Bienvenue sur Parselmouth !
Le forum a ouvert ses portes le 23/02/2015.
Les sang-pur inventés sont fermés pour le moment. Merci de privilégier les nés-moldus et les sang-mêlés.
Merci de privilégier les Poufsouffle et les Serdaigle.

Partagez | 
 

 "I'm bleeding the same blood as you" Pv. Poppy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar


préfet ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 43 devoirs depuis ma répartition, le : 05/03/2016


MessageSujet: "I'm bleeding the same blood as you" Pv. Poppy   Sam 12 Mar - 3:28

I'm bleeding the same blood as you

feat. Poppy & Chris


Cette journée était un putain d'enfer. Il y a des jours comme ça où rien ne va...
S'aspergeant le visage d'eau glacée, le Serpentard attrapa un papier et s'essuya avec des gestes mesurés avant de redresser la tête et de se plonger dans la contemplation de son reflet.

Sa matinée avait déjà mal commencée lorsque, s'étant levé assez tard et passé une bonne heure dans la salle de bain s'attirant du coup les foudres de son dortoir, il rata le petit déjeuner. Vous me direz qu'il y a vraiment pire comme situation et qu'un bon tiers de la population mondial crève la dalle sous un soleil de plomb, mais, premièrement le reste de la planète, notre ami, il n'en a strictement rien à foutre et deuxièmement, un Christopher à l'estomac vide, c'est un Christopher qui perd tout flegme. Alors je vous laisse imaginer le carnage lorsqu'un prof vous bassine jusqu'au déjeuner au sujet des subtilités du droit anglais quant aux lois réglementants l'utilisation des notes de services du Ministère. Déjà qu'en temps normal le sujet doit être aussi stimulant q'une course de veracrasse, mais là on avait carrément atteint des sommets en acceptant uniquement les veracrasses narcoleptiques dans l'épreuve. Argh! Décidément les trois heures les plus longues de sa vie, il avait réellement cru ne pas y survivre d'autant plus que son voisin avait décider de jouer avec ses nerfs en tapotant le bureau avec le bout de sa baguette toutes les deux minutes. Re-argh! Lorsque la cloche avait enfin résonné, le 10ème année avait déjà imaginer une bonnes cinquantaine de façon d'étriper son camarade.
Si le déjeuner offrit un certain réconfort à son estomac, l'équipe de Quidditch avait visiblement décidé de parler stratégie ce jour là et c'était réunie au complet…juste à côté de lui. Quel calvaire. Chris n'avait jamais compris l'engouement des sorciers pour ce sport. Alors ok, voler, c'était plutôt sympa, mais risquer de se ramasser une saleté de balle dans la gueule ou de se planter dans le sol, très peu pour lui. Alors devoir se taper une conversation de passionnés alors que lui voulait juste faire causette à ses patates, merci. Enfin, les joueurs étaient de vrai vedette à l'école, donc il avait toujours feins un certain intérêt pour le championnat tout en maudissant les après-midi de match passer à hurler le nom de leur maison. Bref, les entendre parler d'aérodynamisme et de tactique de vol avait fini définitivement gâcher le reste de sa journée. D'autant plus qu'en entrant en cours de potion, il se retrouva en binôme avec son voisin préféré. Ouais exactement, celui qu'il avait massacrer mentalement pendant toute la période précédente. C'est dans ce moment là que l'on rêve de voir apparaître un troll en tutu pour pouvoir s'éclipser discrètement. Mais bon, aucune créature n'ayant décidée de montrer le bout de son nez, le cours commença et ce foutu Gryffondor se révéla être une vraie pive en Potions. Ok, pas de panique, notre ami décida donc de prendre les choses en main. Malheureusement, se laisser dicter la marche à suivre et exécuter les directives du vert-argent ne semblait pas à son goût. Du coup, le voilà qui s'était mis à verser la poudre d'aconit dans  le mélange sans avoir laisser le temps à l'essence de Belladone de parvenir à ébullition. Belle idée! Le chaudron déversa soudainement une vapeur jaunâtre qui leur valu les foudres de leur professeur et l'évacuation de la salle. Il avait rarement été aussi humilié, encore un ou deux binôme avec cet abruti et il pourrait dire au revoir à son optimal. Et pour ne rien arranger à son humeur, s'en était suivi un cours avec King et il avait du, une fois n'est pas coutume, aller chercher ce petite morveux à la fin de son cours pour ne pas perdre des heures à le poursuivre dans toute l'école. Il en était à envisager de mettre une laisse au 7ème année pour que celui-ci cesse lui glisser entre les doigts.
Enfin bref, à peine en avait-il finit avec le lion, que notre ami, avait rejoint les toilettes avec l'impression d'avoir du achever les douze travaux d'Hercule en une seule journée. Ahhhh…que la vie d'étudiant pouvait être dure parfois. Bon, il exagérait peut-être un tout petit peu. Il fallait dire qu'il avait risqué le pire en milieu d'après-midi, mais il s'en était miraculeusement sorti.
Il passait dans un couloir lorsqu'il aperçu un groupe de première année agiter leurs baguettes en braillant. Ca, ça puait l'incident. Et évidemment ça ne manqua pas. Sérieusement, à ce demander si quelqu'un ne lui avait pas jeter un sort de malchance ou autre. Les cheveux de l'une des gamines se mirent à pousser de manière totalement anarchique, encombrant bien vite le passage. Super, voilà qu'il avait une Raiponce sur les bras. De très, très mauvaise grâce, il se rapprocha des petits qui commençaient à paniquer, mais la chance lui sourit enfin et ce sous un aspect des plus inattendu. Une salle de classe s'ouvrit et laissa émerger un groupe de Serdaigle. Reconnaissant Lynch parmi eux, il laissa à peine le temps à la sorcière de mettre un pied dans le couloir et se planta face à elle. Arborant son sourire le plus mielleux et lançant un "Occupe-t'en" à sa collègue Préfète, il avait alors attraper le bras de la jeune fille et l'avait poussé sans grand ménagement vers le trio qui cherchait maintenant désespérément quelqu'un pour contrôler le sortilège de leur amie. Fallait pas pousser mémé dans les orties, des pleurnichards de première année, maintenant, ça aurait été la goutte de trop, il n'était pas devenu préfet pour ça. Abandonnant la jeune fille et ses ouailles, il s'éloigna sans demander son reste, pas peu fier d'avoir pu refiler le cas à la blondinette.

