Bienvenue sur Parselmouth !
Le forum a ouvert ses portes le 23/02/2015.
Les sang-pur inventés sont fermés pour le moment. Merci de privilégier les nés-moldus et les sang-mêlés.
Merci de privilégier les Poufsouffle et les Serdaigle.

Partagez | 
 

 Ruby ✖ Be yourself no matter what they say

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
élève ⁂
avatar


élève ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 199 devoirs depuis ma répartition, le : 24/02/2015


MessageSujet: Ruby ✖ Be yourself no matter what they say    Mer 24 Juin - 19:02

Ruby & Max
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Une légère brise souffla dans les cheveux du blond, il faisait bon en cette journée, le soleil brillait et il y avait quelque nuage. Une journée parfaite à Poudlard pour profiter du parc de l'école, une grande étendue d'herbe, un lac, un saule cogneur qui veut votre peau. Totalement parfais. Le rouge et doré c'était mis un peu à l'écart des autres groupes d'élèves, il profitait d'avoir une heure de trou pour pouvoir fumer et profiter du soleil. Fumer, il n'en avait pas vraiment le droit à Poudlard, mais c'était pour lui une sorte d'échappatoire et puis au fur et à mesure de fumer, il était tout simplement devenu accroc. Il tira sur sa cigarette tout en pensant au retour chez lui pour les vacances d'été. Il lui faudrait des activités à faire, car affronter son père tous les jours ne serait pas facile. Il avait envie de le voir le moins souvent possible. S'il pouvait aller squatter chez Ashleigh se serait un vrai plaisir, au moins la jeune femme était drôle et ils étaient toujours fourrés dans de mauvais coups tous les deux. Ce n'était pas sa meilleure amie pour rien. Il lui achètera surement quelques farces et attrapes juste pour faire un peu crier son père, cela changera de son air dédaigneux. Au moins, il se fera engueuler pour quelque chose, pas pour sa fameuse ressemblance avec sa mère moldue. Ou son manque cruel d'intérêt pour les cours, ou sa faculté moindre pour la magie par rapport à sa sœur. Sa sœur, avait toujours était la fille préférée de son père, s'il avait pu, il aurait surement fait en sorte que se soit une fille unique. Mais maintenant que le fils King était assez grand pour se défendre, le père ne pouvait lutter contre lui qu'avec des phrases méprisantes ou de ses coups.

Maxence serra son poing en pensant à son poing quand il aperçut un groupe de Serpentards, toujours à chercher les ennuis en général. Max avait souvent des problèmes avec les Serpentards, déjà, parce que le jeune-homme ne les supporter pas. Et sachant qu'il était un gryffondor, il avait toujours droit à une petite remarque. Mais, le jeune homme ne se laisser par faire facilement. Souvent, il eut des points retirés, parce qu'il en avait frappé un ou deux. Maxence préféré parfois frappé au lieu de lancer un sort, déjà, car il n'était pas vraiment doué pour les sorts. Il n'avait pas envie que celui-ci ne lui retombe dessus. Il préférait frapper, au moins il était sur de son efficacité. Et les sorciers étaient souvent déroutés par cette attaque et filer rapidement devant lui. D'ailleurs, certains élèves éviter le blond, car il était jugé comme un cancre qui n'avait pas peur de la bagarre.

D'ailleurs, ne contredisant pas leurs réputations, le groupe de Serpentard s'en prirent rapidement à un élève de première année. Excéder de la tournure que prenaient les événements, Max écrasa sa cigarette et alla voir le petit groupe qui rigoler bien en se moquant ouvertement du première année. Les Serpentards, n'avaient vraiment rien d'autre à faire ? Le blond poussa un long soupir excédé. Il avait en sorte gâchée son moment de détente, donc il allait surement leur faire passer un sacré mauvais moment pour cela. Il se planta devant le groupe, poussant avec un coup d'épaule au passage un serpentard qui venait d'insulter le jeune sorcier.

« Vous n'avez vraiment rien d'autre à faire de mieux ? »
crackle bones


Tell me would you kill to save your life ?
I can't tell you what it really is I can only tell you what it feels like And right now there's a steel knife in my windpipe I can't breathe but I still fight As long as the wrong feels right honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


élève ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 74 devoirs depuis ma répartition, le : 19/06/2015


MessageSujet: Re: Ruby ✖ Be yourself no matter what they say    Jeu 25 Juin - 10:49




Be yourself no matter what they say


Max






En ce moment, la jeune brune n'avait pas du tout le moral, elle était perpétuellement sur les nerfs. Pour cause ? Simplement des Serpentard qui trouvaient cela amusant de lui pourrir la vie, un peu plus chaque jour. Au début, la rouge et or ne disait rien, croyant qu'ils cesseraient enfin leur gaminerie, pourtant ça ne faisait que continuer. Qu'ils se croient supérieur de par leur sang et leur maison, la répugnait au plus profond. Le sang n'avait strictement rien à voir avec la capacité, l'intelligence ou quoi que ce soit d'autre. En conclusion, les gens l'irritaient et ils ne se donnaient même pas la peine de savoir le pourquoi du comment, elle restait donc la plupart de son temps dehors perché sur un arbre à profiter de la chaleur qui faisait enfin son apparition. Mais aujourd'hui des premières années s'étaient calés sous son arbre et ne faisaient que parler à propos des garçon prépubères... Une mine dégoutée sur le visage, la Gryffondor s'éclipsa sans un bruit de cet endroit.

Il lui fallait désormais trouver un lieu où elle pourrait être tranquille et surtout sans gamine dans les jambes. Elle vagabondait alors, dans les jardins du château ne prêtant attention à personne, trop occuper à réfléchir à un endroit convenable et à une façon de se débarrasser de ses vieux démons. Si seulement, c'était plus facile d'être réellement sois.

