Bienvenue sur Parselmouth !
Le forum a ouvert ses portes le 23/02/2015.
Les sang-pur inventés sont fermés pour le moment. Merci de privilégier les nés-moldus et les sang-mêlés.
Merci de privilégier les Poufsouffle et les Serdaigle.

Partagez | 
 

 With a smile on my face, become delirious! » Tess

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
préfète ⁂
avatar


préfète ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 135 devoirs depuis ma répartition, le : 19/06/2015


MessageSujet: With a smile on my face, become delirious! » Tess   Lun 10 Aoû - 2:37



Are you mad ? Ronde des préfètes.


Tess HarperΔ Poppy Lynch


“ I lay myself upon the floor. We're not all dying, babe. Well, maybe I don't need this after all. ”


Encore une autre ronde de préfète, s'annonçant totalement ennuyeuse, pour Poppy, en compagnie d'une brune: Tess Harper. Entre Tess et Poppy le courant était tout de suite passé lors du voyage avec le Poudlard express et pendant sa deuxième année et première année pour Tess, elles étaient inséparables. Elles aimaient se retrouver alors qu'elles n'avaient pas cours et rêver ensemble de parcourir pré-au-lard. L'été de sa deuxième année passa et le drame familiale Lynch commença à doucement hantée la blonde. Elle s'éloigna de la plupart de ses amis. Tess fut peut-être la dernière, mais elle ne fut pas épargnée par l'indifférence de la blonde. Poppy, espérait en changeant de fréquentation, le drame qu'elle avait connu ne se reproduirait pas. Tess était une né-moldu est, il était mal vu pour certains sang-pur d'être amis avec un né-moldu. Pour certains, ils ne devraient même pas être à l'école. Poppy, se fichait totalement avant de ses accusations et aurait aider son ami si elle se faisait embêter par certains Serpentards. Mais maintenant, c'était le calme plat, parfois, elle voyait la jeune femme se faire agresser, mais elle ne voulait pas vraiment choisir de camp, affirmé sa position de trouver oui ou non-normale que les né-moldu soit admis à l'école des Sorciers. Poppy leva donc les yeux au ciel quand elle se retrouva en compagnie de la brune. Elle n'avait pas vraiment envie de lui faire la discussion. Pour dire quoi ? Qu'elle n'avait pas été une bonne amie ? Voir, jamais. Qu'elle s'était rapprochée d'Alhena à cause de son nom ? Elle ne savait pas vraiment comment réagir, ni quoi lui dire quand la brune lui posait des questions sur le pourquoi du comment. Elle s'était juste éloignée, en essayant de faire le moins de mal possible à son ex-meilleure amie. Au début, elle prétextait beaucoup de révision, puis au fur et à mesure, elles n'avaient plus vraiment rien à se dire. Mais les voilà, toutes les deux préfètes à devoir avoir un semblant de discussion.

Poppy prenait toujours à cœur son rôle de préfète, alors sans rien dire, elle commença sa ronde dans le couloir qu'on leur avait attribuée. Elle utilisa sa baguette pour faire de la lumière avec le sortilège lumos, pour pouvoir dans le couloir sombre. Tess en signe de paix, lui offrit alors un bonbon. Poppy n'allait peut-être pas définitivement faire la tête et ne rien dire à la Poussouffle. Elle accepta alors son offrande qu'elle mit dans sa bouche. Elle fronça les sourcils trouvant le goût spécial, elle espérait que ce n'était pas un bonbon avec un goût spécial du style poubelle ou crotte de nez. Et puis elle s'en fichait non ? Elle secoua un peu sa chevelure blonde et se dirigea vers les escaliers alors qu'elles avaient fini leur couloir. Elle regarda Tess d'un œil malicieux, comme si leur complicité été revenu grâce à un bonbon. Elle afficha un grand sourire avant de lui demander. « Je me sens un peu bizarre, pas toi ? » Presque euphorique, une bouffée de chaleur traversa son corps et elle se sentit légère, avec une irrépressible envie de monter les escaliers et d'explorer l'école. Elle attrapa par l'épaule sa nouvelle complice et l'entraina dans les escaliers en courant et en rigolant. Arrivé en haut, Poppy mit sa baguette sur un des tableaux et regarda les personnages des tableaux se plaindre de la lumière trop forte. Elle se mit à rire et ignora complètement leurs gémissements. « Tu ne trouves pas qu'ils sont trop mignons ?! »

