Bienvenue sur Parselmouth !
Le forum a ouvert ses portes le 23/02/2015.
Les sang-pur inventés sont fermés pour le moment. Merci de privilégier les nés-moldus et les sang-mêlés.
Merci de privilégier les Poufsouffle et les Serdaigle.

Partagez | 
 

 [MINI-EVENT][Sang-Purs]L'autre face de notre monde absurde [Juillet 2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar


professeur de Rune ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 719 devoirs depuis ma répartition, le : 20/06/2015


MessageSujet: [MINI-EVENT][Sang-Purs]L'autre face de notre monde absurde [Juillet 2015   Jeu 23 Juil - 14:20

« Krochu, mets-moi ça là-bas. Syphon, c’est sale dans le coin là-bas. Vermine, presse-toi un peu. »

Les trois elfes de maisons retournent la salle Principale des Trois Balais depuis deux heures déjà. Déplacer les meubles pour les rapprocher des murs, couvrir de voiles les murs en bois après les avoirs nettoyé pour éviter l’effet cache-misère, et faire de même avec le sol avant de le cirer. Plus à neuf qu’il ne l’a jamais été.

« Vous êtes certains que vous ne voulez pas d’aide, Professeur Malefoy ? »

Abel lève la main négligemment en continuant de regarder dans ses dossiers la liste des invités et de se souvenir avec précisions les habitudes de chacun. Se rappeler d’organiser des espaces qui conviennent à tout le monde malgré l’étroitesse de la pièce. Ne jamais fermer les portes, pour laisser les hommes aller fumer… Un espace pour des instruments, qu’un musicien magique engagé pour l’occasion se fera une joie d’animer.

« Ne vous en faîtes pas, ils se débrouillent très bien seuls. Je vous remercie pour votre considération et vous verserait la sommes qui vous revient, une fois et demi votre perte en une journée de grande affluence, dès ce soir. Mon hibou vers Gringotts pour le virement des Galions devrait déjà être parti à l’heure qu’il est. »

S’endetter un peu ne poserait pas de problème. Ce qu’il manquait d’argent, il l’a demandé en avance sur son salaire à Poudlard et au Ministère de ma magie. Il attendra le mois prochain, tout simplement, avant de s’autoriser une nouvelle sortie.

« Krochu, attention avec les tentures. On doit rendre la salle en l’état.
-Oui Maître Abel. »


Maître Abel. Autant dire Jeune Maître. La façon délicate de Krochu de rappeler qu’il servait son père, et pas lui. Sa façon trop subtile pour un être censé être doué de si peu de verve de lui rappeler qu’il serait, quoiqu’il arrive, toujours une enfant. Son frère savait se faire respecter des elfes de maisons. Peut-être parce qu’il ne se faisait pas engueuler quand il leur disait s’il te plait.

Établir un plan de quartier et le faire parvenir aux familles ; fait. Depuis deux jours. Prendre en compte les désistements, aménager les environs… Les faire paraitre plus convenable qu’ils ne le sont vraiment. Mettre en avant ce que Pré-au-Lard à de meilleurs, pour éviter que les convives ne se concentrent que sur le lieu. Leur faire oublier où ils sont, le temps d’une soirée, pour qu’ils se reconcentrent sur les liens. Sur les affaires importantes.

Séparer le buffet en deux, et opposer les mets préférés des familles qui ne s’apprécient pas. Installer. Dégager. Faire décorer pour annoncer.

Le propriétaire est toujours là avec sa femme.


