Bienvenue sur Parselmouth !
Le forum a ouvert ses portes le 23/02/2015.
Les sang-pur inventés sont fermés pour le moment. Merci de privilégier les nés-moldus et les sang-mêlés.
Merci de privilégier les Poufsouffle et les Serdaigle.

Partagez | 
 

 Get mad : I love it. - Kalectra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
attrapeuse de l'équipe de quidditch de serpentard ⁂
avatar


attrapeuse de l'équipe de quidditch de serpentard ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 183 devoirs depuis ma répartition, le : 16/06/2015


MessageSujet: Get mad : I love it. - Kalectra   Mer 22 Juil - 0:16



Kathleen & ElectraSnakes don't forgive.

La décision de Dumbledore les avait tous bloqué là pour l'été, et si beaucoup s'en plaignait, c'était loin d'être le cas de la Black. Assez ravie de pouvoir éviter un peu plus longtemps son père, elle profitait de son été comme jamais. Pouvoir être au château sans avoir la moindre obligation, n'était ce pas parfait ? Pas de cours, pas de devoir, simplement le quidditch. Elle pouvait se concentrer sur ses entraînements, passant ses journées à balais, oubliant ses courbatures. Son reste de temps libre, elle le passait soit avec sa cousine, soit avec son fiancé, bien que ce dernier se montre un peu plus distant. Ca ne la perturbait pas, elle s'en moquait bien. Elle n'avait jamais éprouvé le moindre sentiment envers lui, elle le connaissait depuis bien trop longtemps, elle le voyait plus comme un meilleur ami. Elle savait pertinemment qu'il ne lui était pas fidèle, ses petits espions le lui avaient rapportés, et elle saurait lui faire payer cet affront en temps voulu. Ce n'était absolument pas de la jalousie, c'était une simple question d'honneur, de fierté et de propreté. Comprenez le bien, Electra Black ne passe après personne. En attendant, elle jouait celle qui ne savait rien, tant qu'elle n'avait pas de plan, elle préférait réfléchir à la meilleure façon de s'en servir contre lui, aussi son comportement à son égard n'avait pas changé.
Ses prunelles s'étaient perdues sur les flammes de la cheminée qui dansaient. Assise seule sur le canapé de cuir vert de la salle commune, personne n'osait venir auprès d'elle, les autres verts et argent savaient que lorsqu'elle s'asseyait quelque part, personne ne pouvait la rejoindre sans son invitation. Pourtant elle n'était pas assez concentrée pour faire régner sa terreur, à vrai dire elle était même perdue dans ses pensées, elle tentait d'analyser tout ce qui pouvait bien la perturber depuis quelques temps. Pourquoi ressentait-elle de l'inquiétude, pire, une sorte de jalousie étrange dès qu'elle croisait la Gaunt avec son pitoyable fiancé ? Elle ne comprenait pas, il y avait des années qu'elle s'était changé en un monstre au cœur de pierre et aujourd'hui les choses changeaient. Elle fut sortie de ses songes par Pinchas qui s'agenouilla devant elle en prenant ses mains, s'assurant qu'elle allait bien. Lui offrant un regard aussi froid que son cœur, elle finit par se relever, glissant ses doigts dans les siens. C'est à ce même moment qu'elle aperçu l'objet de ses doutes entrer dans la salle commune. Relevant un sourcil, une idée lui traversa l'esprit. Elle demanda à son fiancé de ne pas bouger, lui indiquant qu'elle n'en avait que pour quelques instants, et s'approcha de sa camarade de chambre.

« Alors Gaunt, j'espère que tu n'as pas oublié ce que je t'ai dis l'autre fois. J'y réfléchis toujours, mais je trouverai ma vengeance. »

Elle plongea ses yeux dans les siens, avant de lui adresser un sourire provocateur et de s'éloigner d'elle. A vrai dire tout ce qu'elle avait voulu, c'était attirer son attention, et maintenant elle savait que le regard de Kathleen était posé sur elle. S'excusant auprès de Pinchas, elle s'assura que la Gaunt regardait bien ce qui allait suivre. Attrapant la nuque de son fiancé, elle se mit sur la pointe des pieds pour déposer ses lèvres contre les siennes, offrant à toute la salle commune un baiser bien langoureux que personne n'aurait le courage de critiquer ou de couper. Elle le rapprocha d'elle, il ne lui refusait jamais rien, bien trop heureux que ce genre de moment arrive à vrai dire. Intérieurement, elle ricanait, elle ne savait pas si elle se faisait des illusions ou non, mais elle voulait savoir ce qu'il se passait entre elles et c'était le test idéal. Elle s'écarta finalement de lui, caressant une dernière fois ses lèvres avec sa langue, avant de se retourner vers Kathleen, un rictus moqueur aux lèvres, et de monter dans leur dortoir, plantant là son pauvre fiancé qui venait d'être utilisé.
©clever love.



I am not a Monster.




Monstre, n.m. : Personne effrayante, inhumaine, qui suscite l'horreur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
élève ⁂
avatar


élève ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 163 devoirs depuis ma répartition, le : 17/06/2015


MessageSujet: Re: Get mad : I love it. - Kalectra   Mer 22 Juil - 1:04

 Putain de sequestration ! » Jura Wolfgang en silonnant les couloirs du château de Poudlard, j'esquissais un sourire en entendant mon serpend pester, j'étais aux anges moi. Je prenais une profonde respiration, j'aimais sentir les dalles des pierres du château et de ses alentours. Même si au bal, j'avais vraiment mal pris l'idée d'être confinée dans le château mais j'avais énormément réfléchis. Je pris le temps de fixer le moindre petit né moldu de mon air mauvais mais me déportais lorsque je voyais un préfet s'approchait d'un de ces derniers. J'étais une mauvaise, ce n'était pas un secret et je ne me le cachais pas. Je me fichais bien de ce que l'on pensait de moi tant qu'on me respectait. Je me délectais seulement de l'incidence de mon passage : le morveux baissait les yeux, changeait de direction ou encore rentrer se mettre la tête sous la couette. Tant mieux pour eux... « Gaunt, tu veux bien rentrer dans ton cachot ? Le couvre-feu a légèrement changé mais...  » Je levais la main en direction de Potter, cette petite nunuche trop émotive pour que je m'occupe d'elle : « Oui oui, y'a pas le feu, j'y vais ! Occupe toi de tes monstres au lieu d'enquiquiner les plus âgées ! » lâchais-je en roulant des yeux alors qu'elle entendait la rouquine lui demandait si je ne voulais pas lui apprendre son titre. C'était d'un sourire narquois que j'y répondis tout en me rendant directement à mon repère. Wolfgang m'avait devancé mais il m'attendait, monté sur une statut où il se dépêcha de me rejoindre se hisser sous mes vêtements.

