Bienvenue sur Parselmouth !
Le forum a ouvert ses portes le 23/02/2015.
Les sang-pur inventés sont fermés pour le moment. Merci de privilégier les nés-moldus et les sang-mêlés.
Merci de privilégier les Poufsouffle et les Serdaigle.

Partagez | 
 

 There are no secrets that time doesn't reveal. (Atalyah)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Invité
Invité


MessageSujet: There are no secrets that time doesn't reveal. (Atalyah)   Jeu 25 Juin - 16:23

There are no secrets that time doesn't reveal.

Le regard brouillé par des heures de lecture, elle ne semblait vouloir, pouvoir, refermer l'ouvrage avant d'être parvenue à sa fin. Alors elle lisait, assimilait, annotait. Comme pour prendre de l'avance, sur l'avance qu'elle avait déjà. Incapable d'accepter la notion de retard, elle était ainsi. Elle, l'élève brillante, avancée. Celle qui terminait de rédiger ses devoirs maintes semaines avant l'échéance. Elle, l'élève rarement loquace, presque transparente, que ses résultats plaçaient pourtant sur le devant de la scène. Elle, qui ne semblait pas faire tant d'efforts, qui pourtant en faisait tant. Et toujours davantage. Parce qu'elle était ainsi oui. Parce qu'elle avait ce besoin de se surpasser. Elle le ressentait, ne pouvait l'occulter. Ne pouvait laisser filer cette soif de connaissance, encore moins cette ambition, ce besoin de tout savoir, tout apprendre. Alors elle travaillait, encore, toujours. Elle travaillait, chaque jour, jusque tard le soir. Et s'il semblait rare de la voir se déconcentrer une fois son esprit happé par l'assimilation de maintes phrases rhétoriques dont ses ouvrages étalés sur la table regorgeaient, nul doute qu'en cette soirée de juin, la fille assidue, imperturbable qu'elle était tournait pourtant le regard. Détachait son regard de son ouvrage, comme forcée à un retour au réel. Forcée, saisie par une voix, qui la sortait de ses songes les plus profonds. Une voix, qui lui glaçait presque le sang, qui lui faisait fermer ses paupières, pour les rouvrir sur un faciès qu'elle ne contemplait qu'une seconde. Une seconde. Le temps qu'elle s'accordait, qu'elle supportait. Un temps, si court et en même temps bien trop long. Un temps dont elle n'aurait voulu usé en ce jour. Et cette voix, qui parvenait à ses oreilles, occultant le reste. Elle ne semblait entendre que cette voix. Celle-là même qui ne provoquait en elle rien d'autre que les mêmes souffrance dûe à cette précédente contemplation. Hades. Hades et Pinchas. Pinchas et Hades. Et si à l'habitude elle s'adoucissait en laissant ses pupilles détailler le faciès de son camarade, en ce jour, depuis quelques jours, elle ne semblait pas, plus pouvoir se laisser aller à cette distraction. Alors, avant que la présence de ceux qu'elle n'aurait voulu voir lui coupe si intensément le souffle qu'elle ne pourrait s'en relever, elle ramassait activement ses ouvrages, oubliant certains au passage, puis s'en allait, simplement. S'en allait, poussait la porte de son dortoir, et respirait enfin. Intensément. Posément.

Et au loin, Atalyah. Dont les pupilles pâles la toisaient déjà. Atalyah, dont elle s'approchait, finalement. Au pied de ce lit voisin du sien, le lit de celle qui était sa plus proche, fidèle amie, elle déposait ce sac bien trop rempli et en même temps pas tant qu'à l'origine, puis s'asseyait, simplement. Silencieusement. Face à celle dont les traits l'apaisaient. Face à celle, qui l'aidait rien que par sa simple présence à désamorcer cette bombe qui quelques instants plus tôt s'était enclenchée en elle. « Quoi de neuf ? » Laissait-elle alors échapper, en se laissant aller au côté de son amie, investissant complètement l'espace de cette dernière, sans même demander un quelconque avis. Mais elle était ainsi, Rhéa. Imposante. Imposante même par ses silences, par sa simple présence en un lieu. Elle était ainsi. Et davantage encore lorsqu'il s'agissait de sa présente interlocutrice, sa meilleure amie.
Revenir en haut Aller en bas
 

There are no secrets that time doesn't reveal. (Atalyah)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» tant que les secrets sont entre de bonnes mains [Sébastien]
» La vie a ses secrets! qui en connait le bout ? Néo-classique.
» ragots, secrets et retrouvailles [M., M-A., P-J.]
» Give All My Secrets Away ' Lily & Antigone

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parselmouth :: RPs-