« Y a-t-il le moindre problème ?
-Non Professeur Malefoy… Dans ce cas nous allons y aller.
-Merci de votre confiance. »







« Je vous remercie tous de vous être déplacé malgré la situation incongrue dans laquelle nous nous trouvons actuellement. J’espère que vous avez pu retrouver vos enfants en bonne forme. Comme vous le savez, le Directeur Dumbledore… »

Le discours sans rayonnement du Professeur Malefoy couvre un léger bourdonnement de chuchotis. Une foule de gens trop bien habillé pour les lieux sont agglutinés dans une pièce qui malgré sa taille modeste présentait une décoration raffinée. Les chandelles volantes tournaient lentement pour éclairer tous les recoins de la pièce, et l’entrée était ouverte de ses deux battants dans le soir d’été un peu trop frais. Les buffets étaient bien remplis, et l’alcool remplissait les pyramides de coupes à champagnes. Rien d’originale, si ce n’était une petite fontaine éternelle de chocolat. Les tentures argentées et d’un bleu doux donnaient l’impression qu’il y avait plus de lumière et d’espace qu’il n’y en avait réellement. Et bien que certaines dames gardaient leurs mentaux de fourrures, Il ne faisait froid que près des portes. Dans un coin, des instruments posés au repos attendaient que l’homme en queue de pie à côté daigne les faire chanter d’un coup de baguette.

Durant tout son discours, et contrairement à ce que tous avaient attendu de lui, pas une seule fois le professeur Malefoy ne s’était excusé au nom de l’école ou même en son nom pour la gêne occasionnée. Ce que ça signifiait ? Nombreuses étaient les interprétations, mais aucun ne fit de remarques avant la fin. Le Malefoy de la branche secondaire plia simplement son papier en quatre avant d’incliner légèrement la tête :


« Je vous souhaite à toutes et à tous, Ladies et Gentlemen, de passer une agréables soirée avec les vôtres. »

Le programme allait être simple. Début de soirée qui ne rime à rien, un peu factice pour beaucoup, demander des nouvelles des plus jeunes, des cousins. Peut-être s’informer des dernières rumeurs, des nouvelles du monde magique, de qui a témoigné de quoi, des promotions dans telles où telles familles au sein du monde magique. Des disparus, aussi. Après que chacun ait pris du dessert, les hommes seront invité à aller fumer dehors, et les femmes à discuter à l’intérieur ; parler affaire. Puis une fois la fête à proprement parler estompée, tous se rassembleront comme une assemblée à l’intéireur, et l’on tiendras le tribunal de Dumbledore, de Dumbldore, des Moldus, du Monde magique, des traitres à leurs sangs… Les enfants seront déjà couchés.

La musique démarre.


Modalités:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
élève ⁂
avatar


élève ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 209 devoirs depuis ma répartition, le : 14/01/2015


MessageSujet: Re: [MINI-EVENT][Sang-Purs]L'autre face de notre monde absurde [Juillet 2015   Lun 3 Aoû - 20:09



Charlie & Pure BloodReunion.

J'avais reçu cette invitation quelques jours plus tôt. Une réunion organisée aux trois balais. Jusque là rien de particulièrement dérangeant. C'est lorsque mes prunelles avaient découvert l'inscription « réservé aux sangs purs » que ma colère se mit à grandir. La signature du professeur Malefoy m'indiqua aussitôt le comment du pourquoi, évidemment. On ne pouvait pas dire que ce genre de famille était très ouverte sur le sujet des nés moldus et des sangs-mêlés. Un long soupir s'échappa de mes lèvres, j'aurai pu invité quelqu'un, mais j'avais fait le choix de venir seule. Je ne comptais pas manquer cette soirée, quelque chose me disait que je pouvais y apprendre beaucoup et cela pouvait toujours être utile. Aussi viendrais-je y ajouter mon petit grain de sel, comme à mon habitude. J'avais donc passé une grande partie de l'après midi à me rendre présentable, prête à me faire passer pour une sang pur digne de ce nom, n'était-ce pas ce qu'ils voulaient ? Habillée d'une longue robe noir épousant parfaitement mes formes, d'un maquillage sobre et discret, j'avais finalement pousser la porte des trois balais pour découvrir un décor qui ne ressemblait pas au bar que je chérissais tant. J'haussais un sourcil, étonnée sans vraiment l'être, évidemment, le lieu était trop rustique pour des êtres comme eux. Ma famille avait toujours été pure, mais au contraire de nombre de personne présente ici, nous avions toujours été très ouvert d'esprit, certaines branches des Lynch avaient même été mariés à des moldus, je savais que je possédais une cousine sang mêlés. Ce n'était pas une honte à nos yeux, l'amour n'avait pas de frontière et il n'y avait que les idiots pour vivre encore au moyen âge avec leur préjugés stupides.