Passant devant la place des duels, elle se dit que quitte à ne rien faire, autant allé s'asseoir dans les gradins et attendre que le temps passe. Cependant, avant elle remarqua un attroupement. Le monde était fait d'imbécile.. Vraiment. Comment pouvait-on se mettre à trois contre un ? D'autant plus qu'il y avait une bonne différence de corpulence. L'injustice était quelque chose que la brune chercher toujours à régler. Cela l'énervait tellement en même temps. Néanmoins, un garçon sembla aussi trouvait cela injuste et s'avança vers eux. Il avait le point serrer et semblait déterminé à leur faire une correction. Ce garçon lui disait vaguement quelque chose, l'observant plus attentivement, Ruby reconnu Max avait qui elle n'avait eu que quelques bribes de conversations. Il l'avait toujours intriguait, mais sa timidité l'empêchait d'aller parler facilement aux autres. Elle n'entendit pas ce que le blond disait, mais la rouge et or n'allait pas laisser un confrère face à des idiots pareil. Sans ne plus chercher, elle s'aventura sur le terrain et entendit la remarque d'un de ces dernières années a l'attention de son camarade et d'elle même.

- Tiens, tiens, voilà deux bon à rien de Gryffondor ! Ajouta un serpent, sourire narquois aux lèvres.

Le sang de la brune ne fit alors qu'un tour, s'approchant du conflit, elle rigola face à ces trois imbéciles. Décidément, ses nerfs se déchainaient à cet instant.

- Toi, je te préviens, ne redis plus jamais ça ou tu risquerais de le regretter amèrement. Disait-elle d'un ton froid et le regard noir. C'est quoi l'histoire, vous avez besoin d'être trois pour vous sentir puissant ? Et bien, ça vole au ras des pâquerettes... Maintenant, Partez ! Elle commença à utiliser un sortilège pour les faire fuir, jusqu'à ce qu'ils partent tous en courant. *Et pas courageux en plus...*

La brune ferma les yeux et se calma avant d'aller vers le blond.

-  Je suis désolée... Ce n'est pas dans mes habitudes d'être comme ça. Disait-t-elle doucement. C'est juste que... Ils ont dépassé les bornes. Tu crois qu'ils vont revenir ? Demanda t'elle soudain soucieuse.







Codage par Momie


.I never give up, never.


©️ Ecstatic Ruby
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
élève ⁂
avatar


élève ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 199 devoirs depuis ma répartition, le : 24/02/2015


MessageSujet: Re: Ruby ✖ Be yourself no matter what they say    Lun 29 Juin - 0:18

Ruby & Max
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Max se tenait prêt à frapper le premier qui dirait une remarque, le blond fit un signe au premier année de partir, il n'avait pas à être impliqué dans cette affaire. Le garçon qu'il avait poussé se releva alors, un peu effrayer. Mais ça n'avait pas vraiment refroidi ses amis. Maxence, se désola de ne pas avoir une farce d'Ashleigh sur lui. Il aurait pu les faire fuir avec un petit gadget explosif. Le rouge et or, regarda les garçons avec un profond mépris et une colère certaine, mais même avec ce regard un des serpents lança, avec un sourire narquois - Tiens, tiens, voilà deux bon à rien de Gryffondor ! Max eut un moment d'interrogation, deux ? Il ne savait plus compter ou quoi ? Le blond se retourna et vit une brune telle une furie arrivée. Elle se mit a rire, visiblement, c'était assez nerveux. Il l'a reconnu assez vite, Ruby, elle avait une année de plus que lui, ils avaient eu l'occasion de se parler une fois lors d'une fête entre Gryffondor dans la salle commune de la maison. Parfois, il l'a croisait, lors des repas ou dans les couloirs, ou alors dans la salle commune. Max n'avait pas vraiment d'avis tranché sur la jeune femme, mais pour le moment, tout ce qu'il savait d'elle lui plaisait bien. Et franchement, elle était plutôt jolie. - Toi, je te préviens, ne redis plus jamais ça ou tu risquerais de le regretter amèrement. Disait-elle d'un ton froid et le regard noir. Max regarda les Serpentards avec un petit sourire amusé. Ils avaient l'air mort de trouille devant la sorcière. « C'est quoi l'histoire, vous avez besoin d'être trois pour vous sentir puissant ? Et bien, ça vole au ras des pâquerettes... Maintenant, Partez ! » Elle se prépara a lancer un sort, mais ses mots avaient fait le travail et les trois jeunes sorciers ne faisaient pas honte à leur maison. De vrai lâche pensa le blond, il se dit aussi qu'il eut de la chance de tomber dans une maison qu'il considère comme la meilleure. Bien qu'il fût toujours sidéré par le savoir des Serdaigles. C'était très satisfaisant de voir des Serpentards remis à leur place en tout cas et cela amusa beaucoup Maxence quand il les avaient vu s'enfuir en courant. Ruby vient à sa rencontre, il desserra son poing et passa ses doigts dans ses cheveux. La furie de la brune s'était envolée en même temps que les garçons et elle montra une facette plus douce de sa personnalité. « Je suis désolée... Ce n'est pas dans mes habitudes d'être comme ça. » Disait-elle doucement. « C'est juste que... Ils ont dépassé les bornes. Tu crois qu'ils vont revenir ? » Elle avait l'air soucieuse. Max lui fit un grand sourire pour lui montrer qu'il ne reviendrait surement jamais. « T'inquiète, je pense que tu leur as mit la trouille de leur vie ! Ils ne reviendront pas de si tôt t'embêter. Je devrais t'appeler si j'ai un problème avec quelqu'un en tout cas ! » Il ne le ferait pas vraiment, parce qu'il savait très bien se défendre tout seul et son éducation assez stricte lui dicter, que d'être sauvé par une femme ce n'était pas vraiment quelque chose de glorieux. Il lâcha un petit rire, Ruby l'avait en quelque sorte déconnecté de la réalité cinq petites minutes, il avait pu oublier la dureté de son père et la fin des cours. « En tout cas, j'ai adoré, la façon dont tu les as fait fuir, c'était très drôle. Il mérite parfois, une petite leçon. » Il lui fit un clin d'œil avec un petit sourire. Il espéra l'avoir rassuré, elle avait vraiment les capacités de se défendre. Il l'avait vu dans ses yeux, une volonté de se défendre. Parfois, il avait un peu le même regard. En tout cas, le calme était revenu et cela plut à Max, il était venu ici pour le calme et surtout fumer. Mais maintenant qu'il avait une invitée, il décida de lui parler un peu. Il ne la connaissait que très peu et s'interrogeait sur elle. « Sinon, tu es heureuse de rentrer chez toi pour les vacances ? » Posa-t-il, curieux, juste pour faire la discussion. Un sorcier lambda aurait été heureux de retrouver sa famille. Lui par contre, il rêva de rester à Poudlard toutes les vacances. Bon, le seul truc agaçant serait la présence des professeurs qui lui interdirait certaines choses et bien sûr trainer et ne rien faire allonger dans son jardin lui manquerait.
crackle bones


Désolée du temps de réponse ! Je considère le rp avant l'annonce ! Haha J'espère que ça te va !


