Bienvenue sur Parselmouth !
Le forum a ouvert ses portes le 23/02/2015.
Les sang-pur inventés sont fermés pour le moment. Merci de privilégier les nés-moldus et les sang-mêlés.
Merci de privilégier les Poufsouffle et les Serdaigle.

Partagez | 
 

 Intermède Amicale [Itarillë]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar


capitaine et poursuiveur de l'équipe de quidditch de gryffondor ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 179 devoirs depuis ma répartition, le : 07/08/2015


MessageSujet: Intermède Amicale [Itarillë]   Mar 11 Aoû - 10:39



❝Intermède amicale ❞
Itarillë & Priam
En ce moment il était impossible pour moi de voler. Mon bras me faisait atrocement souffrir et j’aurais étais incapable de tenir plus de cinq minutes sur un balai sans tomber sur le sol du terrain. Néanmoins j’avais le besoin viscérale de me rendre au terrain afin de me sentir bien. Les lieux avaient un effet apaisant sur moi. C’était un des rares lieux où je pouvais me détendre et penser à autre chose qu’à mes tracas qui m’encombrait l’esprit en ce moment.  Ce sport représentait tout pour moi, et tout le monde qui me connait un minimum sera capable de vous le dire.  Je passai par la pelouse. J’avais tant de souvenir glorieux ici que je pouvais que ressentir l’aura qui s’en dégageait. Je pensais bien évidemment à mon premier but, à mon premier titre et ensuite à mon premier match en tant que capitaine.
Je pris la décision de me coucher au centre du terrain. L’été avancé pas à pas mais les jours restaient agréable et l’air chaud du mois d’Août permettait de profiter de cet été particulier. Les jours prochains s’annonçaient sombre,  et le fait d’avoir un peu de répit était une aubaine. Il permettait de vivre, de profiter de notre vie d’adolescent, de ne pas perdre de temps à s’enfermer. J’aimais beaucoup la solitude, je ne pouvais pas me plaindre du fait d’être là, seul.  L’herbe chatouillait mes jambes qui étaient libre de l’emprise d’un tissu puisque pour une fois je portais un bermuda. Ma nuque toucha ensuite le sol.  Les yeux mi clos, je profitais des délicieux rayons de soleil. C’était peut être un peu égoïste de ne pas participer à la rénovation de pré au lard et de préférer rester au calme. Mais je savais pertinemment que ce calme ne durerait hélas pas éternellement. Mon esprit était en train de divaguer, j’étais en train de m’imaginer en train de voler au dessus de ma tête en plein match. Bizarrement, le fait de savoir la guerre proche n’avait en aucun cas entamé mon envie de jouer, ni même mon entousiasme…



© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Bibliothécaire ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 163 devoirs depuis ma répartition, le : 09/08/2015


MessageSujet: Re: Intermède Amicale [Itarillë]   Mar 11 Aoû - 12:57


Intermède amicale
prom'nons nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas ♫

PRIAM S. PEVERELL & S. ITARILLË MORDOCH
J'ouvre un œil puis le referme aussitôt. Je grogne, prête à demander qui à mal fermer les rideaux hier soir, mais finalement... Je me met assise, me frottant énergiquement les yeux. Je regarde longuement les rideaux, coupable de mon réveil si matinal. Je me lève, les tire correctement pour ne pas réveillé les filles puis me dit qu'une fois debout, autant y rester. Alors je sors de la chambre, descends les quelques marches qui me séparent de la salle commune puis m'assoie sur l'un des nombreux fauteuils. Durant quelques minutes je reste ainsi, sans penser, juste à fixer le sol genoux replier contre ma poitrine. D'un seul coup, je saute du canapé retourne dans la chambre pour prendre mes affaires et aller me laver.

Ceci fait, je me sens déjà plus éveillée. Mais pourtant pas pour autant pressée, je descends les escaliers tout tranquillement, marches après marches, évitant par moment la folie de ses escaliers. Finalement, j'arrive enfin dans la grande salle. Qui est relativement vide. Que deux ou trois élèves traînait sur les bancs, la tête encore toute endormie prenant leur petit déjeuné. Je m'installe sur un banc puis, sans vraiment regarder je me sers de quoi manger. Une fois engloutis mon petit déjeuner, je me lève et remonte dans la salle commune de ma maison. Je prends deux ou trois livres et refais le chemin à l'envers pour redescendre encore une fois tous ses escaliers fous et arrivé enfin dehors.

J'ouvre un livre et commence à lire les premières lignes tout en marchant doucement. Je ne regardai qu'à peine où je mettais les pieds à tel point que quelques fois je manquais de me taper contre un arbre, un mur. Mais je me délectais tellement de mon livre que je n'arrivai même pas à en lever les yeux pour voir ou je marchais. Après quelques instants je leva les yeux, je m'approchais du terrain de quidditch. Bon, eh bien la je ne risquerais pas de croiser beaucoup de monde ni même de trébucher sur quelques choses.

Alors continuant de marcher et de lire en même temps je ne pensais pas que je regretterais de ne pas regarder où j'allais. Sans même comprendre le pourquoi du comment, je trébuchai et me mise à hurler. Dans l'élan je lâcha mon livre, le second qui était sous mon bras avait glisser tout droit en direction du sol.

