Bienvenue sur Parselmouth !
Le forum a ouvert ses portes le 23/02/2015.
Les sang-pur inventés sont fermés pour le moment. Merci de privilégier les nés-moldus et les sang-mêlés.
Merci de privilégier les Poufsouffle et les Serdaigle.

Partagez | 
 

 Chasse aux sorciers [Ouvert à tous]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

professeur d'occlumencie ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 53 devoirs depuis ma répartition, le : 22/06/2015


MessageSujet: Chasse aux sorciers [Ouvert à tous]   Ven 5 Fév - 17:23


Thousand Eyes - OMAM

Onze heures moins le quart.
Il y a de ces nuits comme celle-ci, sans lune et sans étoiles, qui tiennent Florian éveillé jusqu'à l'aube. Toutes les méthodes de relaxation et de méditation ne peuvent venir à bout de la tension qui habite ses muscles. De vieux souvenirs grattent à la porte de sa conscience, désireux de refaire surface, sans obtenir délivrance. Étendu dans son lit, il en a marre de fixer le plafond en attendant que les heures défilent sous ses yeux. Ce n'est pas son soir de surveillance, mais il préfère se rendre utile que de perdre ainsi son temps. Il se lève donc, prend son manteau, et sort errer dans le château. Pendant plus d'une demi-heure, il ne croise aucun préfet-en-chef, ou professeurs, effectuant leur ronde habituelle. Encore plus étrange, il ne croise aucun élève hors de son lit. Il y a toujours un ou deux rebelles pour vagabonder dans les couloirs du château, un couple fiévreux se cachant dans une salle de cours, ou quelques intellectuels rôdant autour de la bibliothèque. Pourtant, il n'y a que le bruit de ses pas pour interrompre le silence de mort qui règne à l'intérieur du château. L'ennui le gagne bien vite et il décide de se rendre à l'extérieur. Peut-être y aura-t-il plus d'action là-bas. Les préfets-en-chef, ainsi que les professeurs, oublient bien trop souvent d'aller jeter un petit coup d’œil près du lac, du parc et de la forêt interdite. En fait, Florian se doute qu'il ne s'agit pas tant d'oubli que de confort. Il fait bien plus chaud entre les murs du château. C'est bien dommage, puisque les élèves sont si, si prévisibles! Florian réussit toujours à en attraper cinq ou six dehors. Ce n'est pas tant par zèle professionnel que par plaisir coupable personnel. La douce satisfaction d'être un parasite dans la vie d'autrui et d'interrompre un romantique tête-à-tête au clair de lune.

Minuit moins le quart.
Du parc, Florian a une vue imprenable sur l'orée de la forêt interdite. Vraiment, interdite? Qui a eu l'idée de la nommer ainsi? Cela ressemble davantage a une invitation qu'à une interdiction ou un avertissement. Un sourire étire bien vite le coin de ses lèvres. Oh, ils sont si, si prévisibles! À croire que la ruse et l'originalité sont des qualités à jamais perdues, même auprès des élèves de son ancienne maison. Des baguettes éclairées à l'orée de la forêt lui signalent quelques imprudents agneaux hors de leur lit et de la sécurité du château. Il n'a jamais compris ce qui attirait tant les élèves à s'y aventurer. Ce n'est qu'une forêt pleine d'arbres et de créatures mythiques. Rien d'exceptionnel.

Florian sent le sang lui monter à la tête. L'adrénaline pulse contre ses tempes. La lumière émise par les baguettes disparaissent entre les arbres. Il presse le pas. En traversant lui-même l'orée de la forêt, il n'allume pas sa baguette d'un silencieux Lumos. Ses sens en alerte lui suffisent pour se diriger dans l'obscurité.

Il y a de ces nuits comme celle-ci, sans lune et sans étoiles, où Florian tient plus de l'animal que de l'humain.

Minuit.
La chasse aux petits sorciers commence.