Tell me would you kill to save your life ?
I can't tell you what it really is I can only tell you what it feels like And right now there's a steel knife in my windpipe I can't breathe but I still fight As long as the wrong feels right honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


élève ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 74 devoirs depuis ma répartition, le : 19/06/2015


MessageSujet: Re: Ruby ✖ Be yourself no matter what they say    Jeu 2 Juil - 15:50




Be yourself no matter what they say


Max






Les yeux rivés sur le troupeau de serpents qui fuaient lâchement, ses nerfs ainsi que son cœur commençait enfin à se calmer. Depuis que sa mère était morte sur un pauvre lit d'hôpital, elle n'avait que faire face à l'injustice. Étant seule, la petite avait été adopté par une famille de sang pur, belle à l'extérieur, mais extrêmement l'aide en dedans. S'ils l'avaient accueillie gentiment dans leur demeure, cela changea du tout au tout lorsqu'ils ont su le fin fond de l'histoire de la fille, au nom de pierre précieuse. Pourtant précieuse, elle ne l'avait été que plus sa mère. Avec cette famille dés lors que les mots moldus et sang mêlé, sa vie avait pris un mauvais tournant. Un tournant sec et raide, un tournant dangereux, qui menaçait d'avoir une mauvaise fin.

Ruby respira l'air délicieux du dehors, l'air avait toujours eu pour elle, le doux parfum de la liberté. Enfin d'aplomb, la rouge et or observa Max et se rendit compte que ses yeux, exposés au soleil, avaient une couleur d'un bleu intense. Se rendant compte que sa façon de faire ne se faisait pas du tout discrète, elle détourna le regard en rougissant et finit par s'asseoir dans l'herbe. Une touffe d'herbe au creux de sa main, la jeune femme rigola.

- ils sont connu pour être lâché mais tenace. Ha oui ? Un homme oserait donc vraiment demander de l'aide aux filles ? Demandait la brune d'un ton taquin.

Charrier faisait tout simplement partie de la demoiselle. Il s'agissait la plupart du temps d'un bouclier, effacé à sa timidité.  Mais en général, personne ne le remarquait. À la remarque du garçon et suite à son clin d'œil elle rigola doucement.

- Disons  que je suis d'avis que la violence ne résout rien et ne vaux rien. C'est bien mieux de parler et de calmer la tempête. Termina la sorcière sourire aux lèvres. Oh et ne te gêne pas, tu peux fumer.

Suite à la question du Gryffon, la jeune femme partie dans ses songes, se demandant où elle irait durant les vacances. Son amie moldu ne serait pas là pendant les vacances, donc impossible d'y loger comme à leur habitudes. Mais il était tout bonnement hors de question de remettre les pieds dans cette famille, qui n'était en rien la sienne.

- À vrai dire, je pense rester ici, ou bien prendre une chambre d'hôtel quelque part. Et toi heureux de retourner chez toi ?

Si Ruby avait assez de moyen en en poche pour voyagé, elle serait allé à Brighton, dans la demeure familiale de sa mère. Cet endroit restait son favoris, en première place, loin devant l'arbre du parc de Poudlard. Il fallait dire que les moments passer là bas, étaient tous remplie de joie et de bonheur, le tout au bord de la mer. Dorénavant, tout ces instants qui faisaient sourire, semblaient bien loin. Trop loin.

Un sourire aux lèvres, elle pointa du doigt un arbre :
- Tu es déjà monté en haut de cet arbre ?

Avait il tout comme elle, son endroit pour s'évader, se ressourcer ? Si jamais la réponse se faisait négative, alors il loupait vraiment quelque chose de magique, ne serait ce que pour la vue de la haut. Ruby trouvait cet arbre fabuleux, souvent, se retrouver perchée sur les plus hautes branches, lui permettait de s'évader et d'être en paix avec elle même. À vrai dire, la rouge et or ne savait pas pourquoi elle venait de parler de son endroit, jamais auparavant elle ne l'avait fait. Gardant égoïstement sa tour d'ivoire.







Codage par Momie


Pas de soucis ça me va Haha


.I never give up, never.


©️ Ecstatic Ruby
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
élève ⁂
avatar


élève ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 199 devoirs depuis ma répartition, le : 24/02/2015


MessageSujet: Re: Ruby ✖ Be yourself no matter what they say    Mar 7 Juil - 19:18