Elle continua son parcours, quand elle arriva dans un couloir qui n'inspirait pas tout à fait confiance. Sombre et mal éclairer en journée, il n'était guère plus accueillant en pleine nuit. Mais Poppy reconnut tout de suite le dit couloir et fit les gros yeux accompagnés d'une grimace à Tess, elle pouffa et mit sa main devant sa bouche. « Tess Harper ! On est dans le couloir interdit ! On va vraiment avoir de gros, de très gros problèmes ! » Elle explosa de rire et continua sa petite ballade en sautillant.



par humdrum sur ninetofive


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
préfète ⁂
avatar


préfète ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 160 devoirs depuis ma répartition, le : 01/06/2015


MessageSujet: Re: With a smile on my face, become delirious! » Tess   Mer 20 Jan - 21:43



Poppy & Tess ♦Things go crazy


Ce soir comme tous les soirs avant de me coucher, j’étais de ronde, et cette nuit je l’étais avec Poppy Lynch. A vrai dire je redoutais un peu cette soirée. Si autrefois moi et la jeune serdaigle étions liées comme les doigts de la main, aujourd’hui les choses étaient un peu différentes. Poppy avait changé, non sans raison, elle avait perdu son père et son frère dans une attaque horrible. Je ne pouvais qu’imaginer ce qu’un tel drame pouvait faire, moi qui n’avait jamais perdu qui que ce soit, et espérais repousser ce moment le plus loin possible de moi. Je me suis montrée patience avec elle, mais rien ne changea pour autant entre nous, il semblait que notre amitié était révolue. Poppy s’est mis à fréquenter des gens d’un autre genre, différent de moi, des gens comme elle, dont les parents sont uniquement des sorciers et non pas des moldus comme les miens. Ca a été dur à avaler, les Lynch n’ont pas la réputation d’être raciste, et au fond de moi je sais que la bleue ne l’est pas, elle se laisse sans doute influencer par la peur et les autres, mais il n’y a rien que je puisse faire pour changer ça, moi qui me fait déjà assez victimisé par les racistes de l’école, particulièrement par Alhena Prince, une fille de ma classe.

D’ailleurs, c’est avec cette même Alhena Prince que je la vois trainer le plus souvent, et cette image me brise le cœur, la pure preuve que les choses et les gens changent. Quoi qu’il en soit la ronde avait commencé en silence, aucune de nous deux n’osant parler. C’était pesant. Il était tard, le couvre-feu était dépassé, mais nous n’étions pas atteinte par celui-ci durant nos rondes. C’est au bout d’une petite demi-heure que je décidais de rompre la glace en lui offrant un bonbon, une dernière nouveauté de notre créatrice en farce et attrape de l’école, j’ai nommé Ashleigh. Ces inventions faisaient le tour des élèves, certaines louches et étranges donnaient de drôles de résultats. D’ordinaire je les confisquais, mais je ne sais pas pourquoi, aujourd’hui la gryffondor avait réussi à me convaincre de lui en acheter quelques-uns, et naïvement je m’étais laissé tenter, guidée par ma gourmandise. Je suis un cliché de poufsouffle. Quoi qu’il en soit la rouge et or m’avait promis que ces bonbons là n’avaient rien de louche et je l’ai cru, malgré le fait qu’elle a pouffé de rire en s’éloignant. J’avais également mangé quelques uns de ceux là, il fallait reconnaitre qu’ils étaient excellents. C’est quand la blonde me demanda. « Je me sens un peu bizarre, pas toi ? » que je réalisai qu’effectivement, quelque chose ne tournait pas rond. Pour toute réponse j’explosais de rire, hilare sans réellement comprendre pourquoi. Je me sentais bien, horriblement bien, comme si je flottais, comme si plus rien ne pouvait m’atteindre. Me laissant entrainer par la serdaigle, on observa un tableau avant d’éclater de rire.

« Ouiiiii avec sa petite tête de cochon, gouzi gouziiiii la queue en tire bouchoooon ! »

Là c’était grave. Nous continuons notre route jusqu’à arriver au niveau d’un couloir sombre. M’accrochant d’avantage à son bras, un peu apeurée, j’essayais de localiser ou nous étions, explosant de rire à sa grimace. « Tess Harper ! On est dans le couloir interdit ! On va vraiment avoir de gros, de très gros problèmes ! » Nouveau fou rire, maisqu’avait elle bien pu mettre dans ses bonbons ? Poppy continua malgré tout en sautillant, et je me dépechais dela rattraper, jouant avc ses cheveux, les lançant en l’air.