J'entrais dans ma salle commune quelques minutes plus tard, je montais la tête montrant la fierté que j'avais à y venir. Le fantôme de Salazar passa et je le saluais avec respect. J'entrais et un première année passa devant : « Excusez-moi, Mademoiselle Gaunt.» Respectée et crainte, je souriais laissant le jeune garçon partir. Il était un serpentard, de sang pur. Il ne méritait rien d'autre que du dédain. Je jetais alors regard aux alentours mais je ne prêtais pas vraiment attention à ce qui s'y passait. J'avais besoin de dormir, mes rêves étaient perturbés par une blonde mais je m'empêchais de dormir surtout pour ne pas la voir, elle, dans mes cauchemars. C'était une scène horrible, comme une prémonition puisque j'avais vraiment cette sensation palpable et le goût de rouille dans la bouche alors que je l'embrassais. Je l'embrassais alors que le sang avait envahit sa bouche après un sortilège mortel lancée durant une attaque surprise. Je chassais ces images obsédantes de ma tête mais très vite, une voix plus que familière m’interpella : « Alors Gaunt, j'espère que tu n'as pas oublié ce que je t'ai dis l'autre fois. J'y réfléchis toujours, mais je trouverai ma vengeance. »

Une grimace narquoise me prit mais je levais les yeux au ciel. « Cause toujours Black.. » lâchais-je, trop fatiguée pour trouver une quelconque réplique mordante à lui jeter. Sa blondeur me frappait à chaque fois que je la croisais et ses yeux bleus océan me noyaient. Néanmoins, elle avait attiré mon attention. Ces paroles devaient y avoir une suite puisqu'elle me voulait que je la regarde. Sur le canapé, au feu, je voyais son fiancé, son stupide fiancée gniangnian. Je la voyais, j'eus un instant de noir total alors que je la voyais empoigner son fiancé pour lui prendre un baiser. Mes yeux voyaient rouges dès l'instant où ses lèvres se posèrent sur celles de ce dernier. Mon coeur s'était vite accélérée, donnant des coups douloureux dans ma poitrine, allant résonner dans mes tempes. Lorsqu'elle avait terminé son petit numéro, je la voyais me fixer, son horrible rictus moqueur sur ses lèvres pour monter jusqu'aux dortoirs. Mon visage, à jamais figé dans cette glace que ma mère m'avait apprit à avoir dans n'importe quelle situation seulement.. J'avais déglutis alors que je ne voyais plus la blonde mais son fiancé, debout et hébété, mais heureux. Il aurait du être chez les Poufsouffles, il se serait sentit à son aise chez les imbéciles heureux.

« Triple andouille... » lâchais-je en passant devant lui pour rejoindre son dortoir, une boule dans le gorge. Je ne savais pas ce que j'allais faire mais pourquoi serait-je revenue sinon pour aller me coucher. Mon coeur cognait toujours aussi fort, des larmes bourrées d'amertume et de haine menaçaient de fondre sur mes joues mais je tenais bon. Malheureuse j'étais lorsque je me rappelais de sa place dans les dortoirs. Juste en face de mon lit. « Joli numéro, Black ! C'était le baiser du soir ? Fait une beuglante avant de passer à l'étape supérieure, histoire que je m'épargne ce genre de démontrastrion dégoulinante d'amour... » lançais-je en retirant ma chemise, dos à elle. Je ne voulais pas la voir, pas maintenant alors que je voulais ravaler cette buée qui menaçait de franchir le seuil de mes yeux.





The only way to find a cure for a viper's venom is to taste its poison.

the way I lie:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
attrapeuse de l'équipe de quidditch de serpentard ⁂
avatar


attrapeuse de l'équipe de quidditch de serpentard ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 183 devoirs depuis ma répartition, le : 16/06/2015


MessageSujet: Re: Get mad : I love it. - Kalectra   Mer 22 Juil - 1:27



Kathleen & ElectraSnakes don't forgive.

Elle ignorait si son petit plan allait fonctionner ou non. Elle descendait doucement les marches qui menaient à leur dortoir, ouvrit la porte d'un coup de baguette, et pénétra dans la chambre. Elle partageait la pièce avec sa cousine et Kathleen et jusqu'à présent l'entente avait plutôt été bonnes entre les trois. Alhena n'était pas là, sans doute retenue par son devoir de préfète. A vrai dire, elle n'en était pas sûre, elle trouvait le comportement de cette dernière plutôt étrange ces derniers temps et elle s'était même surprise à s'inquiéter pour celle qu'elle avait depuis toujours considérer comme une sœur. Leur attachement n'était plus à prouver, parfois même un peu curieux. Elles étaient possessives l'une envers l'autre, passaient régulièrement leur nuit dans le lit de l'une. Il n'était pas rare que la Black cauchemarde sur ses frères et la Prince était la seule présente dans la chambre chez qui elle pouvait trouver du réconfort sans être sûre d'être rejetée. Elle aurait volontiers envahit l'espace de Kathleen, mais elle n'était pas sûre que c'était politiquement correct. Elle nota dans un coin de sa tête de questionner sa cousine sur son comportement, il devait y avoir une explication et elle avait déjà une petite idée derrière la tête. Surtout qu'en y réfléchissant, son attitude ressemblait beaucoup à la sienne, il y avait-il un garçon qui venait semer le doute dans ses fiançailles ? Pour sa part, la blonde ne parlerait certainement pas de ses doutes à sa cousine, pas question de reconnaître qu'une femme puisse avoir un quelconque effet sur elle.