Ruby & Max
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Il s'amusa a la regarder alors qu'elle le dévisageait d'une façon qui lui plaisait bien, elle n'était pas vraiment discrète, quand elle se rendit compte que sa façon de le regarder n'était pas vraiment discrète, elle détourna le regard et se mit à rougir. Max, ne sachant pas vraiment quoi faire, il détourna aussi le regard, lui toujours dans la confrontation avait aujourd'hui perdu son assurance devant la rouge et or. Il se massa l'épaule pour ne pas montrer sa gêne naissante, puis voyant que la brune s'assit il se dit que ce n'était pas une mauvaise idée. Il la rejoignit s'asseyant en tailleur à côté d'elle. Il lui fit un petit sourire à sa remarque, bien sûr, il le savait, c'était pour l'embêter, il passa sa main sur sa mâchoire pour réfléchir un instant à cette question. « On devrait parfois ! Mais on a trop de fierté pour le demander. » Il lui fit un petit air désoler, les hommes et leurs fiertés, jamais ils n'avoueraient avoir des problèmes ou avoir besoin d'une femme pour être sauvé. C'était à eux d'assurer la sécurité de sa famille. C'était la vision de Maxence, c'était la vision que son père lui avait transmise, même si lui s'y prenait vraiment mal pour mettre en sécurité sa famille. Au final, il n'avait fait que des erreurs et n'avait jamais assumer ses choix, Max détester cet homme et il ne voulait surtout pas être comme lui. Mais la violence l'avait peu à peu envahie. - Disons que je suis d'avis que la violence ne résout rien et ne vaux rien. C'est bien mieux de parler et de calmer la tempête. Ses paroles le font un peu réfléchir, il est vrai qu'elle n'avait pas tort. Mais Max avait toujours vécu avec de la violence alors il ne savait pas vraiment comment s'en débarrasser ou ne pas s'en servir pour régler un problème. Il regarda son poing qu'il ferma par instinct. « Parfois, c'est compliqué, la violence amène à la violence. J'aimerai parfois être moins impulsif. » Le jeune homme était souvent en colère, surtout quand on s'approchait un peu trop de sa sœur, ou alors qu'on insulter tout simplement ses amis. Il se souvenait alors des nombreux coups de ceintures portés par son père dès qu'il faisait une bêtise ou alors simplement pour calmer les nerfs de son père. Il s'en était assez bien accommodé, même si parfois, souvent dû à cela, il a de sérieux accès de colère contre les adultes qui essayent de lui imposer des ordres. Il alluma alors une cigarette qu'il sortit de son paquet discrètement, il avait vérifié qu'aucun préfets ne traînent dans le coin, puis il s'allongea tout en expirant une bouffé. Il ne savait pas vraiment comment la jeune sorcière avait vu qu'il avait envie de fumer, mais il lui en était reconnaissant. « À vrai dire, je pense rester ici, ou bien prendre une chambre d'hôtel quelque part. Et toi heureux de retourner chez toi ? » Il tourna sa tête vers Ruby, elle pensait vraiment rester ici ? Il en conclu, qu'elle n'avait peut-être plus de famille ou alors une famille comme la sienne, pleine de reproches. Bien qu'il soit curieux de savoir la raison qu'elle ne veuille pas rentrer chez elle, il se dit que le mieux serait qu'elle lui en parle si elle en avait envie. Il réfléchit un instant, prenant une autre bouffée de sa cigarette, il en avait bien besoin pour le coup pour répondre à cette question. « Pas vraiment. » Il souffla le fumé et la regarda s'échapper dans les airs. « Mon père n'est pas vraiment le père de l'année avec moi. Heureusement, ma sœur sera là. » Il avait juste une crainte, qu'elle retourne voir le moldu, il ne savait pas vraiment si elle avait des souvenirs quant à l'altercation avec son père. Mais il voulait la protéger, alors il ne pouvait pas partir la laissant seule avec lui. Le sourire de la brune fit s'envolait son anxiété soudaine. - Tu es déjà monté en haut de cet arbre ? Il lui fit un grand sourire en regardant l'arbre qu'elle pointait. Il ne l'imaginait pas vraiment en haut d'un arbre. « Non, jamais. Mais la vue doit être sympa. » Il regarda encore une fois l'arbre, se demandant ce qu'on voyait vraiment de là-haut. Peut-être aussi de là-haut, serait-il invisible du personnel de Poudlard. « Tu montes souvent là-haut ? » Il se releva sur ses coudes pour écouter sa réponse.
crackle bones


Tell me would you kill to save your life ?
I can't tell you what it really is I can only tell you what it feels like And right now there's a steel knife in my windpipe I can't breathe but I still fight As long as the wrong feels right honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


élève ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 74 devoirs depuis ma répartition, le : 19/06/2015


MessageSujet: Re: Ruby ✖ Be yourself no matter what they say    Ven 10 Juil - 16:04




Be yourself no matter what they say


Max






Ce qui l'étonnait encore plus c'était que ces trois lascars s'étaient enfuis sans ne rien dire, sans même chercher à se défendre. Avait-elle fait si peur que ça ? Non, elle en doutait... Donc ils reviendraient sans doute à la charge, ou peut-être pas. Encore un peu sur les nerfs la brune reprit sa respiration calmement, avant de rejoindre son camarade.n Le jeune homme lui fit un sourire rassurant qui avait tout son effet, ainsi qu'un clin d'œil. Elle rigola alors légèrement. Ne sachant pas réellement pourquoi, sans doute les nerfs qui lâchaient. Il était le seul en cette journée à avoir réussi à lui faire sortir un petit rire, et au fond, elle l'en remerciait, même s'il semblait plus s'amuser de sa réaction qu'autre chose.

- La fierté joue parfois de mauvais tours.

Peut-être que dorénavant, sa mère faisait partie des étoiles, peut-être qu'elle ne la reverrait en effet jamais plus, mais elle restait son exemple à suivre. Se souvenant encore de ce qu'elle lui avait dit le dernier soir avant qu'elle parte la jeune fille n'avait alors que neuf ans presque passé, mais cet instant restait dans sa mémoire comme s'il était tout récent. Son mere était ńe femme bien, un femme de valeur qui faisait tout pour aller au bout de ses rêves. C'est pour cela qu'elle voulait que sa fille aille au bout de ses rêves. Ce soir-là, elle lui avait dit " promet-moi une chose. À n'importe quel prix fait ce qui te plait, ce que tu aimes. Et fait-le pour toi, pour ton plaisir. Pour personne d'autre, ne laisse personne tracée ton chemin. C'est à toi de le faire selon tes envies, tes choix, tes erreurs. Et même si parfois, c'est difficile n'abandonne pas tes rêves. " Ruby l'avait toujours tellement admirée... Comment pouvait-elle être parti maintenant ? Commençant de nouveau à broyer du noir, elle fut heureusement sortie de ses pensées grâce au sorcier à ses côtés. Elle lui fit alors un fin sourire, comme pour prouver qu'elle l'écoutait bien. S'ils revenaient pour s'en prendre à eux, ils étaient mal barrés... D'autant que ces idiots semblaient bien aimer s'en prendre à ceux plus intelligents qu'eux. Ils croyaient peut-être qu'en faisant du mal à ce genre de personne, ça les rendrait plus intelligents ? C'était trop fort pour elle, elle n'avait pas pu ne pas s'en mêler. Le pire dans tout ça avait été de constater que personne ne s'était bouger pour aller aider ni le premier année, ni son camarade. Oui, malheureusement de nos jours, beaucoup penser " chacun pour sa pomme." Mais Ruby n'était pas de cet avis. C'était une chose normale d'aider les personnes dans le besoin.