Toujours face au miroir, un petit sourire étira ses lèvres en se remémorant la scène. Laissant de côté les affres de sa journée, il s'appliqua à remettre un peu d'ordre dans sa tenue. Se passant une main dans les cheveux, il domestiqua quelques mèches folles avant de resserrer correctement sa cravate. Il posa alors un regard satisfait sur son reflet, coiffure : Ok, cravate : Ok, chemise: Ok, pantalon: Ok,… on comprenait pourquoi certains de ses amis n'hésitait pas l'appeler Mademoiselle. En vrai petit précieux, il en faisait trop. Enfin, lui s'en fichait pas mal, quitte à avoir une belle gueule, autant la mettre en valeur. Son examen terminé, il quitta la pièce et se dirigea vers la Tour Nord. Une longue ascension l'attendait, la volière, ce n'était vraiment pas la porte à côté.
Une dizaine de minutes plus tard, notre ami posait le pied sur la dernière marche - même pas mal - et souffla un coup avant de pénétrer dans la pièce. Levant la tête, il se mit immédiatement à la recherche de son hibou. Etrange, celui-ci voletait généralement immédiatement vers lui lorsqu'il arrivait. "Attila!" Il patienta un moment, mais rien. Les sourcils du jeune homme se froncèrent légèrement, où était donc passer cet animal? Il n'eut cependant pas loisir d'appeler à nouveau qu'un hibou de taille moyenne s'engouffra dans la tour, voleta un instant et vint finalement se poser près du Serpentard, laissant par la même occasion tomber une souris morte à ses pieds. "Charmant je te remercie." Poussant la carcasse du bout du pied d'un air dégouté, il s'avança vers le volatil et lui caressa le ventre d'un geste étonnamment tendre pour quelqu'un qui n'appréciait pas beaucoup les animaux. Il allait tirer une carte de sa poche lorsqu'un bruit de pas lui fit tourner la tête. Un mince sourire se dessina sur son visage alors que ses yeux se posaient sur la nouvelle venue. "Bonne journée Lynch?"