Ses pas la menèrent jusqu'à son côté du dortoir, alors qu'elle fouillait dans sa commode, la Gaunt entra. Prenant un paquet de chez Honeydukes, la blonde s'installa dans le plus grand des calmes, fixant la jolie brune qui semblait plutôt retournée. Un nouveau sourire moqueur se dessina sur les lèvres alors qu'elle ne la quittait pas des yeux, ouvrant son paquet sans même le regarder avant de plonger ses doigts dedans pour porter un des bonbons à sa bouche. C'était comme un spectacle et elle se délectait de ce qu'elle avait réussi à provoquer. Les larmes qui menaçaient de couler sur ses joues étaient la preuve de son succès, et de plus en plus de question se baladait dans son esprit. Elle avait besoin de réponse. « Joli numéro, Black ! C'était le baiser du soir ? Fait une beuglante avant de passer à l'étape supérieure, histoire que je m'épargne ce genre de démontrastrion dégoulinante d'amour... » Elle lâcha un petit rire satisfait avant de poser le paquet sur son lit, se levant avec calme. Elle la fixa se deshabiller, s'approchant d'elle pour arriver à sa hauteur.

« Tu voudrais ? Oh tu sais, si je le pouvais je l'aurai volontiers fait monter ici. C'est tellement dommage que les escaliers soient ensorcelés. Si tu savais à quel point j'ai hâte de m'offrir à lui, ça me torture jour et nuit. »

Un nouveau sourire se glissa sur ses lèvres, elle l'attrapa par les hanches, la forçant à se retourner. Elle resta un moment silencieuse, déglutissant à la vue de son corps avant de se reprendre, glissant ses doigts sur sa joue, regardant ses yeux en fronçant les sourcils.

« Ces larmes naissantes sont causés par quoi ? Est-ce que ça te brise tant le cœur que cela ? Tu as des vues sur Pinchas ? »

C'était plus fort qu'elle, il fallait qu'elle se joue d'elle, il fallait qu'elle se venge pour ce qu'elle lui infligeait. Ce n'était pas normal de désirer une femme.
©clever love.



I am not a Monster.




Monstre, n.m. : Personne effrayante, inhumaine, qui suscite l'horreur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
élève ⁂
avatar


élève ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 163 devoirs depuis ma répartition, le : 17/06/2015


MessageSujet: Re: Get mad : I love it. - Kalectra   Mer 22 Juil - 1:47

 « Tu voudrais ? Oh tu sais, si je le pouvais je l'aurai volontiers fait monter ici. C'est tellement dommage que les escaliers soient ensorcelés. Si tu savais à quel point j'ai hâte de m'offrir à lui, ça me torture jour et nuit. »
Je haussais les épaules, me prenant cette gifle viscieuse en plein visage. Elle avait vu les larmes qui menaçaient de couler, je ne pouvais plus les lui cacher mais je pouvais toujours les réprimer. Mon coeur se serrait lorsque je l'imaginais dans les bras de Pinchas. Pendant longtemps, j'avais toujours pensé que j'en pinçais pour lui mais au fur et à mesure que je l'observais, je savais que je ne pouvais pas me contenter d'un neuneu sans bougeote. Je regardais ailleurs, silencieuse, que pouvais-je dire d'autre. Ah si ! « Pense plus intelligemment alors, je te pensais plus tête pensante que ça. Je ne sais pas si je devrais en tenir compte ou non ? Peut-être était-ce l'amour qui t'aveugle, t'empêchant de réfléchir... » je rapportais sans la moindre conviction.

Je soufflais, j'en avais marre de faire semblant mais je ne comprenais pas ce qui m'arrivait. Ma tête était rempli de pensées impures et désolantes pour moi et ma famille. Je savais que je devais tout faire pour les chasser mais être en chambre avec elle, la voir se déshabiller ou se rhabiller devant moi ou encore pire, toucher et câliner la Prince, me rendaient affreusement dingue. Sans crier gare, elle m'avait retourné, me tenant par les hanches. Je ne l'avais pas sentie approcher puisque je l'imaginais toujours affalée sur son lit, mangeant ses bonbons comme des pop corn. Je laissais un "gasp" de surprise et me retenais de la toucher sauf que mes mains se posèrent sur ses épaules musclés par tant d'heures de sport passé sur son balais. Ma tête me tournait et ce n'était pas à cause de ce revirement brutale ou parce que je ne m'y attendais pas, juste que j'étais en soutien gorge face à une femme... La femme qui me donnait beaucoup de fil à retordre.

« Ces larmes naissantes sont causés par quoi ? Est-ce que ça te brise tant le cœur que cela ? Tu as des vues sur Pinchas ? » Je relevais la tête, face à tant d’imbécillité venant de la part d'une Serpentarde se vantant d'une intelligence hors norme aux yeux de tous. J'inspirais profondément et laissais l'air s'échapper par la bouche, perturbant la tranquillité des cheveux de la Black. « Pinchas ? Je l'ai observé. Il ne mérite pas d'être vert et argent. Son côté crédule et imbécile heureux auraient du l'envoyer directement chez les Poufsouffles.» soufflais-je, articulant rageusement ma verve en m'approchant de la blonde, jusqu'à sentir mon propre souffle rebondir sur son visage. « Ce n'est que mon avis ! » concluais-je, dans un sourire, dénué de sentiment. Une expression que je prenais lorsque je débordais de rage. Le plus difficile dans tout ça, c'était que je ne savais pas qui je devais blâmer : Lui ? Elle ou moi ?





The only way to find a cure for a viper's venom is to taste its poison.

the way I lie:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
attrapeuse de l'équipe de quidditch de serpentard ⁂
avatar


attrapeuse de l'équipe de quidditch de serpentard ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 183 devoirs depuis ma répartition, le : 16/06/2015


MessageSujet: Re: Get mad : I love it. - Kalectra   Mer 22 Juil - 2:02



Kathleen & ElectraSnakes don't forgive.