Je m'adosse sagement contre un mur, mon regard se posant sur chaque membre présent dans la pièce, certains visages m'étaient familliers, d'autres absolument pas. Je m'avance finalement vers le professeur Malefoy, croisant mes bras sous ma poitrine.

« Avec les nôtres ? Pardonnez moi, mais, je ne trouve pas certains des « nôtres » parmi nous. »

J'attrape une femme qui était loin de nous.

« Vous êtes une pure n'est-ce pas ? Absolument contre le métissage de sang ? »

Elle se dégage, me regardant comme si j'étais dérangée, affirmant que les nés moldus et les sangs mêlés n'avaient pas leur place ici ce soir. J'esquisse un sourire moqueur, reportant mon attention sur le professeur de rune.

« Expliquez moi pourquoi ils n'ont pas leur place ici. Je compte parmi les «nôtres », comme vous le dites si bien, n'importe quel personne étant capable de jeter un sort. Vous êtes racistes, et particulièrement décevant professeur. »

©clever love.



Please lord, do not forgive me.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


professeur de Rune ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 719 devoirs depuis ma répartition, le : 20/06/2015


MessageSujet: https://www.youtube.com/watch?v=xO5sU_Jxjo4   Mer 5 Aoû - 0:16

Je descends de l’estrade. Je me fais cueillir sans avoir eu le temps de relâcher mon souffle. Les yeux de Lynch sont durs. Glaçants d’un mépris certain. Les mots sortent avec la fougue et la violence dont je ne serai plus jamais capable. Je ne le suis pas tant, mais tu me fais me sentir si vieux. Je n’arrive pas à te sourire.

Ton interpellation est grossière, et la femme ne répond pas vraiment à ta question, qui a l’air de sortir de nulle part. Ton rire est douloureux. Et tes mots encore plus.

Tu me connais si mal, Charlie.

Je ne suis que ce mur glacial qui te fais face, comme toujours. Si tu savais… Si seulement tu savais…

Si tu savais comme je brûlais de colère lorsque j’ai inscrits les derniers mots des invitations destinées aux élèves à la demande de mon grand-père…

Le moyen le plus simple, non pas d’envoyer un message, mais de bien faire comprendre que les inconnus ne sont pas les bienvenus. C’est ce que je n’ai cessé de me répéter. Et pourtant ma main me démange encore. Mais tu ne peux pas savoir, Lynch. Toutes ces intrigues, tous ces principes, tu ne les connais que sous le prisme de Poudlard.

Je ne peux que te faire face, avec mon regard mort, et te dire ce qui est.


« Je crains que tu ne te méprenne sur le sens de mes mots, Lynch. C’est une réunion de famille. Pas un rassemblement de parti. »

À ton âge on confond tout. La politique, l’économie et l’humanité. Je ne t’en blâme pas. Il faut du temps, et un peu de mauvaise foi pour entrevoir la réalité. Je me tourne en te faisant signe de me suivre. J’incline poliment la tête devant des oncles et des tantes, certains qui ne me calculent pas, d’autres qui me sourient aimablement. J’arrive même à me faire remercier des efforts investir pour maintenir la réunion malgré l’interdiction à tous les élèves de sortir du Domaine de Poudlard. J’attends qu’ils s’éloignent, docilement. Ma politesse traduit ma place parmi eux. L’estime qu’ils peuvent éventuellement avoir pour moi ne supplante jamais au respect que je leur dois à tous. Mais mon visage ne donne pas plus d’expression que toujours.

Ni joie, ni peine, ni rage, ni volonté de leur être serviable. Mon simple devoir, froidement, continuellement… Mécaniquement.