« Poppyneeeette, il faut rouler, rouleeeer rouler dans ce couloir enchanté ! »

Et aussitôt dit, aussitôt fait, je me laissais tomber au sol pour rouler par terre, avançant dans la poussière et la noirceur du couloir.

©clever love.


soulmates never dies
Please tell me I'm your one and only or lie and say at least tonight. When you turn off the lights I get stars in my eyes. Is this love? I'll give you what you like. I'll give you one last chance to hold me.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


fantôme ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 1 devoirs depuis ma répartition, le : 13/01/2015


MessageSujet: Re: With a smile on my face, become delirious! » Tess   Lun 25 Jan - 19:13

Peeves rodait dans les couloirs, s'ennuyant. Il avait bel et bien horreur de la nuit, de tous les élèves endormis... Que de temps perdu pour ses multiples méfaits! Mais, il semblait bien que tout Poudlard ne dormait pas à l'heure du couvre feu, parfois, il avait la chance de tomber sur un ou deux élèves explorateurs, ou encore sur des préfets. Aujourd'hui, c'était le cas et c'est en tendant l'oreille qu'il entendit quelques rires au troisième étage. Traversant les murs du chateau, il ne tarda pas à arriver face aux deux préfètes, hilares et visiblement sous l'effet d'une substance de farce et attrapes que créait Ashleigh Rothschild. Un immense sourire se dessina sur ses lèvres alors qu'il hurla:
"Les préfètes sont dans le COOULOIR INTERDIIIIT MONSIEUR RUSARD !"

Il ricanna avant de s'enfuir, ne tardant à revenir les bras plein de rouleau de papier toilette, visant les deux jeunes femmes il se mit à les bombarder en riant de son rire criard, son regard comme à son habitude, noir et méchant.

"Harper et Lynch vont avoir des ennuis hihihihi !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
préfète ⁂
avatar


préfète ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 135 devoirs depuis ma répartition, le : 19/06/2015


MessageSujet: Re: With a smile on my face, become delirious! » Tess   Lun 25 Jan - 21:38



Are you mad ? Ronde des préfètes.


Tess HarperΔ Poppy Lynch


“ I lay myself upon the floor. We're not all dying, babe. Well, maybe I don't need this after all. ”


L'hilarité avait fait oublier toutes les rancœurs aux deux préfètes. Poppy ne pouvait plus s'arrêter de rire, elle aller surement avoir des courbatures aux mâchoires et avoir une sérieuse discussion avec Ashleigh E. Rothschild le lendemain. Elle lui confisquerait peut-être même toutes ses farces et attrapes qui venaient peut-être d'enlever des points à sa maison et causé des problèmes a la blonde. Mais pour le moment Poppy s'en fichait un peu. Après avoir bien rit sur un tableau qui se trouver dans les escaliers. Les deux préfètes avaient pénétré dans le couloir interdit, tout en rigolant et sautillant pour la Serdaigle. La brune joua avec les cheveux de la blonde qui pensa un instant que ses cheveux avaient pris vie autour d'elle. Elle regarda la brune avec de grands yeux ronds d'étonnement et poussant un grand oh d'émerveillement. « Poppyneeeette, il faut rouler, rouleeeer rouler dans ce couloir enchanté ! » Rouler ? Poppy regarda étonner Tess roulé par terre, cela provoqua encore un grand fou-rire de la blonde. Poppy sautilla pour rejoindre Tess tout en criant. « Attends-moi Tessounette, tu roules trop viiite ! » En sautillant, elle se prit les pieds dans ses propres pieds et oui quand on prend des bonbons ensorcelés, on ne sait plus sautiller correctement sans tomber. Poppy chuta et atterrit sur la brune qui rouler toujours dans le couloir. La Serdaigle se dégagea de Tess avec une roulade, comme quoi peut-être que la brune avait totalement raison, les roulades, c'était la vie, se retrouvant sur le dos, elle s'arrêta de rire tout en poussant un long soupir de soulagement. Quand tout un coup, un bruit se fit entendre. Mince, il y avait quelqu'un d'autre dans le couloir ? Poppy regarda Tess un peu surprise d'entendre du bruit à cette heure. "Les préfètes sont dans le COOULOIR INTERDIIIIT MONSIEUR RUSARD !" Poppy se releva le plus vite qu'elle le pouvait, en vrai, elle mit bien deux bonnes grosses minutes avant de se mettre sur ses deux jambes. « Teeesss ! Vite lève-toi ! Il faut se cacheeeeeeer ! » Elle tira sur le bras de Tess pour la remettre debout, avant de se prendre un rouleau de papier toilette en pleine figure. Elle poussa un petit cri aigu, le papier se mettait à voler tous seul maintenant. « On se fait attaquer !! À couvert ! » Ni une, ni deux, Poppy se jeta contre le mur, elle prit une position bizarre contre celui-ci et estima qu'elle était cachée. Comme si elle allait avoir des ennuis ! Elle était magistralement bien cachée pour être trouvée. Elle fit des petits bruits de bouche en direction de Tess pour lui dire de se cacher aussi. Enfin, ce n'était pas si discret que ça.



