur Zabini Bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Kiss me goodbye, I'm defying gravity   Mer 24 Juin - 10:32

Bienvenue parmi nous et bon courage !
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Kiss me goodbye, I'm defying gravity   Mer 24 Juin - 10:36

Zabini 8)
Bienvenue ici beau jeune homme !
Revenir en haut Aller en bas
élève ⁂
avatar


élève ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 163 devoirs depuis ma répartition, le : 17/06/2015


MessageSujet: Re: Kiss me goodbye, I'm defying gravity   Mer 24 Juin - 12:25

Biiiienvenue Bril
Je suis tellement contente que tu sois venue ! Tu sais que tu peux venir nous voir en cas de problème, de question ou autre.
Hâte de faire ta connaissance aussi Love 3
A très vite!




The only way to find a cure for a viper's venom is to taste its poison.

the way I lie:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Kiss me goodbye, I'm defying gravity   Jeu 25 Juin - 12:25

Je suis fan du pseudo Han
Bienvenue et bon courage pour ta fiche In love
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Kiss me goodbye, I'm defying gravity   Jeu 25 Juin - 17:33

Jules < Merci Miss Croupton :3

Absynthe < Merci à toi !

Rhéa < Miss Malefoy 8) Je te remercie Haha

Kath < Oh! C'est adorable! Moi aussi j'ai hâte de faire ta connaissance Content

Hades < C'est moi qui devrais dire ça! Pas beau J'adore ton prénom Bril
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Kiss me goodbye, I'm defying gravity   Jeu 25 Juin - 20:25

Bienvenue ici Orion ! Bril
Bon courage pour ta fiche et à très vite IRP Haha Lèche
Revenir en haut Aller en bas
préfète ⁂
avatar


préfète ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 135 devoirs depuis ma répartition, le : 19/06/2015


MessageSujet: Re: Kiss me goodbye, I'm defying gravity   Jeu 25 Juin - 21:28

Bienvenue sur le foruum ! In love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Kiss me goodbye, I'm defying gravity   Ven 26 Juin - 14:47

Bienvenue ici !!
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Kiss me goodbye, I'm defying gravity   Ven 3 Juil - 23:53

Sixtine < Merci à toi In love Cela sera quand tu veux :D

Poppy< Merci Coeur

Priam< Merci, j'adore ton avat' btw :3
Revenir en haut Aller en bas
avatar


choixpeau magique ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 80 devoirs depuis ma répartition, le : 13/01/2015


MessageSujet: Re: Kiss me goodbye, I'm defying gravity   Sam 4 Juil - 0:38



Bienvenue chez les érudits !
félicitations, tu es un(e) serdaigle.

«Si vous êtes sage et réfléchi, Serdaigle vous accueillera peut-être. Là-bas, ce sont des érudits qui ont envie de tout connaître. » Sois digne de ta maison et elle saura te le rendre !
Tu es désormais validé(e) et tu peux donc commencer à RP. Mais avant cela, je te propose d'aller poster ta fiche de liens pour pouvoir t'intégrer plus facilement et te faire des amis ! Tu peux également te créer un sujet pour recenser tes RPs. Si jamais ton personnage est du genre bavard, tu peux aussi te créer un hibou pour qu'il puisse envoyer de jolis parchemins à ses amis comme à ses ennemis, et peut-être recevra-t-il des missives d'anonymes. Si tu souhaites entrer dans l'équipe de Quidditch de Serdaigle, il te suffit de te rendre sur ce sujet ! Une dernière chose : il paraît que l'on recherche des préfets alors je te conseille d'aller faire un tour ici... je dis ça, je dis rien.

N'oublie pas d'aller voter pour le forum toutes les deux heures en passant par ici et en plus, ça rapporte des points à ta maison. Si tu veux te détendre un peu, va faire un petit tour (à Kuala Lumpur) dans le flood. Mais surtout, n'oublie pas le principal : amuse-toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Kiss me goodbye, I'm defying gravity   Sam 4 Juil - 1:01

Ce fut rapide Haha , merci à vous! In love
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Kiss me goodbye, I'm defying gravity   

Revenir en haut Aller en bas
 

Kiss me goodbye, I'm defying gravity

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parselmouth :: Hominum Revelio :: Le Choixpeau Magique :: Bienvenue à Poudlard-