« Madame t’a dit la vérité. Ce n’est pas question d’être pour ou contre le mélange des sangs. Je respecte chaque sorcier et chaque sorcière que je rencontre, quelque soient ses origines, ou même ses idées, puisse-t-elles être incompatible avec les miennes, ou même avec une vision réaliste e la société. »

Encore un regard, encore une salutation hâtive. Un homme, un oncle en bonne entente avec le père d’Hades et Rhéa, me félicite même pour la dernière distinction reçue au ministère. Elle date un peu, mais je le remercie quand même. Laisse passer le couple qui se dirige droit vers le buffet alors que je cherche à m’en éloigner. La foule n’est pas encore trop nombreuse. Je vais bien. En cas de problème, je pourrais toujours aller à l’étage. Il n’y a personne d’autre que nous.

« Je me trouve même admiratif des élève-nés moldus qui chaque année se donnent suffisamment de mal pour apprendre notre monde et devenir aussi bon que n’importe quel sorcier, combien même il n’a pas grandi parmi nous. Je n’ai aucune idée de la véracité ou non des théories qui disent que deux bons sorciers donnent un bon sorcier. Et pour être honnête avec toi, je n’en ai pour ainsi dire rien à faire. »

Je tends un bras vers la pyramide de verre à pied qui se remplissent de champagne tous seuls et le tend vers toi. Sans rien exprimer de plus ou de moins. Ni de la déception, ni l’appréciation réelle que j’ai à ton égard. Je ne nourris pour toi ni passion ni animosité. Je reste droit, fier, et peut-être ennuyeux à tes yeux. Je reste le même, cet automate, cette marionnette qui manque et de lumière et de cœur. Je ne suis que cette ombre dans la machinerie, qui n’a de beauté qu’une déchéance que jamais je ne te montrerai.

« Les Sorciers sont des sorciers, d’où qu’ils viennent. Mais je ne leur doit rien et ils ne me doivent rien. Ils ne sont pas Ma Famille. »

Je place le verre dans tes mains, et ma voix devient un peu plus basse.

« Mais si mes avis politiques t’affectent tant, sache que je suis de ceux qui pensent que le Code International du Secret Magique de 1689 est une erreur monumentale. »

Je libère tes mains et fixe tes yeux, dans l’espoir d’y trouver un peu de compréhension. Tous tes cousins ne sont pas les mêmes. Nous n’avons pas les mêmes visions. Tout n’est pas blanc ou noir. Peux-tu lire la haine que j’ai pour les moldus et leur peur irraisonnée ? Peux-tu comprendre ce que je réclame et ce qui nous revient de droit ? Fais-tu la différence entre mon attachement pour les miens et mes valeurs ? Distingues-tu les milles nuances de gris, et mêmes les milles couleurs qui composent nos cœurs effrayés par l’avenir ?

« Je passerai voir ta mère tout à l’heure. Demande-lui des nouvelles. Sur le monde derrière ces murs aussi. »

Je connais ta tragédie. Et par mon inaction sans doute, je fais partie de ceux que tu haï. Mais nous ne sommes pas tous des tueurs. Nous ne sommes pas tous des fous qui déformons le sens de l’expression « Traitre à son Sang ». Je veux me battre pour un monde où je n’aurais pas à cacher que je suis un sorcier. Je veux me battre dans un monde où je n’aurais pas à m’obliger à me taire lorsque je rencontre un moldu, le temps d’un soir même. Ne pas avoir à mentir sur ce que je suis, à rien ni à personne. Mais surtout d’un monde où ma famille peut couler de jours heureux. Tu fais partie de cette famille, lointaine mais réelle. Si tu tiens à te battre pour quelque chose ce soir, fais-le. Avec prudence, mais fais-le.

Mais par pitié, Charlie, ne te détruis pas. Ne nous détruis pas plus que nous ne sommes déjà divisés.