made by guerlain for bazzart


L'ORGUEIL FAIT PARTI DE CETTE TENDRESSE INFINIE QUE L'ON DOIT AVOIR POUR SOI-MEME ET SANS LAQUELLE TOUT BONHEUR ME PARAIT IMPROBABLE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
préfète ⁂
avatar


préfète ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 135 devoirs depuis ma répartition, le : 19/06/2015


MessageSujet: Re: "I'm bleeding the same blood as you" Pv. Poppy   Mar 15 Mar - 1:35

I'm bleeding the same blood as you

feat. Chris & Poppy


La journée avait pourtant bien commencé, Poppy s'était levée aux aurores profitant du château vide et surtout de la grande salle pratiquement vide. Elle avait pu prendre son petit-déjeuner en toute tranquillité, en profitant pour lire un chapitre sur le droit sorcier, ce n'était pas spécialement sa matière préférée, mais étant une Serdaigle la jeune femme ne déroger pas à la règle d'aimer apprendre de nouvelle chose. Et si elle veut obtenir un bon poste au ministère, elle sait qu'elle doit avoir des optimal dans tous ses cours. Pendant que la blonde tartina une de ses tartines de pain, elle lança un regard vers la table des Gryffondors où elle ne vit pas sa sœur, elle devait être occupée à dormir ou alors à encore provoquer des problèmes. Poppy poussa un long soupir, depuis le retour des vacances d'hiver, ça n'avait pas été simple entre les deux sœurs jumelles. À vrai dire, depuis la mort de son frère et de son père, le courant ne passait plus entre les deux sorcières. Charlie avait encore contourné les règles et elles avaient bien failli mourir dans la forêt interdite, c'était certain sa sœur avait certainement une addiction pour le danger et au passage sa sœur se retrouvait dans des problèmes, toujours à essayer de sa sœur. Elle aurait qu'elle soit un peu plus comme elle, plus sage, plus réfléchit, mais non, on lui avait donné une sœur agitée, à toujours se faire remarquer, à toujours provoquer les professeurs, a toujours enfreindre les règles. C'était assez fatiguant pour la préfète de toujours lui faire la morale.

La journée passa sans incident notoire, elle assista à plusieurs cours, en cours de divination pourtant sa camarade lui fit une révélation étonnante quant à son futur. Elle lui prédit des ennuis avec un homme. Poppy n'avait pas vraiment réagit, elle lui avait souri en lui disant qu'elle avait dû se tromper. Cela devait être une farce de son amie Serdaigle, cette fille aimait beaucoup trop les ragots. Poppy n'était pas vraiment le genre à fréquenter un garçon, alors voir la préfète en compagnie de la gente masculine était rare. Il n'y avait que Lou Gyllenhal, le préfet Serdaigle, qui pouvait lui provoquer des problèmes. Peut-être que ce soir, il prévoyait de lui lancer un défi, c'était leur petit rituel, c'était un peu comme son grand cousin vaniteux qui voulait toujours prouver qu'il avait toujours raison et qu'il était le plus fort. Après cette grande découverte sur son avenir prometteur, la blonde était enfin à la dernière heure de sa journée. L'étude des moldus, certains de ses camarades traînaient des pieds pour cette matière qui est assez controversée durant cette période. Poppy, elle, ne le montre pas, mais ce cours l'intéresse, elle est assez curieuse d'apprendre leurs coutumes. Son ancienne meilleure amie étant une née-moldue, celle-ci lui avait dit deux trois choses sur le sujet, mais maintenant que les deux amies ne se parlent plus. Poppy, n'avait simplement plus envie d'être la cible de mangemorts. Quand elle sortit du cours entouré d'autres Serdaigles, elle ne s'attendit pas à voir planter devant elle avec son sourire malsain, Hayes. Oh, elle l'avait oublié celui-là. Il l'a poussa alors vers un trio de première année complètement affolée par la chevelure en folie d'une de leur amie. Mais fallait-il vraiment tout faire à sa place ? Par Merlin, qu'est-ce qu'il est agaçant ! Poppy n'eut pas le temps de lui crier de revenir qu'elle l'avait perdu des yeux dans le couloir maintenant rempli de petit curieux. Étant la seule, avec un peu d'autorité, elle prit les choses en main et dû contrôler la situation. En plus d'un sort lancé pour arrêter la profusion de chevelure. La jeune femme leur fit la morale. Au moins, elle était sûre de ne pas les recroiser.