C'était atroce. S'il y avait pourtant bien un domaine dans lequel la Black détestait torturer les autres c'était bien l'amour. Sa mère lui avait toujours appris à respecter les sentiments d'autrui et à comprendre qu'il y a des choses sur lesquelles jouer est interdit. En contradiction, son père lui avait enseigné qu'il fallait pioché dans toutes les faiblesses de l'adversaire, et si Kathleen n'était pas une rivale à ses yeux, ça restait plus fort qu'elle pour une simple et unique raison : son sadisme. La voir les larmes aux yeux lui avait serrer l'estomac et pourtant elle ne pouvait pas s’empêcher d'être enjouée par celles ci en même temps. Le mieux pour elle était l'idée qu'elle était la seule à avoir provoquer cette douleur. Elle ne le méritait sans doute pas, mais elle avait besoin de réponse à son surplus de question, elle avait besoin de lui faire ressentir ce mal être qui l'habitait depuis quelques temps. La Gaunt n'avait aucun le droit sur elle, elle ne pouvait pas débarquer et envahir ses pensées à longueur de journée, et pourtant quoi qu'elle fasse la Black ne pouvait s'en empêcher, c'était pire qu'un virus. « Pense plus intelligemment alors, je te pensais plus tête pensante que ça. Je ne sais pas si je devrais en tenir compte ou non ? Peut-être était-ce l'amour qui t'aveugle, t'empêchant de réfléchir... » Elle lacha un rictus moqueur, redressant un sourcil, un peu déçue alors que la brune passait ses bras autour de son cou.

« Oh je t'ai connu en meilleur forme Gaunt. Ou est donc passé ta répartie ? Ne te laisse pas assomer par un vulgaire chagrin d'amour.»

Ses yeux bleues fixant la serpentarde sans la quitter une seule seconde, comme un prédateur observe sa proie avant d'attaquer. Elle ne la torturerait pas bien longtemps non, elle n'avait pas la moindre envie de se faire une ennemie. « Pinchas ? Je l'ai observé. Il ne mérite pas d'être vert et argent. Son côté crédule et imbécile heureux auraient du l'envoyer directement chez les Poufsouffles. » La blonde esquissa un sourire. « Ce n'est que mon avis ! » Elle pensait donc l'atteindre en s'attaquant à son fiancé ? Elle n'en avait que faire, il saurait parfaitement se défendre par lui même.

« Il a nombre de qualité qui font de lui qu'il a une place ici, je peux te l'assurer. Et si tu parles de son comportement en ma présence, qui peut l'en blâmer ? Mon charme rendrait fous les plus froids de ce château. Mais tu le sais déjà ça, n'est ce pas ? »

Son regard la perça comme jamais. Cette fois toute trace de moquerie s'était échappé de son visage. Descendant un très court instant son regard sur le corps de la magnifique verte et argent, elle la poussa doucement jusqu'au lit, se positionnant à califourchon par dessus elle, bloquant ses poignets.

« Tu n'as pas envie de pleurer à cause de Pinchas, je me trompe ? Je crois qu'il serait temps d'en parler. »
©clever love.



I am not a Monster.




Monstre, n.m. : Personne effrayante, inhumaine, qui suscite l'horreur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
élève ⁂
avatar


élève ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 163 devoirs depuis ma répartition, le : 17/06/2015


MessageSujet: Re: Get mad : I love it. - Kalectra   Mer 22 Juil - 2:29

 Je n'avais donc aucune idée de la manière dont je pouvais me sortir de ce guêpier. La fuite ? Non. Une Gaunt ne fuyait jamais, elle affrontera cette situation la tête haute, quitte à en utiliser les poings. Certes, j'étais reconnue comme étant une personne très violente, qui n'avait pas peur d'en venir aux mains si la situation devenait hors de contrôle et c'était d'ailleurs ces moments-là où il fallait fuir car une fois que je tapais... je ne savais pas m'arrêter avant qu'on ne le fasse à ma place. Je quittais le regard moqueur en jetant un coup d'oeil à la porte. Alhena n'était pas encore rentrée et risquait d'arriver d'un moment où un autre, d'autant que ma tenue n'était pas appropriée. « Il a nombre de qualité qui font de lui qu'il a une place ici, je peux te l'assurer. Et si tu parles de son comportement en ma présence, qui peut l'en blâmer ? Mon charme rendrait fous les plus froids de ce château. Mais tu le sais déjà ça, n'est ce pas ? » J'éclatais de rire. A ne pas se mentir, d'un rire faux. « Lui, des qualités ! C'est que tu es mordues ma parole pour lui trouver des .. qualités. Ou alors que tu lui en cherches encore. » Je levais les yeux au ciel. J'ignorais Pinchas comme d'une vulgaire chaussette ésseulée. Je pris une profonde respiration, exaspérée.

Son regard me transperçait, ce n'était qu'en replongeant maladroitement le mien qu'elle me bloqua à l'intérieur de cet enfer glacé dont elle était la seule à en connaitre les lieux et son histoire. J'avais déglutis et avait retiré mes mains de ses épaules. Je savais à quel point elle s'entrainait puisque je participais incognito à ses entrainements. Oh bien sûr, la dernière fois étaient une confrontation un peu mouvementé dont j'avais été la dominante. Je comprenais car l'idée me sautait en plein visage. Elle avait voulu me rendre jalouse, y avait-elle réussi ? Bordel oui ! Je voyais tout cela dans son regard alors que je la connaissais distante avec tout le monde : Pourquoi avait-elle voulu embrasser son fiancé juste après avoir obtenue mon attention ? Il n'y avait pas beaucoup de solution au problème en même temps. Elle brisa d'elle-même le contact ce qui m'avait fait revenir à moi-même. J'étais trop hébétée pour me rendre compte de ce que j'avais résolu en si peu de temps, rien qu'en me plongeant dans ses yeux, dans son âme. Je n'avais, encore une fois, rien vu venir et je m'en voulais d'être aussi molle en présence de la verte et argent. J'avais perdu reflexe et intuition sans qu'elle ne puisse me toucher ou autre. Pour le cas présent, elle m'avait touché.