« Puis-je. »

J’attends un assentiment, même discret de ta part. Je veux réellement que tu comprennes. C’est la même réunion que l’an dernier. Le lieu est simplement différent. Le monde semble avoir changé, mais nous devons rester les mêmes. Forts. Soudés. Unis. Nous soutenir les uns et les autres. Et décider ensemble de rester ensemble.

Laisse-moi partir Charlie. J’ai d’autres obligations. Et j’ai même la fille de Monsieur le Juge à inviter à danser. Tu vas entendre énormément de choses qui vont te déplaire au plus haut point ce soir. Mais je connais ta force. Mais sois sage. Rejoins ta sœur. Rejoins ta mère. Et parlez ensemble de ce que vous avez à perdre et à gagner. Le monde est d’une simplicité infinie. Mais pas dans le sens dans lequel ta Haine te porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


capitaine et poursuiveur de l'équipe de quidditch de gryffondor ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 179 devoirs depuis ma répartition, le : 07/08/2015


MessageSujet: Re: [MINI-EVENT][Sang-Purs]L'autre face de notre monde absurde [Juillet 2015   Lun 10 Aoû - 15:38

Abel avait organisé une réunion de sang pur. Il n’y avait que lui pour se lancer dans une aventure aussi dangereuse et folle. Tout le monde dans notre monde sait que la majorité des familles ne s’entendent pas et ce moment s’annonçait électrique, voir même explosif. Comme d’habitude, nous étions en retard. Notre famille avait décidé de n’envoyer qu’une partie du clan familial. C’est donc entouré de mon grand père, mon père et ma mère ainsi que mon petit frère que nous prîmes la direction du lieu de la rencontre. Habituellement, c’était moi qui portais les couleurs familials à Poudlard, mais le chef de famille étant là, je portais simplement un costume noir et une cravate assorti.
Mon grand père et mon père rejoignirent rapidement les Black, les Lestrange et les Croupton avec qui ils étaient très proches. Pour tout vous dire, je n’étais pas réellement à l’aise dans cet endroit. Certes je suis amis avec bon nombre d’enfant d’allié de ma famille, mais également certain que ma famille n’approuverait pas du tout ! Personne ne sait expliquer certaine dispute, il s’agirait d’héritage, de mariage ou de tromperie mais rien de très clair !
Je partis prendre un verre de bierraubeurre avant de marcher un peu. Abel était en train de se prendre la tête avec une des filles Lynch qui ne semblait pas ravi d’être parmi les autres sans purs ! Absynthe était comme souvent en ce moment aux abonnés absents, sa mère n’avait rien trouvé de mieux qu’une maladie moldu qui l’aurait cloué au lit ! Je ne répondis que par un sourire, elle devait se douter que ce jeu ne m’amusait pas du tout et qu’il devait être de même pour mon entourage familial. Je pris la décision de m’approcher d’Abel et de la jeune blonde afin de prendre par à leur houleuse discussion :
Dis donc, à peine arriver on hausse le ton, je pensais que tout le monde arriverait au moins à se tenir plus de cinq minutes !
Est-ce que je le pensais vraiment ? Non bien évidemment ! Tout le monde se détestait et cette soirée allait faire remonter toutes les vieilles rancunes…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


élève ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 197 devoirs depuis ma répartition, le : 21/06/2015


MessageSujet: Re: [MINI-EVENT][Sang-Purs]L'autre face de notre monde absurde [Juillet 2015   Lun 10 Aoû - 22:55