- Désolée, mais je ne suis pas d'accord. La violence n'est pas obligé d'engendrer un autre acte de violence, face à ce genre de chose il faut apprendre à garder son sang froid. La violence fait mal physiquement, mais la parole peu parfois blessé les autres bien plus profondément qu'avec un coup. Elle fit une petite pause en admirant le paysage, puis elle regarda le blond, Si tu veux devenir moins impulsif, travail dessus, ça ne va pas se faire tout seul, si tu veux, je veux bien t'aider à te contrôler. Finit elle avec un doux petit sourire.

Quand vient la questions des vacances, sans prendre garde, elle commençait à se sentir oppressée. Rien que l'idée même, de voir cette famille totalement imbus de leur personne lui donner la nausée. Jamais elle n'avait compris en quoi la différence dans ce monde, amené souvent à la souffrance. C'était d'ailleurs pour cette raison que la brune était en justice magique, voulant apprendre tout les lois du bout des doigts, désirant peut être un jour faire tourner la roue en faveur des gens différents. De toute façon qu'est ce que la normalité ? Aux dire du garçon elle sortie de ses pensées et se dit que lui aussi n'avait pas l'air trop enthousiaste à l'idée de retourner chez lui. Un père pas exemplaire, ça elle connaissait le sien - qu'elle considérait maintenant comme un simple inconnu - n'avait jamais été exemplaire, loin de là.

- Comment ça ? Oh... Pardon ce ne sont pas mes histoires excuse moi. Elle lui fit une moue gênée, mais tenta de continuer. Je ne savais pas que tu avais une sœur ?

À vrai dire, la sorcière voulait en savoir plus sur l'histoire de ce jeune homme bien mystérieux, mais forcer la main n'était pas son genre. Si un jour il désirait se confier à elle, il pourrait. Cependant, parler de choses qui nous font mal restait souvent difficile. La rouge et or observa l'arbre un instant, les yeux rêveurs.

- Oui la vue y est à couper le souffle, c'est magnifique. D'ailleurs tu loupe vraiment quelque chose ! Elle rigola, Oui j'y passe presque plus de temps que dans le château. Là-haut les problèmes s'envolent. Puis la sorcière décida de remédié au fait qu'il n'avait jamais pu apercevoir ce coin de paradis, se relevant, elle tendit une main à Max.

- Si un jour quelqu'un te tend la main sans aucune raison, alors accepte.


Cette phrase venait tout droit de sa mère. Sans ne rien demander de plus la Gryffondor fit signe au blond de la suivre. Sur le chemin, Ruby comprit alors qu'il allait lui falloir être très occupé pour ne pas sombrer dans la tristesse ces temps-ci. Il fallait qu'elle trouve de quoi remplir toutes ces heures de libres, sinon elle ne serait alors vraiment qu'une âme errante dans le château. C'était hors de question, elle voulait rester elle-même.

- J'espère que tu n'as pas le vertige... Disait-elle d'un ton taquin.

Elle lui montra alors le grand arbre face à eux. Les premières années de tout à l'heure semblaient être parties. Tant mieux, elle ressentait le besoin de se percher du haut de son arbre. De la haut sur la branche, ils pourraient attendre tranquillement, à l'abri des regards, tout en pouvant observer si le trio d'imbéciles revenait. La jeune femme s'agrippa alors et commença son ascension. Une fois sur sa branche, elle regarda en bas.

- Tu as besoin d'aide ?







Codage par Momie


.I never give up, never.


©️ Ecstatic Ruby
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
élève ⁂
avatar


élève ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 199 devoirs depuis ma répartition, le : 24/02/2015


MessageSujet: Re: Ruby ✖ Be yourself no matter what they say    Jeu 6 Aoû - 0:18

Ruby & Max
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Pour toute réponse, il se contenta de répondre à son doux sourire. Il savait très bien, qu'il ne pouvait rien à ses accès de colère, il en aurait toujours, c'était la faute de son père. Son père l'avait créé ainsi et il ne pourrait changer totalement. Son cœur se serra en pensant à cela, il serait comme son père l'avait créé au final. Peut-être, même pire, peut-être avait-il même créé un monstre. Quand il pensée à sa mère, en ce moment, il n'avait que de la colère pour elle, de pensée qu'elle était si faible, qu'elle n'avait pu se défendre et d'avoir eut peur de ses propres enfants. Max se dit que Ruby ne pourrait surement rien changer à son comportement même s'il trouver sa démarche assez mignonne et il se promis de faire des efforts pour elle. En tout cas, en sa présence seulement. Il n'allait pas non plus se priver, de parfois agresser un ou deux Serpentards qui traînerait par-là et qui se moquait ouvertement de ses amis. Ce n'était pas dans sa nature, il aimait que la justice soit faite et ne pût supporter l'injustice, la traitrise et les coups bas. Max ne prenait jamais ses adversaires par-derrière. Bien qu'il ait des bottes secrètes pour gagner, il ne faisait que rarement de coup bas.