J'étais allongée sur mon lit. J'avais vu, même à moitié dans les vap, qu'elle m'avait regardé, qu'elle avait posé ses yeux glacés sur moi, sans retenue. Je m'en serais enragée si je ne me trouvais pas prise au piège sous son corps à califourchon sur moi, les mains menottés à sa poigne. Je n'avais guère fait attention à la question qu'elle m'avait posé précédémment mais la suite me sautait au visage : « Tu n'as pas envie de pleurer à cause de Pinchas, je me trompe ? Je crois qu'il serait temps d'en parler. » Bizarrement, cette situation m'excitait, j'en avais eu des papillons volant un peu trop rapidement dans mon bas-ventre, prouvant mes pensées impures. Je me mordais la langue puis la lèvre inférieur tentant de chasser Electra de ma tête. Je fermais les yeux, les avait rouvert pour dire : « Bordel, bien sûr que je n'ai pas envie de faire quoique ce soit pour ce crétin fini. » Je jetais un regard à mes prises, je voyais la sensation d'une vision bien différente et même si j'essayais de me libérer de coup de rein brusque, j'étais prise au piège. « Non.. » Non. Non, je ne voulais pas en parler, cela rendrait les choses encore plus vrais que nature et c'était plus fort que moi. « En tout cas, ton mec n'envahit pas mes pensées, alors ne soit pas si envahissante à ton tour et lâche-moi ! »






The only way to find a cure for a viper's venom is to taste its poison.

the way I lie:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
attrapeuse de l'équipe de quidditch de serpentard ⁂
avatar


attrapeuse de l'équipe de quidditch de serpentard ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 183 devoirs depuis ma répartition, le : 16/06/2015


MessageSujet: Re: Get mad : I love it. - Kalectra   Mer 22 Juil - 2:57



Kathleen & ElectraSnakes don't forgive.

Elle leva les yeux au ciel au rire de la brune, soupirant bruyamment.  « Lui, des qualités ! C'est que tu es mordues ma parole pour lui trouver des .. qualités. Ou alors que tu lui en cherches encore. » Elle se contenta d'hausser les épaules. Jouait-elle si bien la comédie pour que toute l'école pense réellement qu'elle aimait son fiancé ? Elle ignora pourquoi elle ressentit tant le besoin de se justifier face à elle.

« Je n'ai pas le moindre sentiment pour lui. On m'a fiancé à lui, voilà tout. »

Si leur dernière vrai rencontre s'était soldé par une « victoire » écrasante de la Gaunt, cette fois ci les choses semblaient être à l'avantage de la Black qui en tirait un malin plaisir. Même si elle ne le reconnaitrait sans doute jamais, la sensation du corps de la brune contre sien lui faisait un effet qu'elle n'avait jamais éprouvé auparavant. Elle cachait du mieux possible son trouble, prétendant ne rien ressentir, mais le simple fait qu'elle ne faisait que déglutir la trahissait sans nul doute. Elle pouvait prétendre être une reine de glace, cette maudite serpentarde faisait fondre la majorité de ses défenses sans même qu'elle parvienne à comprendre pourquoi. Pourquoi ne pouvait-elle pas être un homme ? Tout aurait été si simple, elle aurait pu expliquer sans honte à sa famille qu'elle ne voulait plus de fiançailles avec Pinchas parce que quelqu'un d'autre l'interessait. Mais ce n'était pas aussi facile non, il avait fallu que la seule personne qui retienne son attention et lui fasse de l'effet soit une femme, et c'était illogique, incompréhensible et dégoutant. Que dirait les autres s'ils l'apprennaient ? Pire, que dirait Kathleen si elle comprenait ? Jusqu'à présent elle s'amusait à la mettre mal à l'aise, mais elle n'avait aucune véritable preuve que ce sentiment puisse être partagé. Au fond d'elle elle tentait de se convaincre que ses larmes étaient pour elle, mais ça aurait pu être  pour un millier d'autre raison.

Ses yeux bleus ne quittaient plus le visage de la Gaunt qu'elle détaillait avec attention. Elle se surpris à penser qu'elle était encore plus belle que ce qu'elle avait déjà pu penser, c'était difficile de rester aveugle face à ça. Elle n'avait pas peur que sa cousine entre et ne les surprenne. Elle trouverait facilement une excuse face à la situation, même aussi étrange soit elle. Alhena était habituée à la retrouver dans des situations plus cocasses les unes que les autres, même si celle ci serait une véritable première. La situation de force lui plaisait, d'autant plus que le corps dénudé de Kathleen était juste sous son corps, et le charme de la jeune femme était loin de la laisser indifférente, elle sentait mon ventre s'agiter de façon étrange et son cœur avoir du mal à garder un rythme normal. « Bordel, bien sûr que je n'ai pas envie de faire quoique ce soit pour ce crétin fini. » Elle n'avait pas besoin de confirmation pour le deviner. Elle soupira doucement. « Non.. » Electra releva un sourcil, assez étonnée. A quoi s'attendait-elle aussi ? Mais c'était tout aussi étrange que la Gaunt refuse d'en parler, est-ce que cela signifiait qu'il y avait bel et bien quelque chose qui était en train de se produire ? « En tout cas, ton mec n'envahit pas mes pensées, alors ne soit pas si envahissante à ton tour et lâche-moi ! » Cette fois ci elle ne put s'empecher de retrouver son sourire narquois.

« Pourquoi je ferai ça ? L'idée de t'envahir ne me déplait absolument pas. »

Le sous entendu était énorme. Elle balada son regard sur son corps, sans pudeur, sentant néanmoins le rouge lui monter aux joues, elle relacha l'emprise sur ses poignets, sans la lâcher pour autant. Elle se mordit les lèvres, plongeant à nouveau ses prunelles dans les siennes, approchant son visage du sien.

« Reconnais qu'à toi non plus et je te laisserai en paix. Ca sera notre petit secret vois tu. »

©clever love.



I am not a Monster.




Monstre, n.m. : Personne effrayante, inhumaine, qui suscite l'horreur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
élève ⁂
avatar


élève ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 163 devoirs depuis ma répartition, le : 17/06/2015


MessageSujet: Re: Get mad : I love it. - Kalectra   Mer 22 Juil - 3:25

 Mon dieu, le nombre de fois que je rêvais que ce jour-là arrive et me voilà, dépourvue de tout mes moyens à moitié nue. Je tentais, à plusieurs reprises de me remettre les idées en place mais mes rêves incontrôlables où j'imaginais qu'Electra venait se glisser sous mes draps comme elle avait l'habitude de le faire avec Prince. Je me réveillais en sueur, rien qu'à l'idée de la sentir dans ce genre de situation. J'aurai pu dire que c'était tout aussi déstabilisant d'ouvrir les yeux et de me rendre compte qu'Electra avait quitté son lit pour y retrouver l'autre brune. Ou encore l'un de ces rêves où je me voyais prendre le visage de la verte et argent, lui prendre ce baiser qu'elle avait donné à Pinchas quelques minutes plus tôt sauf que... C'était définitif, sans le savoir, Electra m'avait volé mon rêve.
« Je n'ai pas le moindre sentiment pour lui. On m'a fiancé à lui, voilà tout. » Aussi difficile que cela puisse paraître mais j'avais besoin de l'entendre dire. 