Arrivée sur le pas de la porte de la volière, elle avait déjà parcouru quelques couloirs à la recherche du Serpentard. Elle avait bien l'intention de lui parler, elle n'aimait pas vraiment son comportement. Poppy le vit en compagnie de son hibou, repoussant une souris morte avec son pied. Un instant, elle revit sa chouette, morte, partie en fumée avec son frère et son père. "Bonne journée Lynch?" Son regard se renfrogna, en plus il avait le culot de lui demander comment c'était passé sa journée. « Hayes ! Te voilà ! » Elle croisa les bras sur sa poitrine, prête à en découdre avec lui de lui avoir fait se sale coup. Elle lui fit un regard noir, tout en l'observant avec son hibou. « Ne me dis que tu n'étais pas capable de t'occuper seul d'un problème aussi simple à régler ? » Le petit Chris, allait peut-être prendre cher à son ego. « C'est vrai, j'avais oublié, que les Serpentards sont des lâches. » Elle lui fit un grand sourire, fière de sa répartie.

made by guerlain for bazzart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


préfet ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 43 devoirs depuis ma répartition, le : 05/03/2016


MessageSujet: Re: "I'm bleeding the same blood as you" Pv. Poppy   Dim 20 Mar - 22:45

I'm bleeding the same blood as you

feat. Poppy & Chris


Entre Poppy et lui, ça n'avait jamais été le grand amour. La jeune fille faisait partie de ces groupes de sang-purs qui ne se mélangeaient que très peu au reste des élèves et encore moins aux nés-moldu et même si elle n'était pas la plus méprisante du lot -il se refusait à dire pas du tout - le seul fait qu'elle fréquente presque exclusivement des gens qui le prenait pour un paria du monde magique ne lui adjugeait pas l'estime du Serpentard. Il l'avait donc rapidement prise pour cible. Il faut dire que quitte égratigner un malade agressif, virulent et à la baguette facile, autant choisir de passer ses nerfs sur une petite blonde à l'allure moins redoutable, simple choix de facilité, il n'allait pas non plus se jeter dans la gueule du loup. Cependant, la jeune sorcière s'était vite révélée beaucoup moins passive qu'il ne l'avait pensé. Et au final tant mieux. S'il s'était à prime abord laisser piéger par ses aires de gentille fille, le jeune homme s'était peu à peu rendu compte que Poppy était loin d'être de la victime bien docile qu'il s'était imaginé et qu'elle avait du répondant. Ca l'amusait même s'il n'était pas sûr qu'elle partage son sentiment. Avoir face à lui quelqu'un de piquant était bien plus stimulant que de s'en prendre à une larve apathique se repliant sur elle-même rien qu'en le voyant arriver. Et puis depuis qu'elle était devenue Préfète, le jeu ne s'était fait que plus amusant. Ils avaient tous deux un avis bien différent sur ce que devrait être le rôle de Préfet et c'était devenu un sujet de plus dans leur guéguerre quotidienne. Voilà pourquoi il n'avait pas hésité, plus tôt, à lui laisser le soin de materner ces première année. Et les voilà donc réuni dans la volière, magnifique. Avait-elle décidé de lui reprocher son geste? Visiblement oui…