Alors qu'il avait répondu à la question sur ses vacances, elle s'attendait surement a une réponse plus joyeuse, car elle avait l'air étonné de la réponse du jeune homme. Comment ça ? Oh... Pardon, ce ne sont pas mes histoires excuse-moi. Elle lui fit une moue gênée. Je ne savais pas que tu avais une sœur ? Sa gêne lui décrocha un petit rire, elle était tellement mignonne quand elle était gênée. Bien que cela le fît rire, il ne prit pas la peine d'approfondir sa réponse, il en avait déjà bien trop dit à son goût. Sa question sur sa sœur lui agrandit son sourire, sa sœur, une petite blonde tellement belle qu'elle avait des soupirants à tous les quatre coins de l'école. Ce qui lui posait beaucoup de problèmes, surtout que sa sœur, ne disait souvent pas non et était souvent amoureuse. « Oui, elle est plus jeune que moi, ma sœur, je l'adore, je ferais tout pour elle. » Un éclair dans ses yeux le remonta à ce jour où il la sauva des griffes de son père qui avait voulu la corriger. Il avait même dû frappé le moldu dont elle était tombé éperdument amoureuse. Il se sentait un peu coupable d'avoir réagi ainsi, mais il savait que si son père l'avait découvert -et d'ailleurs, il l'avait découvert – il aurait déchargé maintenant sa haine contre elle au lieu de Maxence. Mais par chance et surtout conviction du garçon, sa sœur n'avait plus aucun souvenir de cette journée et son père avait fait comme ci rien ne, c'était passé. Il sortit enfin de ses souvenirs en riant un peu pour cacher son mal-être « Surtout qu'elle passe son temps à se faire draguer par les sorciers de Poudlard. » Si ce n'était qu'eux encore. Max voulait juste que sa soeur soit heureuse au final, mais il aurait préféré qu'elle choisisse un bon parti pour plaire à papa.

Toujours allonger dans l'herbe, il avait fini sa cigarette et fit disparaître le mégot grâce à un sort. Même s'il n'était pas très doué pour lancer des sorts, il avait appris ceux qui lui seraient utiles. Il écouta la jeune sorcière parler de la vue de son arbre avec attention, elle avait l'air totalement absorbé par cet arbre qui devait être selon lui son refuge. Lui s'était plutôt les endroits comme les escaliers son refuge, les cachettes pour fumer ou boire en toute discrétion. Max fut étonné de tant de passion dans sa voix et cela attisa sa curiosité quant à la vue si magnifique qu'elle décrivait. Alors quand elle se releva d'un bond en lui proposant sa main pour se relever, il n'hésita et lui prit la main. Il fut sans voix, la fixant dans les yeux quand elle prononça sa fameuse phrase. - Si un jour quelqu'un te tend la main sans aucune raison, alors accepte. Ça n'avait l'air que d'un dicton comme plein d'autres, mais cela plut au jeune homme quant à la façon dont elle lui avait dit. Il la suivit quand elle lui fit signe, il regarda en l'air pour voir ce qui l'attendait. Il fit une grimace en voyant l'arbre qui se profiler à grimper, il se dit qu'il allait peut-être être totalement ridicule à monter cet arbre, mais qu'il ne devait pas le montrer. Mais bon, en général, rien ne lui faisait peur, alors il rit quand la brune lui demanda s'il avait le vertige. Lui ? Le vertige ? Enfant, c'était un vrai casse-cou et ça, ne c'était pas arrangé. Même-ci, cela faisait un petit moment qu'il n'avait pas escaladé un arbre. Surtout en compagnie d'une fille. Enfin, femme. « Ne t'inquiète pas, pour moi. » Il lui fit un clin d'œil, son coté taquin amusait beaucoup le blond. Il la regarda se hissait jusqu'à sa branche et se dit que c'était son tour. Il poussa un soupir et pria pour ne pas être ridicule. Il agrippa l'arbre et se hissa le long de celui-ci. Ruby, lui demanda s'il avait besoin d'aide et son honneur répondit tout seul avec un sourire. « Non, ça va. » Ce n'était pas si compliqué, après tout, il faisait souvent du sport en semant les professeurs ou le gardien dans les couloirs. Arrivé à sa hauteur, il fit la plus grande attention à ne pas tomber et s'assit sur la branche confortablement. Il regarda alors le paysage, elle n'avait pas menti en tout cas, ni rien exagérer, c'était juste époustouflant. Il ne put s'empêcher de lâcher un cris du stupeur en voyant la vu sur le parc et les alentour de Poudlard. « Waah, c'est vraiment beau. » On aurait même dit que l'on pouvait voir Pré-au-lard d'ici. Il fallait vraiment qu'il traine Ash là-bas pour boire une fameuse bière au beurre. La jeune femme avait l'air en déprime depuis quelque temps, Max savait peut-être la raison, une blonde qui ne se faisait que trop remarqué. Ils avaient tout les deux d'ailleurs cacher ses sous-vêtements et ce souvenir le fit sourire. Il reporta son attention sur la brune, il comprenait un peu plus la sorcière maintenant. « Serait-ce ta cachette secrète ? » En prononçant ses mots il ne put s'empêcher d'accentuer de manières délibéré sur les mots de manière taquine. Mais si c'était vraiment sa tanière secrète, il était heureux et sacrément chanceux de pouvoir découvrir l'endroit. « Merci de me l'avoir montré en tout cas, tu as raison en tout cas, en haut de cet arbre tous les problèmes s'envolent. » Il ne voyait même plus les élèves et rien, là-haut, ne le faisait penser à chez lui. C'était juste paisible et à couper le souffle. Un grand sourire s'afficha sur son visage, il n'allait surement pas le quitter pour un moment.
crackle bones


Excuse moi encore pour le temps de réponse...


Tell me would you kill to save your life ?
I can't tell you what it really is I can only tell you what it feels like And right now there's a steel knife in my windpipe I can't breathe but I still fight As long as the wrong feels right honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


élève ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 74 devoirs depuis ma répartition, le : 19/06/2015


MessageSujet: Re: Ruby ✖ Be yourself no matter what they say    Jeu 27 Aoû - 14:30




Be yourself no matter what they say


Max






Si sa sœur était tout comme lui blonde aux yeux d'un bleu perçant, elle comprenait parfaitement que la plupart des mecs lui courent après. Bizarrement, jamais elle ne l'avait vu, sans doute que sa maison n'était pas la même que la leur. Puis Ruby était dorénavant en étude supérieure, ce qui explique que jamais elles ne se soient vues.