Je me pinçais les lèvres. Alors pourquoi l'embrasser ? Je voulais tellement le lui demander mais cela prouverait et donnerait à cette dernière le bâton pour me battre. Je ne pouvais pas le faire, je n'en avais pas le droit car c'était différent de ce qu'on m'a apprit. Maman dit que c'était des âmes perdues en quête d'eux-mêmes qui allaient contre nature et pourtant... J'avais l'impression d'être le plus complète possible lorsque la Black était présente. Je me revoyais la regarder arriver dans son uniforme tout neuf, gravir les marches pour aller s'installer sur le célèbre tabouret. Je me rappelais l'avoir observé d'une bien étrange façon en priant pour que le Choixpeau me l'envoie. J'avais eu ce que je voulais et mieux encore, une place libérée dans mon dortoir me l'avait offerte à son tour. Qu'aurais-je pu demander de plus ? Sur le coup, je m'en contentais mais c'était en grandissant que mon corps et ma tête en demandaient toujours un peu plus chaque jour. D'où ma ponctualité à ses entraînements, à mes regards devenus furtifs pour la voir dans les couloirs, la mémorisation des moindres petits couloirs pour que je puisse la croiser de nouveau, un millième petite seconde.

J'en tenais plus, je voulais qu'elle me laisse tranquille avec ses pensées impures mais qui me faisaient tellement de bien à l'âme déjà meurtris par le mal que je me causais à cause d'elles. « Pourquoi je ferai ça ? L'idée de t'envahir ne me déplait absolument pas. » Mon sourcil droit se levait tandis que j'assimilais cette idée. Je ne la quittais pas des yeux tandis qu'elle relâchait sa poigne. Cela dit, elle restait aux aguets car elle ne m'avait pas lâché alors qu'elle me dévisageait. Ses joues légèrement rosies, je fixais la moindre de ses petites réactions faciales, intéressantes et intimidantes. « Que veux-tu dire par là ? » demandais-je en penchant la tête sur le côté alors que sa question m'avait prise de court: « Reconnais qu'à toi non plus et je te laisserai en paix. Ça sera notre petit secret vois tu. » Je cherchais le double sens, il y en avait toujours avec Electra mais je n'en trouvais pas dans l'immédiat. J'étais perdue puisque je ne savais pas mentir dans mes moments les plus faibles, j'étais limite perdue dans ses bras, entre la volonté de la serrer contre moi et celle la rejeter violemment sur le sol en l'insultant de dégoûtante. La dernière option était improbable car je me jugerai moi-même en faisant cela. Alors sans attendre, je débloquais mes poignets. Ses mains restaient dessus, elle ne me lâchait pas, pensant garder un contrôle imaginaire sur mes intentions mais je tenais plus.

Mon coeur se hâta et mon cerveau ne firent qu'un tour lorsque mes mains avaient prit en coupe le visage de la blonde. J'avais fait fonctionné mes pauvres abdos pour me soulever du matelas et captura les lèvres de la verte. Je voulais effacer le souvenir d'elle, à embrasser cet homme sans envergure, pour être le mien. Je l'avais prise tellement maladroitement que je devais m'y reprendre à deux fois pour pouvoir atteindre ce que je voulais, sa langue. Je n'avais encore jamais eu à faire ça mais je n'étais pas sotte. Alors je caressais tendrement sa langue, sentant ses mains resserrer mes poignets mais je ne m'arrêtais pas, il ne fallait pas que ça s'arrête car, comme dans mes rêves, je finissais toujours par ouvrir les yeux mais je m'y forçais, en arrêtant de moi-même le baiser. N'arrivant pas à savoir si elle m'avait suivi ou si elle était trop dubitative pour savoir ce qui se passait alors je demandais : 

« Et toi ? Tu saurais répondre à ta propre question à mon sujet ? »






The only way to find a cure for a viper's venom is to taste its poison.

the way I lie:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
attrapeuse de l'équipe de quidditch de serpentard ⁂
avatar


attrapeuse de l'équipe de quidditch de serpentard ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 183 devoirs depuis ma répartition, le : 16/06/2015


MessageSujet: Re: Get mad : I love it. - Kalectra   Mer 22 Juil - 4:00



Kathleen & ElectraSnakes don't forgive.

C'était excitant et grisant à la fois. La Black n'arrivait pas à contrôler ces émotions, elle qui avait pourtant tant de mal à en ressentir depuis la mort de son frère ainé et l'enfermement à Azkaban de son frère benjamin. Il était vrai qu'elle s'abandonnait souvent sur les lèvres de son fiancé. Cette année plus particulièrement, et si ce dernier était étonné de sa soudaine envie de contact, il en était également ravi. Pourtant la raison état simple, depuis que son esprit était perturbé par la Gaunt, elle ressentait le besoin de l'oublier. Elle espérait qu'en glissant ses lèvres sur celles de Pinchas elle parviendrait à se soigner de ce mal qui la dévorait, mais à chaque fois cela ne le faisait que grandir, au point qu'il arrivait même que parfois elle imagine que ce soit la brune à la place du Lestrange. Elle n'avait parlé de ça à personne, bien évidemment, et surtout pas à son fiancé. Jamais elle n'assumerait de telles pensées et de telles envies, c'était bien trop étrange, bien trop contre nature. Et si ses parents venaient à l'apprendre ? Elle ignorait la réaction de sa mère, mais rien qu'imaginer celle de son père elle en frémissait d'avance. S'il y avait bien une chose dont elle avait hérité de cet homme, c'était son impulsivité, la force que la colère pouvait avoir sur son calme olympien, et les rares fois où elle avait provoqué la colère de son géniteur, elle l'avait amèrement regretté.