All monsters are humans


Fiche | A pact with the devil

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
élève ⁂
avatar


élève ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 209 devoirs depuis ma répartition, le : 14/01/2015


MessageSujet: Re: Chasse aux sorciers [Ouvert à tous]   Dim 7 Fév - 15:21



Charlie & Florian & Poppy Danger is my middle name

Son regard océan se perdait dans les flammes de la cheminée de la salle commune de Gryffondor. Sa gorge était serré, les larmes lui brulaient les prunelles. Le feu, sa plus grande peur, se trouvait partout. Il était contrôlé ici mais pourtant elle ne pouvait s’empecher de sentir son cœur s’accelerer comme si elle était en danger. Perdue dans ses pensées, elle pouvait presque entendre les cris d’agonis de son frère et de son père qui était mort il y a quelques années de ça chez eux, sous le joug d’un feudeymon. Sa famille avait été prise pour cible par les mangemorts parce qu’ils aidaient la cause des nés moldus et des moldus, et si depuis, par peur, sa sœur avait changé et fréquentait des sangs  purs aux idées restreinte, la blonde elle, avait fait le choix de rester fidèle aux convictions des hommes de sa famille mort pour elle. Elle pouvait revoir le visage torturé de son père qui était venu la sauver et avait donné sa vie pour protéger la sienne. Se mordant finalement violemment la lèvre, elle se leva, inspira profondément, et décida de sortir pour se dégourdir les jambes, elle avait besoin de prendre l’air.

Les escapades nocturnes de la rouge ne se comptaient même plus. De même que son nombre de punition ou d’heure de retenue. Elle faisait le désespoir de ses proches et de ses professeurs. De la mauvaise graine, comme aimait le dire sa sœur jumelle qui était tout son opposé, comme si la nature avait voulu donner un équilibre entre la rebelle et la sage. Baguette en main, elle savait parfaitement dans quel couloir il valait mieux qu’elle éteigne le lumos qui éclairait son chemin et dans lesquels elle pouvait la rallumer. Elle connaissait, depuis le temps, les itinéraires de professeur et des prefets. Oh bien sûr, il arrivait souvent qu’elle tombe nez à nez avec l’un d’eux, et s’ajoutait dès lors de nouvelles heures de retenues. Mais peu importe ce que Rusard ou les professeurs s’amusaient à lui donner, elle ne stopperait sans doute jamais. Il semblerait que Charlie ait un sérieux souci avec toute forme d’autorité, aussi la seule personne qu’elle s’entendait à écouter un minimum, c’était Dumbledore.

Quoi qu’il en soit, sortant du château, sa cape pour la couvrir du froid et la cacher un peu plus dans l’obscurité, elle s’était aventuré jusqu’à la bordure de la forêt interdite jusqu’à ce dire que, après tout, pourquoi pas ? Bien sûr que c’était stupide, bien sûr que c’était dangereux, et elle en avait pleinement conscience. Peut être ne réussirait-elle pas à retrouver son chemin, ni même à rester vivante de cette nuit, mais elle se sentait irrésistiblement attirée par l’entendue sombre des arbres mystérieux qui s’offrait à elle. Il y avait tant de créature ici, tant de façon de se faire tuer. Pourtant elle n’avait pas peur. C’était sans doute un trait qui lui manquait, à l’image de sa maison, elle était courageuse, peut-être trop, à moins que ce ne soit de la stupidité, ou les deux. Charlie avait bien trop confiance en ses capacités, et certes, il était vrai qu’elle était une sorcière brillante et que malgré ses affres elle était douée dans presque tous, mais ses excès de confiance lui avait déjà porté tort à de maintes reprises. Elle n’était pas surpuissante, loin de là, après tout, elle n’avait que dix sept ans.

Baguette en main, elle éclairait son chemin quand elle aperçu au loin une silhouette. Fronçant les sourcils, son instinct lui dit de reculer et de partir, pourtant elle fit le contraire, s’approchant assez pour apercevoir une licorne et son petit. Une vision magnifique, sauf qu’un bruit derrière elle les fit fuir.

©clever love.



Please lord, do not forgive me.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
préfète ⁂
avatar


préfète ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 135 devoirs depuis ma répartition, le : 19/06/2015


MessageSujet: Re: Chasse aux sorciers [Ouvert à tous]   Lun 8 Fév - 0:03


❝ Chasse aux sorciers . ❞
- Charlie & Florian & Poppy -
citation.
 