Nous y voilà, la réunion annuelle des sang-purs. Tous les ans, le même protocole, le même lieu les mêmes familles, les mêmes ragots, une perte de temps, j'aurais préféré consacré ça à mes diverses recherches. Cependant, grâce à notre directeur qui nous emprisonne littéralement dans son maudit château tout l'été, un des protocoles bien dérisoires avait changé : le lieu. Oui, je sais, il y a plus fou... J'étais arrivée à l'heure et avait directement salué mon père, ainsi que les Peverell que je connaissais depuis mon plus jeune âge. J'étais ensuite allée voir ma future belle famille, les Prince, sous le regard averti de mon père. Je me doutais qu'il avait deviné qu'entre Hélios et moi ce n'était pas l'amour fou, mais il savait que la fierté de ma famille comptait plus que tout et que pour la famille je me sacrifierais comme lui l'avait déjà fait à maintes reprises. Une fois les politesses faites, je laissais mon père discuter affaires et autres blablas ministérielles pour me mettre dans un coin. Je n'étais pas adepte des ragots et des longues conversations, mais j'écoutais, petite j'apprenais pas mal de choses de la sorte et avec les années les choses n'avaient guère changé... Les inquiétudes à ma droite, la colère à ma gauche, il y avait de tout chez les sang-purs et cela ne rendait que plus intéressante cette réunion, car même si ce qui nous intéressait le plus était le dénouement qui clôturerait de la soirée personne ne pouvait encore prédire ce qui allait se décider.

Voyant Abel s'approchait pour entamer son discours je le saluais d'un grand sourire. Il était l'une des rares personnes dans ce château à me rappeler l'extérieur, l'une des rares personnes ici à être un tant soit peu intéressante, peut-être parce que je le croise dans le château je ne vois pas le professeur, mais l'ami, celui qui vient au manoir et qui empêche que les réunions interminables m'assomment. Alors que j'écoute son discours, je cherche du regard mes amis, mais nous sommes trop nombreux pour le lieu et je n'arrive pas à les voir. Je ne serais pas surprise que certains ne viennent pas..Absynthe notamment est des plus étranges ces derniers temps et cela m'inquiète, du moins je m'inquiète pour Priam.

Le discours d'Abel finit j'étais désormais spectatrice du numéro de Lynch, bien que nous ne nous parlons pas plus que ça, tout le monde connaît l'histoire de sa famille, je sais ce que c'est de perdre un être cher pourtant à son monologue je n'arrive pas à éprouver de la compassion pour elle. Je ne comprends pas son accusation envers Abel, elle est déçue, mais de quoi ? Le professeur n'a jamais réellement caché sa façon de penser, pour ma part je ne suis pas étonnée, tout ça me paraît banal. Mais surtout elle ne comprend pas, j'accepte les sang-inférieurs...disons plutôt que je les tolère, mais nous sommes au-dessus, nous sommes l'Histoire, nous sommes les souvenirs, nous sommes un passé chargé et nous devons préserver ce patrimoine qui s'effrite de jours en jours. Nous ne pourrons pas revenir en arrière quand ce sera trop tard et ça beaucoup semble ne pas le comprendre. A l'opposer de la pièce je croise le regard de mon père, passablement agacé par les paroles de la Gryffondor. Je n'interviendrais pas dans ce débat, mon avis n'a aucune importance et j'ai remarqué depuis des années que ces discussions n'aboutissaient jamais à rien, car nous restons toujours sur notre position initiale. Je soupire en me disant que la soirée risque d'être assez fatigante, quand une tête bien connue se mêle au débat. Priam, mon cher Priam est là. Et comme à son habitude il avait raison, cette soirée tournerait en rond, car nous nous divisons de plus en plus, oubliant qu'à une époque lointaine, nous étions presque tous frères et sœurs.

J'attends, je guette en silence... je ne la sens pas cette soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [MINI-EVENT][Sang-Purs]L'autre face de notre monde absurde [Juillet 2015   

Revenir en haut Aller en bas
 

[MINI-EVENT][Sang-Purs]L'autre face de notre monde absurde [Juillet 2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Grandes familles de Sang-Purs
» [MINI-EVENT] One, two, three, four... Let's go music !
» [Mini-event]Les Jishin Kaizokudan débarquent!!!
» [mini-event] Raviver une legende : le conseil pirate
» [Mini-Event] L'amende est le fruit de l'amandier.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parselmouth :: Monde Magique :: Pré-Au-Lard :: Les Trois Balais-