Elle connaissait Kathleen depuis maintenant sept ans. Sept longues années durant lesquelles elles avaient partagés chaque nuit passées ici, au sein de ce dortoir. La jolie brune avait été témoin de son changement, de son statut de sang pur normal à celui de psychopathe incapable de ressentir quoi que ce soit. Elle avait été témoin de ses cauchemars, réveillée par ses cris de douleur quand elle appelait ses frères. Jamais elle n'avait parlé de cela à qui que ce soit, jamais personne n'était venu lui en parler, confirmant que malgré leurs quelques querelles jamais elle ne l'avait trahie sur sa plus grande faiblesse. Mais aujourd'hui, elle l'était devenue, elle et ses yeux bleus perçant qui lui dévorait l'âme et le cœur. Elle ignorait pourquoi la vie avait été si abominable envers elle, lui offrant comme seule possibilité un amour au goût amer. « Que veux-tu dire par là ? » La Black se contenta de se mordre les lèvres, restant silencieuse. Si elle avait le courage de la provoquer, elle n'avait pas celui nécessaire pour répondre à son interrogation. Lui dire la vérité serait assumé l'effet qu'elle pouvait avoir sur elle, les sentiments qui la dévoraient. Elle soupira longuement, soudainement appeurée par la situation, elle songea à se dégager, et perdue dans sa réflexion, elle ne remarqua même pas que la brune venait de se redresser. C'est seulement quand elle senti ses doigts sur ses joues qu'elle réagit, et pour la première fois depuis des années, son regard avait pu paraître humain. Elle était perdue, plus que jamais, et quand les lèvres de la verte et argent se déposèrent sur les siennes, elle se raidit soudainement, sentant les larmes lui monter aux yeux. Cette fois elle se sentit incapable de fuir, le simple contact avait emballé son cœur comme jamais auparavant, et les papillons qui agitaient son ventre étaient témoin de cette vérité qu'elle refusait d'accepter : elle ressentait bel et bien quelque chose pour Kathleen.

Fermant rapidement les yeux, elle ne repoussa pas l'héritière de Serpentard, elle n'en aurait pas eu la force. Ses muscles se détendirent alors qu'elle soupira contre ses lèvres, sentant la langue de la Gaunt se glisser entre ses lèvres pour aller à la rencontre de la sienne. Elle n'avait pas réellement répondu au baiser, mais elle n'avait rien fait pour l'interrompre non plus. Elle s'éloigna et Electra ravala ses larmes avec le peu de fierté qui lui restait, inspirant profondément. Maintenant il était inévitable : elles devaient en parler.« Et toi ? Tu saurais répondre à ta propre question à mon sujet ? » Elle se pinça les lèvres, évitant soudainement son regard, les joues en feu. Cette fois c'était un peu trop et elle s'assura que personne ne puisse voir quoi que ce soit, aussi se redressa t-elle, lachant Kathleen et ferma t-elle les rideaux du lit à baldaquin de la brune. Si Alhena avait vu ça, elle n'était pas sûre d'avoir pu trouver la moindre fausse excuse. Deglutissant elle prit une profonde inspiration pour s'assoir à côté d'elle, tachant de ne surtout pas descendre son regard sur son corps, elle fixa les couvertures vertes.

« Je saurai. Est-ce que je dois considérer ce baiser comme une réponse ou un simple moyen de te venger en me destabilisant ? Si c'est le cas je rends les armes, tu as gagné. »

Elle reporta ses prunelles dans les siennes, se mordant violemment la lèvre, hésitante, elle lâcha finalement avant de se rapprocher d'elle.

« Mais j'adorerai recommencer. »

La Black n'avait jamais été maladroite ou timide auparavant, et pourtant à cet instant, elle l'était. La Gaunt avait vraiment un effet malsain sur elle, elle ne comprenait pas. Néanmoins rapprocha son visage du sien, elle captura ses lèvres, collant son corps au sien, glissant ses doigts dans ses cheveux.

©clever love.



I am not a Monster.




Monstre, n.m. : Personne effrayante, inhumaine, qui suscite l'horreur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
élève ⁂
avatar


élève ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 163 devoirs depuis ma répartition, le : 17/06/2015


MessageSujet: Re: Get mad : I love it. - Kalectra   Mer 22 Juil - 4:25

 Ma question m'avait brûlé les lèvres à tel point que j'avais passé ma langue sur ces dernières pour attenuer le feu. Le goût de celles d'Electra me surprit mais j'étais agréablement surprise. Le sucré des bonbons qu'elle avait mangé un peu avant l'incartade me donnait terriblement envie. Ou peut-être était-ce une excuse bidon pour en revenir là où je me trouvais ? Probable, peu importait ce que je pensais, je l'avais fait. J'avais réagit au quart de tour, je n'avais pas réfléchis, je n'avais mis de côté mes émotions, mes pensées, je les avais tout simplement vécu. Je ne voyais plus les lèvres de Pinchas mais bel et bien les miennes sur les siennes. Je restais, cependant, béate face à ce qu'elle rétorqua après être sortie de son mutisme. Surtout qu'elle n'avait pas vraiment répondu au baiser échangé. « Je saurai. Est-ce que je dois considérer ce baiser comme une réponse ou un simple moyen de te venger en me destabilisant ? Si c'est le cas je rends les armes, tu as gagné. » Hébétée moi aussi, je la regardais faire. Je la regardais se détacher de ma poigne délicate autour de ses joues de porcelaine. Je la regardais se défaire de moi pour aller fermer les rideaux à baldaquin de mon lit. Je le regardais tout simplement, pensant même pas une seule seconde à ce qu'elle reste mais qu'elle me fuit, là c'était la réaction à laquelle je m'attendais.

Je déglutis, feignant un « Non. »  de la tête tout en prenant mon courage à deux mains pour affronter la triste vérité. Effectivement, je ressentais des choses pour Electra dans ma mère peinerait à concevoir, la refûterait même et accélérerait mes fiançailles avec Orion alors que ni lui ni moi ne voulait de ce mariage bidon. Comment lui dire qu'on était trop proche pour penser une seule seconde de vivre ensemble et tout ce qu'impliquait le mariage. Cela deviendrait contractuelle alors qu'avec Electra, mon désir surgissait de nul part mais il était réel et puissant, je le sentais au fond de moi : « Tu avais déjà gagné lorsque tu as embrassé Pinchas. Je suis juste trop fière pour admettre ma défaite ouvertement... » avouais-je en rapportant mes genoux sous mon menton, mes mains autours de mes tibias, protégeant les parties nue de mon corps. Je déglutis de nouveau, je ne savais pas quoi faire d'autre en fait et Electra me regardait toujours autant avec ses yeux perdus et déstabilisés; Je devais d'ailleurs lui rendre la même image. « Mais j'adorerai recommencer. » Je redressais la tête vers la blonde lorsque le son de sa voix percuta violemment mes tympans qui ne s'attendaient pas du tout à ce genre de réflexion.