 La nuit, il n'y a pas grand monde dans les couloirs du grand château de Poudlard. A part, des préfets qui font leurs rondes, des professeurs aussi obligés de faire leurs rondes et des élèves qui essayent de braver l'interdiction du règlement de Poudlard. La Serdaigle est dans le premier cas, elle fait tranquillement sa ronde. Elle a l'impression d'être souvent en ronde ses temps-ci. Travailler la nuit, lui fait penser à autre chose, au moins quand elle arrive dans son lit, elle s'endort directement. Elle ne ressasse pas le passé. Et puis elle aime son rôle, elle n'aime pas spécialement les élèves qui pensent avoir tous les droits et elle aime les remettre à leurs places. Parfois, elle peut être clémente, elle n'enlève pas de point, elle sermonne juste l'élève et lui dit de retourner dormir. C'est d'ailleurs sa philosophie de ce soir, elle a déjà croisée une première année Serpentard trainant dans les couloirs et en voyant sa tête de première année apeurée, elle l'avait juste laissé partir sans aucune sanction. Il l'avait peut-être eu, mais elle s'en fichait, elle n'avait juste pas envie de faire son autoritaire aujourd'hui. Le mot que sa sœur lui avait envoyé, avait perturbé toute sa soirée. Dire qu'elle avait couchée avec Ashleigh, c'était de pire en pire. Avec sa sœur, le contact était devenu conflictuel depuis que son frère et son père étaient morts dans l'incendie. Poppy en voulait à sa sœur jumelle de ne pas avoir réussi à sortir de la maison seule. Mais si sa sœur était morte ce jour-là, la blonde n'aurait peut-être pas supporté son absence. Elle était tout pour elle et elle ferait tout pour la protéger. Mais en même temps, elle lui faisait payer le fait que son père et son frère soient morts à sa place. La serdaigle traine avec des sang-pur par pure provocation envers sa sœur et en même temps, c'est sa seule façon de protéger sa famille.

Alors que la blonde avait posé ses yeux sur une fenêtre qui donnait vers le parc, elle vit une petite lumière allant vers la forêt interdite. C'était bien trop pour la serdaigle. Elle se demanda ou était l'autre préfète qui l'accompagnait et fila vers le parc. Elle alluma, elle aussi sa baguette avec le sort lumos, elle avait le droit non ? Déterminée à faire passer un sale quart d'heure à l'élève imprudent qui voulait aller dans la forêt interdite. Ce nom avait une sorte de magnétisme sur tous les élèves rebelle de Poudlard. Poppy, au grand, jamais, n'entrerait dans cette forêt sans être accompagnée par un professeur. La forêt interdite portée ce nom pour quelque chose, il n'y avait pas que de gentilles petites licornes, il y avait bien pire et certains oublié totalement qu'ils n'avaient pas l'étoffe pour vaincre certaines créatures magiques. Arrivant en bordure de forêt, elle s'approcha de l'élève qui avait mis sa capuche pour ne pas être remarqué. Trop tard, tu n'avais pas échappé au radar de Miss Lynch. Elle posa une main sur l'épaule de l'élève pour qu'elle se retourne et vît le regard de sa sœur se poser sur elle. « Charlie ? » Souffla-t-elle étonnée, quoi que ce ne fût pas la première fois qu'elle croisait sa soeur. Elle lui avait d'ailleurs retiré des points plusieurs fois. Elle prit une expression plus sévère, mais a quoi pensait-elle vraiment à venir ici en pleine nuit. « Tu veux mourir ou quoi ? » La colère avait envahi la Serdaigle, sa sœur faisait vraiment n'importe quoi.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

professeur d'occlumencie ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 53 devoirs depuis ma répartition, le : 22/06/2015


