Bienvenue sur Parselmouth !
Le forum a ouvert ses portes le 23/02/2015.
Les sang-pur inventés sont fermés pour le moment. Merci de privilégier les nés-moldus et les sang-mêlés.
Merci de privilégier les Poufsouffle et les Serdaigle.

Partagez | 
 

 Juliet, for you I shall forget my Name

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar


professeur de Rune ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 719 devoirs depuis ma répartition, le : 20/06/2015


MessageSujet: Juliet, for you I shall forget my Name   Jeu 13 Aoû - 19:50

Lorsque votre vie est un emploi du temps quadrillé et millimétré, le moindre imprévu est une catastrophe.

Abel Malefoy n’a réussi à prendre du recul par rapport à son sentiment de panique en cas d’imprévu que très tardivement dans sa vie d’adulte.

Par tardivement, entendez qu’il y travaille encore à 26 ans. Vraiment. Beaucoup. Parce qu’être fataliste ne rend pas le retard moins désagréable.

Ce jour-là, l’imprévu était une petite crise d’agressivité de sa renarde domestique, connue dans l’école pour ne jamais résister à un morceau de viande séchée et toujours avoir un rappeltou sur l’oreille. Dont la fumée était rarement rouge en la présence de son maître, mais qui prenait une très belle couleur dès qu’elle s’installait près d’un élève.

Rookie avait donc attaqué la volière. Abel l’a mise en cage. A eu du travail. Beaucoup de travail. En a eu assez de l’entendre se battre avec le loquet.

Et a donc, Abel a relâché son animal de compagnie.

Relâché. Son animal de compagnie. Enragée.

Let off. His Pet.

Merlin que ça avait été stupide de croire qu’elle se tiendrait tranquille.

Résultat, Rookie se balade dans l’école avec la ferme intention de réduire tous les coussins qu’elle croiserait en charpie. Votre mission si vous l’acceptez, attraper la petite singuouine avant que les coussins de satins des dortoirs ne soient remplacés par vos chats et divers volatiles.

Vous savez ce qu’il y a de très drôle chez le Professeur Malefoy lorsqu’il est en situation de panique ? C’est qu’il est parfaitement clame. N’exprime absolument rien. Se tient très droit et donne l’impression de savoir exactement où il va, sans jamais lever les deux pieds du sol.

Seulement en réfléchissant deux seconde, il y a de quoi se demander ce qu’il fait à passer et repasser dans les couloirs en ouvrant toutes les portes, monter et descendre les escaliers frénétiquement avec son air sévère et distant. Il y avait sans doute de quoi le croire complètement fou.

Dîtes merci, spectateur de ce grotesque spectacle, à une petite renarde rousse qui n’était pas d’humeur à laisser Abel terminer ses rapports pour le ministère ce matin.

Reste digne, Abel. Il est seize heures trente. Tu vas finir par l’attraper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité


MessageSujet: Re: Juliet, for you I shall forget my Name   Dim 30 Aoû - 16:58




juliet, for you I shall forget my name


Quand on est un né moldu tout fraîchement débarqué dans le monde de la magie, on a forcément besoin d'une petite période d'adaptation durant laquelle on peut se permettre, en toute raison, de s'étonner devant le moindre événement de la vie quotidienne. Qui pourrait s'attendre à ce que quelqu'un pour qui, pendant la majeure partie de sa vie, ne connaissait rien de plus magique que l'action des produits Monsieur Propre sur les taches incrustées, accepte d'un coup toutes les bizarreries du mondes des sorciers ? Que cette personne, pour qui la veille encore les dragons n'existaient que dans les contes et légendes, se fasse soudainement à l'idée que non seulement de telles créatures existaient, mais qu'il existait aussi toute une faction d'un Ministère de la Magie pour les contenir et cacher leurs activités ? Et à propos... Que cette personne se mette en tête sans broncher le simple concept de Ministère de la Magie ?

Oui, il fallait toujours une période d'adaptation... mais une fois celle-ci passée, tout devenait étrangement acceptable. Des vitrines pleines de balais volants ? Des tableaux parlants ? Des gobelins attablés dans des bars ? Pourquoi pas ? Après tout, tout semblait possible à présent.

Ainsi, deux années auparavant, Juliet Dupree aurait pu rester incrédule devant le spectacle d'une renarde vagabonde faisant la course à travers les couloirs de son école. Mais à l'heure actuelle, elle s'en étonnait à peine. Oh, elle avait bien été un peu surprise quand elle avait vu Rookie pour la première fois... Avoir un renard comme animal de compagnie, c'était après tout très fantasque - même pour un sorcier. Mais la Serdaigle avait à présent totalement accepté l'idée que son futur professeur de Runes possédait une renarde qui avait pour fâcheuse habitude d'attaquer les hiboux postaux.

La jeune fille leva les yeux au passage de l'animal, et suivi sa trajectoire du regard. Elle s'était installée près d'une fenêtre de ce couloir pour écrire une lettre, mais la rédaction ne progressait pas, et la distraction lui semblait plus que bienvenue.

-"Rookie ? Encore en vadrouille ? Viens me dire bonjour !"

Bien évidement, la renarde ne répondit pas à cet appel et disparu prestement au détour du couloir. Juliet resta quelques instants à contempler l'endroit où la bête était sortie de son champ de vision, vaguement déçue, puis retourna à son ouvrage.

Elle regarda le pauvre brouillon de lettre plein de ratures. Elle réfléchissait à cette lettre depuis la veille au moins, et pourtant, celle-ci ne progressait pas d'un pouce. comment justifier son absence estivale à son amie moldue, sans lui mentir comme un arracheur de dents ? Juliet poussa un long soupir de frustration et se mit à jouer nerveusement avec son stylo à bille.

Au bout d'un moment, elle se résigna et chiffonna la feuille de papier en une petite balle qu'elle plongea dans sa poche. A quoi bon s'acharner - elle s'y remettrait un peu plus tard, peut-être serait-elle alors plus inspirée.

Elle se leva et se mit en route vers sa salle commune quand elle croisa quelqu'un.

Le propriétaire de la fameuse renarde.

-"Monsieur Malfoy !", s'exclama-t-elle, soulagée d'avoir retenu son nom. "Vous  cherchez votre renarde ? Je l'ai vue passer tout à l'heure !"



Revenir en haut Aller en bas
 

Juliet, for you I shall forget my Name

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» Roxy Juliet Montgomery ☆ Si vous avez des larmes, préparez-vous à les verser.
» ENEYA • « never forget where you came from »
» ♥ - Forget Your Past

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parselmouth :: RPs-