par humdrum sur ninetofive


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
préfète ⁂
avatar


préfète ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 160 devoirs depuis ma répartition, le : 01/06/2015


MessageSujet: Re: With a smile on my face, become delirious! » Tess   Jeu 4 Fév - 15:56



Poppy & Tess ♦Things go crazy


On est toutes les deux dans un état second. Nous qui d’ordinaire étions on ne peut plus sérieuses dans notre rôle de préfètes, c’était bien loin de nous actuellement. J’en avais mal au ventre tellement je riais, comme si je venais de courir avec un point de côté abominable. Quoi qu’il en soit, j’étais bien assez occupée avec ma nouvelle lubby, à savoir rouler dans le couloir interdit. Ma robe et mes cheveux étaient couverts de poussière et de toile d’araignées, je pense qu’un détour dans la salle de bain des préfèts s’imposerait dans l’effet des bonbons d’Ashleigh s’estomperaient. Poppy ne tarda pas à me rejoindre dans mon étrange délire. « Attends-moi Tessounette, tu roules trop viiite ! » J’explosais de nouveau de rire en la voyant s’emmêler les pieds puis roula pour s’éloigner d’elle. Satisfaite de la voir rouler à ses côtés, la brune continua jusqu’à l’arrivée de l’esprit frappeur qu’elle détestait plus que tout dans l’enceinte de l’école. Combien de fois Peeves avait pu lui pourrir la vie ? Elle était une de ses victimes favorites, sans doute parce qu’elle était sans défense la plupart du temps. Je tentais de me relever mais retombait aussitôt. "Les préfètes sont dans le COOULOIR INTERDIIIIT MONSIEUR RUSARD !" Je portais une main sur ma bouche comme s’il avait hurlé une insulte atroce. Nous étions plutôt mal si Rusard se ramenait par ici, bien que nous étions préfètes, ce lieu nous était également interdit, sauf si nous avions aperçu quelqu’un mais nous devions dès lors prévenir un professeur plutôt que d’aller le chercher nous même. C’est louche si vous voulez mon avis, quel secret se cache ici ? Hormis que c’est affreusement sale ? Peut être etais-ce donc ça dont ils avaient si honte ? On pouvait facilement comprendre, ma robe de sorcier d’ordinaire noir encre était dorénavant d’un gris assez perturbant, j’avais facilement dû ramasser toute la poussière sur les dalles où j’ai roulé. « Teeesss ! Vite lève-toi ! Il faut se cacheeeeeeer ! » Elle me tire par le bras alors que Peeves commence à nous mitrailler avec des rouleaux de papier toilette. « On se fait attaquer !! À couvert ! » Je hurle comme s’il s’agissait de pierre ou je ne sais quoi. Je me mets à courir dans tous les sens avant d’imiter Poppy et sa position étrange. Même Peeves sembla troublé par notre comportement.

« CA MARCHE PAAAAS, IL NOUS VOIIIT ! »

J’embarque sa main, m’y mettant à plusieurs reprises, voyant double, et l’entraine jusqu’à une porte qui est verrouillé. Je pointe ma baguette tremblante sur la serrure, prenant un air sérieux. J’entends miss teigne qui miaule, on va être repérées !

« Al’heured’amora. »

Pourquoi ça me ne marche pas ? A l’heure d’amora ? Ah oui peut être que cen’est pas tout à fait ça ? Amora c'est pas de la moutarde? Je réessaie plusieurs fois, avant de prononcer Alohomora correctement et de voir la porte s’ouvrir enfin, je l’entraine dedans, refermant la porte. Je pousse un long soupir de soulagement avant de voir face à nous un immense chien à trois têtes.