MessageSujet: Re: Chasse aux sorciers [Ouvert à tous]   Mar 9 Fév - 18:10

À pas de loups, il avançait doucement dans la forêt interdite. Les yeux grands ouverts, pupilles dilatées, à la recherche d'une source de lumière. Les deux petites étoiles blanches au loin le guident. Il enlève une ou deux branches de son chemin, accélérant un peu le pas pour ne pas perdre les deux élèves imprudents. Que va t-il faire lorsqu'ils seront à sa merci? Il a tout de même une réputation à garder au sein de Poudlard. Sa lucidité prend le dessus l'espace d'un instant. Et s'il perdait ses moyens? Un souvenir de plus qui viendrait le hanter, grattant et feulant à la porte de sa conscience, comme tous les autres. Des souvenirs évanouis, bannis de sa mémoire, parce que trop monstrueux, inavouables. Même pour lui. Les battements de son cœur reprenaient une allure régulière, mais reprirent presque aussitôt leurs parades effrénées. Il était tout près. Il se dissimula dans la pénombre d'un arbre. Caché par la grandeur de l'arbre, le contact de l'écorce sur son dos, il observait les deux jeunes filles. Elles étaient toutes les deux blondes, des carrures similaires, et un drôle de pressentiment l'habitait. Les licornes, la mère et l'enfant, qu'observaient la première, s'étaient maintenant enfuies. L'arrivée de la deuxième jeune femme les avait fait fuir. Cette dernière posa sa main sur l'épaule de la première, et il put voir son visage.

Ce visage lui était familier. Il l'avait déjà surprise à deux reprises, vagabondant dans les couloirs du château pendant le couvre-feu. « Tu veux mourir ou quoi? » Sa colère était palpable. Et sa voix évoquait quelque chose à Florian. Elle ne lui était pas étrangère. Se pouvait-il qu'il connaisse les deux élèves? De là où il se trouvait, il ne pouvait pas voir son visage, et sa voix seulement ne lui suffisait pas à la reconnaître. Ce n'était pas une élève de ses cours d'Occlumencie, il en était certain. Il reconnaissait tous ses élèves. Les secrets lui procuraient ce don particulier. Il se déplaça doucement, dans l'obscurité, pour voir le visage de la jeune femme. Maintenant, il les voyait bien toutes les deux de profil. C'était une serdaigle et une préfet. Poppy K. Lynch. Normalement, il ne se souvenait pas des noms des préfets, il ne leur accordait pas autant d'attention, mais son prénom à elle était restée gravé de par son originalité. Poppy, un prénom de personnage de dessin animé. À cet instant, elle ne ressemblait pas à un gentil ourson. Sa colère dépassait la simple colère d'une préfet qui surprend une élève dans la forêt. Ce qui présageait que les deux jeunes femmes se connaissaient, elles aussi. Leurs traits, leurs ressemblances, il devait s'agir de sœurs.

Cette perspective envoya de violents frissons le long de sa colonne vertébrale. Sans pouvoir se contrôler, il entreprit de faire de cette soirée un cauchemar que ces deux sœurs n'oublieraient pas de si tôt. L'ennui avait ces effets secondaires sur Florian. Des effets secondaires qui le rendaient dangereux, autant pour lui que pour les autres. L'aura conflictuelle qui les entourait lui donnait envie de lancer un petit sort de legilimens. Quelle était leur histoire? Pourquoi cette animosité? Cependant, les legilimens sont une denrée rare à Poudlard. Il laissa de côté cette idée saugrenue. Il y avait bien d'autres façons de s'amuser avec elles.

« Serpensortia »  Murmura-t-il, après avoir dégainé sa baguette.

Une vipère aspic glissa entre les branches, se dirigeant doucement vers les deux jeunes femmes. Les vipères aspic ne sont pas très grosses, difficiles donc à détecter, et leur venin est mortel. La mort des deux jeunes femmes n'étant pas son ultime désir, Florian lança un sort d'amplificatum pour la faire grossir, jusqu'à ce qu'elle soit énorme. Sifflante et menaçante, il testait les deux élèves. Allaient-elles se serrer les coudes? Au besoin, il interviendrait pour éviter la mort de l'une d'elles. Un sourire inquiétant naissait sur ses lèvres.

La nuit risquait d'être intéressante pour lui, et très très longue pour les deux sœurs.



All monsters are humans


Fiche | A pact with the devil

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Chasse aux sorciers [Ouvert à tous]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Chasse aux sorciers [Ouvert à tous]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ouvert à tous !!!!!
» Bal costumé d'All Hallows' Even. [OUVERT À TOUS]
» Questions ouvert à tous.
» Cours théorique (ouvert à tous pour le moment)
» 2eme soirée "So glam" [ ouvert a tous ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parselmouth :: Extérieur du château :: La forêt interdite-