Mais alors que j'allais répondre, je voyais son visage se rapprocher de moi pour goûter les miennes. Je me détendis en sentant la blonde glisser ses mains aux longs doigts se glissaient dans mes cheveux, mes bras et mes jambes se raidir une fois détendu mais pas pour les mêmes raisons. Je me laissais tout simplement m'allonger pour accueillir le corps d'Electra fondre sur moi et je devais couper court au baiser afin de reprendre mon souffle. Une chaleur de plus en plus brûlante ne m'épargnait pas le bas ventre. « Oh par Merlin... » je chuchotais alors que j'attrapais son visage pour lui réclamer un autre baiser : « Electra.. Embrasse-moi.. Je t'en prie ! » Je suppliais, complètement azymutée par la situation. « J'ai besoin de toi... »





The only way to find a cure for a viper's venom is to taste its poison.

the way I lie:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
attrapeuse de l'équipe de quidditch de serpentard ⁂
avatar


attrapeuse de l'équipe de quidditch de serpentard ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 183 devoirs depuis ma répartition, le : 16/06/2015


MessageSujet: Re: Get mad : I love it. - Kalectra   Mer 22 Juil - 5:00



Kathleen & ElectraSnakes don't forgive.

La situation s'était retournée d'une façon qu'elle n'aurait jamais imaginé. Elle avait toujours eu quelques soupçons concernant la Gaunt mais elle n'avait jamais su trouver si c'était son imagination ou si c'était réel. Aujourd'hui il semblait qu'elle avait les réponses à toutes ces questions qui la torturaient encore il y a quelques minutes. Le baiser volé l'avait assommé, elle avait senti tout son ironisme quitter son corps. Elle n'avait pu la force de se battre ou de la provoquer, elle ne pouvait même plus fuir, elle savait que de toute façon ça serait inutile, il faudrait bien la confronter un jour où l'autre, et ce jour là il lui faudrait un courage qu'elle ne possédait pas, alors autant crever l'abcès immédiatement, c'était plus facile, la situation était déjà embarrassante au plus haut point. « Tu avais déjà gagné lorsque tu as embrassé Pinchas. Je suis juste trop fière pour admettre ma défaite ouvertement... » Relevant un sourcil, elle la scruta avec étonnement. Si ce n'était pas un aveu, elle ne savait pas ce que c'était. Néanmoins elle fut ravie de le savoir, bien qu'un étrange sentiment de culpabilité l'envahit aussitôt. C'était vraiment trop bizarre, maintenant elle se sentait coupable d'avoir du agir de la sorte pour obtenir cette réponse de sa part. Son intention n'avait pas été de la blesser, et même si elle y avait prit du plaisir, elle semblait maintenant éprouver des regrets. La situation était vraiment malsaine, elle était partagée entre les deux sentiments.

Ses lèvres s'étaient posées avec douceur contre celles de sa camarade de chambre. C'était loin de lui ressembler, elle qui était toujours tout sauf tendre. La Gaunt se déraidit et lui laissa l'occasion de s'allonger sur elle, aussi se laissa t-elle entraîner par Kathleen sans se séparer de ses lèvres. Elle pouvait déjà sentir son bas ventre s'agiter comme jamais auparavant. La verte coupa le baiser, leur permettant de récuperer leur souffle, et la Black se surprit même à la contempler avec un regard nouveau qu'elle n'aurait pas pu identifier. Un mélange d'envie, de désarroi et de tendresse.  « Oh par Merlin... » Elle attrapa à nouveau son visage et la blonde pressa un peu plus son corps contre le sien, frissonnant de toute part.« Electra.. Embrasse-moi.. Je t'en prie ! » Elle déglutit, glissant ses doigts sur son cou, perdant son regard sur ses lèvres, hésitant un court instant, se rendant peut être compte de la folie qui les habitait soudainement. Elle était captivée par elle, elle ne trouvait pas de mot, elle en oubliait tout, le dortoir n'existait plus, il n'y avait qu'elles. « J'ai besoin de toi... » Elle n'aurait pas pu lui dire mieux, il semblait que Kathleen s'ouvrait à elle alors que quelques instants plus tôt elle refusait de lui dire quoi que ce soit. Capturant ses  lèvres avec un peu plus de fougue, elle mordilla doucement ses dernières avant de glisser sa langue entre celles ci, laissant cette dernière partir à la rencontre de la sienne. Elle ne pensait plus à rien d'autre qu'elle, glissant alors ses doigts sur son corps dénudé, découvrant la douceur de sa peau, sentant son bas ventre s'agiter de plus en plus.

Mais alors qu'elle sentait ses pulsions l'emporter, son ouie la rappella à l'ordre, le verrou de la porte s'enclencha et dans un bond la blonde se rua vers son lit tel une furie. Rouge comme une pivoine. Lorsque la silhouette de sa cousine se montra face à elle, les observant d'un air intrigué, elle n'osa même pas affronter son regard, prétextant pour simple excuse qu'elle avait marché sur le serpent de la Gaunt et qu'elle était horriblement gênée d'avoir blessé l'animal de la descendante du si célébre fourchelang. Alhena, bien que dubitative, sembla croire à cette version et la blonde se contenta de fermer les rideaux de son lit à baldaquin, se maudissant de ne pas avoir été plus prudente, me perdant dans ses pensées. Qu'est-ce que tout cela voulait dire?
©clever love.



I am not a Monster.




Monstre, n.m. : Personne effrayante, inhumaine, qui suscite l'horreur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Get mad : I love it. - Kalectra   

Revenir en haut Aller en bas
 

Get mad : I love it. - Kalectra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Let Love Lead The Way [PV]
» 05. I Love Rock'n Roll [PV ERIN]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parselmouth :: RPs-