« Ohhhhhh, il est mignon lui ! »

©clever love.


soulmates never dies
Please tell me I'm your one and only or lie and say at least tonight. When you turn off the lights I get stars in my eyes. Is this love? I'll give you what you like. I'll give you one last chance to hold me.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
professeur de soins aux créatures magiques ⁂
avatar

professeur de soins aux créatures magiques ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 28 devoirs depuis ma répartition, le : 28/01/2016


MessageSujet: Re: With a smile on my face, become delirious! » Tess   Mar 16 Fév - 0:18


Intervention disciplinaire
Tess & Poppy & Eli
Un bruit, des rires, Elizabeth fit réveillée en sursaut. Elle n'avait pas vu le temps passé, lisant son livre sur les créatures magiques pour son prochain cours. Elles étaient tellement passionnées, par ses petites ou grandes créatures qu'elle avait décidé d'y consacrer une partie de sa vie. Son chat sur ses genoux, il lui avait tenu chaud et la blonde ce n'était même pas aperçu qu'elle avait piqué du nez. Elle haussa les sourcils et tendit l'oreille depuis son bureau. C'était bien des rires, à cette heure-ci. Elle ferma son livre fermement tout créant au passage un nuage de poussière. Elle le reposa soigneusement sur l'étagère à sa place en utilisant le sort wingardium leviosa. Elizabeth n'aimait pas spécialement le bazar, elle avait toujours été éduquée de manière stricte quand elle était petite et la première règle était d'ordonner ses affaires. La deuxième était d'écouter ses ainées, Elizabeth avait un grand respect pour ses parents, ils lui avaient tout appris, montré le droit chemin. Mais, elle ne devait son allégeance pour qu'une personne. Une personne dont elle taira le nom. C'était une grande source d'inspiration pour elle, elle avait prêté allégeance à lui et ne voyait pas sa vie autrement. Parfois, elle repense à son frère, dire qu'il aurait pu avoir le même destin qu'elle, mais il avait fallu qu'il fasse du tort à sa famille en tombent amoureux. À cette pensée, Eli fit une grimace, elle se leva, bien décidé à allait voir ce qu'il se passait dans les couloirs. Une petite fête des élèves peut-être ? Parfois, elle en trouvait trainant dans les couloirs. Parfois, c'était des né-moldus. Une petite voix dans sa tête lui disant de se débarrasser de cette erreur de la nature. Mais elle ne devait pas non plus créer une psychose dans le château en tuant des élèves. Enfin, peut-être, bientôt.
Elle ferma la porte de son bureau et se dirigea vers les rires, accompagnés maintenant de cris stridents. Elle poussa un long soupir, désespéré d'avoir des élèves aussi peu intelligents. La blonde étant autrefois élève dans ses murs, l'avait fait plusieurs fois le mur, pour ce faire des petites sorties nocturnes dans la forêt interdite et pouvoir étudier tranquillement les créatures magiques qui la peuplent. L'art de la discrétion n'était donc pas donné à tous les sorciers. Elle atterrit dans le couloir interdit du troisième étage. Maintenant, quelle été professeur, elle avait le droit de rentrer dans ce couloir dès plus dangereux. Elle trouva Peeves dans le couloir hurlant à la mort que des préfètes étaient rentrées dans le couloir interdit. Elle leva les yeux en l'air, si maintenant les préfètes faisaient n'importe quoi, dans quel monde vivons-nous ? Elle fit taire Peeves d'un mouvement de main, il n'avait pas l'air de vouloir discuter avec la Carrow et s'en alla de la même manière qu'il était apparu. C'est alors qu'elle se dirigea vers la porte ouverte que lui avait conseillé Peeves d'aller voir. Dans cette pièce, se trouvait, une chose que les deux préfètes n'avaient certainement pas envie de voir. La sorcière sortit sa baguette, elle arriva au bon moment, elle tira vers elle, les deux inconscientes de la gueule du chien à trois têtes et ferma la porte avec un sort rapide juste à temps. Elle se mit en face des deux élèves et pu constater, qu'elle avait bien droit à deux préfètes, morte de rire. Mademoiselle Harper, une née-moldue et Mademoiselle Lynch, elle se souvenait de son nom, un nom parmi tant d'autres. Elle prit son air sévère et pointa les deux jeunes femmes de sa baguette. « Mesdemoiselles, vous pouvez m'expliquer ? »


electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: With a smile on my face, become delirious! » Tess   

Revenir en haut Aller en bas
 

With a smile on my face, become delirious! » Tess

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Léo ∆ I will show another me, I'll tell them what the smile on my face meant
» 04. God put a smile upon your face...
» I just might die with a smile on my face after all
» this does put a smile on my face - Nate
» A quand le reveil citoyen face a l'insecurite ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parselmouth :: Poudlard intérieur :: Troisième étage :: Couloir interdit-