- Tu l'aimes vraiment. Ça se voit dans ton regard que tu serais prêt à tout pour elle. Je trouve ça beau. Elle est en quelle année ?

Elle était sincère, il n'y avait pas d'amour plus pur que celui d'un frère pour sa sœur. Toujours là pour la protéger des péripéties que la vie leur apporte. Max faisait alors disparaître le mégot, par un sort que la sorcière ne connaissait pas, mais trouvait très utile. Cela évitait d'en retrouver de partout par terre, colle dans le monde moldu.

Aller savoir pourquoi, mais jamais auparavant la brune n'avait emmené quiconque dans sa cachette secrète. Cependant, la gryffondor sentait qu'elle pouvait faire confiance à son camarade, à fin de garder le secret. Mais surtout, que lui aussi avait besoin d'un endroit où ses problèmes s'envoleraient au grès du vent, dans une traînée de poussière infime.

Elle ne le quittait pas des yeux, au cas où celui-ci glisse et tombe. Ça n'était vraiment ce qu'elle voulait. Ruby avait tenté de lui proposer son aide, mais ce beau blond semblait vouloir parvenir en haut sans aide. Combien de fois Ruby s'était rétamée par terre en voulant redescendre.. Mais c'était comme ça. La vie lui avait jusqu'à maintenant prouvait que si l'on tombait, il suffisait de se relever. Cependant, pour la mort de sa chère Mère, il allait lui falloir plus qu'un jour avant de pouvoir se relever.

La voix de Max venait de la faire redescendre sur terre. Il avait même réussi à lui décrocher un petit rire. Il était monté sans aucune difficulté.

- Waah, c'est vraiment beau.
- Je te l'avais bien dis. Contente que ça te plaise Disait, elle en souriant.

Perché du haut de son arbre, la jeune fille ruminait. Pourtant, elle essayait tant bien que mal de mettre un mur entre ses pensées noires et la réalité. D'habitude, ça n'était pas dans son genre de penser de façon négative. Elle avait toujours était ce genre de fille optimiste, souvent le sourire aux lèvres. Mais aujourd'hui semblait être un jour différent, un jour ou tout paraissait s'écrouler dans sa tour d'ivoire, là où en général, elle se réfugiait, elle cherchait à fuir. La brune cherchait à comprendre tout ça. Pourquoi sa Mère ? Pourquoi elle et pas son père ? Pourquoi elle, alors qu'il n'y avait pas meilleure femme sur terre à son avis. Pourquoi la vie se résumait-elle à vivre certains bons moments, à se croire heureux, puis enfin à s'écroulait face à la dure réalité de la mort. La mort tirait-elle réellement sur une ficelle au hasard pour au final la couper et la faire tomber à jamais ? Ruby en était maintenant persuadée, sinon comment cela serait-il possible... ? La vie était définitivement beaucoup trop fragile... Elle ne tenait qu'à un fil. Son regard émeraude s'était perdu un instant sur le paysage unique que lui offrait cet arbre. De là haut tout semblait beau et paisible. De là haut, elle se sentait en sécurité, intouchable. C'était pour cela que bien souvent la rouge et or venait ici. Pour se ressourçait avant d'affronter le monde qui lui ne semblait beau, mais que de là haut.

- Serait-ce ta cachette secrète ? Disait-il d'un ton taquin auquel la jeune femme ria doucement. Merci de me l'avoir montré en tout cas, tu as raison en tout cas, en haut de cet arbre tous les problèmes s'envolent.
- Oui, c'est la meilleure cachette, je trouve. Conclut-elle doucement avant de se perdre elle aussi un instant, les yeux dans le paysage. Durant sa scolarité, ma mère aimait venir se perdre ici des heures durant, elle m'en a parlé si souvent, qu'avant même de le voir vraiment, je l'admirais. Mais je crois que nous avons tous notre tour d'ivoire où nous aimons venir. On peut dire que cet arbre est mon exutoire... Terminait-elle avec un sourire. N'as-tu pas un endroit à toi seul, où tu aimes te libérer ?

Venait-elle réellement de lui dire ce qu'elle pensait de cet endroit ? Jamais personne n'avait su ce que représentait cet arbre pour elle. Mais ses paroles étaient sorties tout naturellement, comme s'il lui était évident de se confier au lion. Elle qui d'habitude gardait tout secret cacher au fond d'elle, venait de se confier. Après tout, Max n'avait pas l'air d'être le genre de personne à aller raconter tout à n'importe qui. Sa petite voix intérieure, lui disait qu'elle pouvait lui faire confiance, qu'il était quelqu'un de bien. Et puis il était le seul aujourd'hui à avoir réussi à lui faire décrocher sourires et rires, rien que pour ça elle le remerciait. Ruby releva son visage et le regarda intriguer. D'un coup, la brune se releva afin d'être debout sur la large branche. Il y avait d'autres branches auxquelles on pouvait s'accrocher. Elle prit alors timidement les mains du sorcier et lui dit doucement :

- Tu n'as encore rien vu.. Viens, fais-moi confiance. Disait-elle en lui souriant.

Aisément, elle grimpa un peu plus en hauteur, au point culminant de l'arbre. C'était là, le meilleur, le plus beau et impressionnant de par sa hauteur. La branche où se stoppa était beaucoup moins large que l'autre, cependant, ils pourraient sûrement y tenir à deux. Une fois tout deux, tout en haut, elle tourna le visage pour faire face à Max.

- Tu garderas cet endroit secret hein ?









Codage par Momie


HRPG: Désolée aussi du retard...


.I never give up, never.