Entendant le reproche de la Serdaigle, le sourire du 10ème année s'élargi légèrement. Elle avait l'air assez remontée, pourtant il lui avait simplement laisser l'opportunité de faire son boulot, elle devrait le remercier d'avoir apporté un peu d'intérêt à sa journée au lieu de le fixer de la sorte. "Tu es bien plus douée pour gérer les cas sociaux." La suite de son discours cependant ne l'amusa pas autant. Il était décidé à ne pas lui montrer que sa petite tirade quant à la lâcheté supposée, mais belle et bien avérée dans son cas, de sa maison ne l'affectait pas le moins du monde, mais il ne put retenir un petit froncement de sourcils qui jura quelques peu avec son sourire en coin. Ouais, Christopher Hayes était un lâche, mais franchement cela n'avait pas à se savoir, c'était un aspect de sa personnalité qu'il prenait grand soin de cacher aux autres et avec pas mal de brio il fallait l'avouer. Même s'il n'arrivait pas toujours à réprimer certaines réactions, il se débrouillait toujours pour faire passer cela pour autre chose. Il avait cependant souvent du mal à prendre avec la légèreté qu'il aurait fallu les éventuelles remarques à ce sujet. Bref, il reprit rapidement contenance en notant tout de même que le large sourire de son vis-à-vis l'énervait un tout, tout petit-peu. C'est qu'elle était fière de sa sortie la bleu et bronze… Même si sa lâcheté n'avait rien à voir dans le cas présent, elle avait vu juste et ce n'était pas la peine de le lui montrer.
Détournant son attention de la sorcière, il cajola encore une fois son hibou tout en lui répondant du ton le plus détaché dont il était capable. "Une vraie vipère, mais tu vois, te voir croire que ta petite réflexion puisse m'affecter m'amuse plus qu'autre chose." Jetant un coup d'oeil vers la sorcière, il ajusta sa cravate et se tourna à nouveau vers elle. Il la scruta un instant sans rien ajouter et l'ombre d'un sourire passa sur son air sérieux. Bon, il était temps de s'amuser un peu aux dépends de la petite blonde.
Il parcourut nonchalamment les quelques pas qui les séparaient et se pencha légèrement face à Poppy de façon à ce que leurs yeux soient à la même hauteur. "Si c'est tout ce qui tu avais à me dire, tu peux retourner faire joujou avec ton club. Je m'en voudrai de vous séparer plus longtemps." Club. Elle savait bien de quoi il voulait parler depuis le temps. C'était ainsi qu'il appelait les groupes de sang-pur qui se pavanaient dans le château sans mêler aux autres. Il était peut-être un peu parano, mais il les imaginait bien cancaner et se gausser tout en médisant ceux, comme lui, qu'ils appelaient sang-de-bourbe. Quelle bande d'abrutis, comme si l'on pouvait définir quelqu'un par son sang. Et dire que Chris devait composer chaque jour avec les plus virulent de sa maison. Alors, c'est vrai il n'avait jamais entendu Poppy proférer la moindre insulte, ni même dire quoi que se soit à l'encontre de ses semblables, mais c'était une question de principe pour lui. La Préfète de Serdaigle trainait majoritairement avec des sorciers au sang prétendument pur alors qu'elle soit elle-même adepte ou non de cette idéologie de prédominance absurde, il la jugeait comme il les jugeait tous, avec défiance et une bonne dose de mépris.

made by guerlain for bazzart


L'ORGUEIL FAIT PARTI DE CETTE TENDRESSE INFINIE QUE L'ON DOIT AVOIR POUR SOI-MEME ET SANS LAQUELLE TOUT BONHEUR ME PARAIT IMPROBABLE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: "I'm bleeding the same blood as you" Pv. Poppy   

Revenir en haut Aller en bas
 

"I'm bleeding the same blood as you" Pv. Poppy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Episode 8: Thicker than Blood & Deeper than Water.
» armée blood axe en construction
» Blood & Chocolate ou Le gout du sang.
» [1500 pts] blood axes
» Liste Blood Ravens (BA) Cypher Table #3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parselmouth :: Poudlard intérieur :: Les Tours :: La Volière-