©️ Ecstatic Ruby
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
élève ⁂
avatar


élève ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 199 devoirs depuis ma répartition, le : 24/02/2015


MessageSujet: Re: Ruby ✖ Be yourself no matter what they say    Ven 28 Aoû - 13:37

Ruby & Max
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Tu l'aimes vraiment. Ça se voit dans ton regard que tu serais prêt à tout pour elle. Je trouve ça beau. Elle est en quelle année ? Elle l'avait bien cernée, cela étonna le garçon, elle l'avait si bien décrit que ça le gêna presque. Il baissa la tête tout en lui répondant avec un sourire admiratif pour sa sœur. « En sixième année, c'est une fille vraiment douée, je pense que tu l'aimerais bien. » Il n'en doutait pas, Ayline, c'était une fille adorable, assez discrète et sérieuse, elle n'avait pas vraiment d'ennuis avec les autres élèves. Bon, on ne parle pas des Serpentards, eux, ils provoquent tout le monde.

La montée de l'arbre n'avait pas été facile pour le rouge et, or, mais il s'en était sorti. Alors il regardait à l'horizon et il s'exclama que c'était beau. Je te l'avais bien dis. Contente que ça te plaise. Il lui rendit son sourire, il était heureux de se retrouver là, il était heureux qu'elle l'ait fait découvrir son petit secret. Heureux que se soit lui et pas un autre. Oui, c'est la meilleure cachette, je trouve. Toujours assis, il l'écouta attentivement, regardant dans la même qu'elle, c'est-à-dire l'horizon. Durant sa scolarité, ma mère aimait venir se perdre ici des heures durant, elle m'en a parlé si souvent, qu'avant même de le voir vraiment, je l'admirais. Mais je crois que nous avons tous notre tour d'ivoire où nous aimons venir. On peut dire que cet arbre est mon exutoire... Elle lui sourit, quand elle parlait de sa mère, il y avait en elle une pointe de tristesse, il le sentait. Il était admiratif de cet amour envers sa mère, d'un côté le blond envia cette relation qu'elle avait eue avec sa mère. Max n'avait jamais vraiment connu l'amour maternel. Sa mère à lui avait tout simplement disparut un jour, enfin, son père l'avait fait disparaître. C'est ce dont il était convaincu, même s'il n'avait aucune preuve. Il ne l'avait peut-être pas tué, mais juste fait subir le sort oubliette sur elle. Maintenant, peut-être avait-elle une meilleure vie. Mais Max, n'avait jamais été naïf, il savait au fond de lui que la deuxième solution n'était qu'un conte de fées qu'il se raconter juste pour n'avoir pas trop mal. N'as-tu pas un endroit à toi seul, où tu aimes te libérer ? À vrai, dire des endroits, Max en visite souvent, en général, il traîne souvent dans les couloirs du château pour fumer. Bien sûr, les couloirs peu emprunter et puis la salle commune des Gryffondor était assez confortable, il aimait se retrouver là-bas seul. Bien qu'il ait beaucoup de passage, il s'arranger pour y aller lors des heures de cours ou alors en pleine nuit, pour boire son whisky pur feu et fumer tranquillement. Surtout, pensé, la nuit, il avait des difficultés à dormir, en partie à cause de son père. Il l'avait terrorisé toute son enfance, bien qu'il soit plus grand, Maxence était toujours autant terrorisé par cette figure paternelle. Il repensa aussi, au placard à balais, là où il avait perdu sa virginité avec Charlie. Il passa sa main sur sa nuque un peu stresser par cette pensée, il ne pouvait absolument pas dire ça, à la brune à côté de lui. « La salle commune des Gryffondor, j'aime y aller la nuit, c'est assez calme. » Et puis il y avait sa cachette secrète de sa bouteille de jus de citrouille. Peut-être, qu'en pleine nuit, il la croiserait au coin de la grande cheminée dans un des vieux fauteuils rouge.

D'un coup, la jeune femme se releva, Max l'observa se redresser sur la branche qui était tout de même assez large pour tenir en équilibre facilement. Elle lui prit les mains et l'incita à se lever. Tu n'as encore rien vu... Viens, fais-moi confiance. Max, l'écouta et il se releva, il regarda un instant vers le bas et se dit que la chute serait mauvaise si l'un d'eux tombait. Elle voulait vraiment monter plus haut ? Visiblement oui, tel une équilibriste, elle se hissa avec facilité, comme si elle avait fait sa toute sa vie sur les branches les plus hautes, mais aussi les plus fines. Max, resta songeur, elle était vraiment plus casse-cou que lui. Il l'a suivi sans rien dire, bien sûr, qu'il avait confiance. Arrivé tout en haut, il ne put qu'admirer la nouvelle vue. Tu garderas cet endroit secret hein ? Là-haut, les deux jeunes sorciers étaient un peu plus collés, le bras de Max effleura la peau de la brune, ce qui lui provoqua un frisson. Il était juste hypnotiser, par ses yeux posés sur son visage. Pourquoi irait-il montrer un endroit pareil à qui que se soit ? C'était son secret, il n'allait le révéler à personne. Max, était une vraie tombe. Il ne laissait rien paraître et ne répéter pas vos plus atroces secrets. « Bien sûr que je garderais le secret. » C'était un homme de parole. Il détourna le regard pour se concentrer sur le paysage, le vent souffler plus fort à cette hauteur que sur la terre ferme et le jeune homme se rattrapa à une branche devant lui. « Ta mère devait être une fabuleuse sorcière. » Il aurait même pu dire une fabuleuse mère. Sa mère avait l'air de lui avoir appris tellement de choses. Il était presque jaloux d'une telle relation, qu'il n'avait lui-même jamais connu.
crackle bones


Tell me would you kill to save your life ?
I can't tell you what it really is I can only tell you what it feels like And right now there's a steel knife in my windpipe I can't breathe but I still fight As long as the wrong feels right honey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Ruby ✖ Be yourself no matter what they say    

Revenir en haut Aller en bas
 

Ruby ✖ Be yourself no matter what they say

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ruby Caldwell - Be yourself and smile
» [Entrainement with Tyzy Ghost & Louise Ruby Lapin] Enterrement et Entraînement
» Ruby Caldwell - Oh God, this uniform is too short!
» Message de Ruby Caldwell
» DMITRI & JAYCEE ♒ What's the matter with you ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parselmouth :: RPs-