Lorsque le sol se mit à bouger en dessous de moi je compris vite que je n'avais pas trébucher sur quelques chose mais sur quelqu'un. Sans traîner je me glissa sur le côté, me mise assise et me frottant la tête.

Je-je s-s-suis v-vrai-m-m-ment dé-dé-désolée ! Pa-pa-pardon j'ai pas f-fais att-attention où j'allais ! Je suis v-v-v-vraiment déso-o-olée ! Oh mon Dieu qu-qu-quelle idio-ote je fais. V-v-vous n'avez rien ? Je ne vous ai p-p-pas fait mal ?!

Et voilà, ça en fera encore un qui se moquera de moi... Je regardai enfin à qui j'avais a faire : Priam. Je lui sourit bêtement, comme l'idiote que je suis. OUF ! Lui ne se moquera pas méchamment, c'est déjà ça de bien. Et voilà, mes joues commencèrent à virer au rouge...
code de sceaudelaine ▬ gif de tumblr ▬ icons de tumblr et fanpop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


capitaine et poursuiveur de l'équipe de quidditch de gryffondor ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 179 devoirs depuis ma répartition, le : 07/08/2015


MessageSujet: Re: Intermède Amicale [Itarillë]   Mar 11 Aoû - 13:17



❝Intermède amicale ❞
Itarillë & Priam
La pluie ou encore l’ombre aurait pu me tirer de ma méditation. Jamais au grand jamais, je n’aurais pu imaginer que cela aurait été par une fille qui me tombe dessus. Oui vous avez bien lu ! Alors que j’étais toujours couché au milieu du stade, je sentis un pied se cogner contre moi, exactement en plein dans une ecchymose de la bataille d’hier. La douleur me tira de mes songes et la jeune femme tomba juste à mes côtés. Elle commença à s’excuser dans un bégaiement des plus drôles. J’ouvris les yeux et lorsque mon regard se posa sur le visage de la jeune femme, le mien s’illumina. Il s’agissait d’itarillë, une jeune Poufsouffle que j’avais rencontrée au début de ma scolarité à Poudlard. Elle faisait parti des rares personnes que j’appréciais réellement dans ce château. Je n’étais pas tellement étonné que cela puisse lui arriver même si il faut avouer que ce gag là est plutôt inédit ! Je me relevai un peu de ma position afin tant bien que mal de m’assoir. Le combat d’hier avait laissé des marques dans les chairs, j’étais courbaturé et les blessures se voulaient plus douloureuse que je ne l’aurais pensé. Je lui fis un large sourire avant de lui dire :
T’en fait pas, j’ai rien et toi rien de cassé ? Faut vraiment que tu fasses gaffe où tu marche ! Tu aurais pu te faire fort mal !
J’eus un léger rire avant d’ajouter :
Si tu voulais passer du temps avec moi couché dans l’herbe, il fallait juste demandé ! Tu n’étais pas obligé de te jeter sur moi !
J’aimais sa spontanéité et le fait que je n’étais pas simplement un Peverell avec elle ! J’étais avant toutes choses Priam est rien que pour ça c’était agréable. La guerre était apparue dans nos vies, et j’étais ravi de voir qu’elle l’avait épargné. Cette première bataille avait entrainer beaucoup de perte de notre côté, désormais il allait falloir être prêt à nous défendre, et à défendre ce qui en ont besoin.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Bibliothécaire ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 163 devoirs depuis ma répartition, le : 09/08/2015


MessageSujet: Re: Intermède Amicale [Itarillë]   Mar 11 Aoû - 16:41


Intermède amicale
prom'nons nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas ♫

PRIAM S. PEVERELL & S. ITARILLË MORDOCH
Et dire que je ne m'étais même pas rendu compte d'où j'allais. Et pour la peine, j'en ai payer le prix. Après un ramassage totalement humiliant et après avoir légèrement goûté au bras de Priam j'avais enfin réaliser qu'il ne fallait absolument plus que j'ouvre un livre tant que je n'étais pas assise quelques part. Je me remettais de ma grosse frayeur puis je réalisa que Priam avait aussi grimacé lorsque dans mon magnifique ramassage je lui étais si gentiment tombé dessus.

T’en fait pas, j’ai rien et toi rien de cassé ? Faut vraiment que tu fasses gaffe où tu marche ! Tu aurais pu te faire fort mal !
Si tu voulais passer du temps avec moi couché dans l’herbe, il fallait juste demandé ! Tu n’étais pas obligé de te jeter sur moi !

Et en plus de ça, il se moquait de moi cet idiot. Enfin, idiot, était un grand mot. Pour moi, c'était plus un nom plein d'affection qu'une insulte. Même si on avait pas forcément beaucoup de chose en commun, je l'adorais. Il était toujours plein de bonne attention. Du moins, avec moi ça va de soit.

Alors tout bêtement, je continuais de lui sourire. Rapidement j'avais oublier si je m'étais fait mal quelques parts, j'avais oublier mes livres oublier tout le reste.


Encore désolée hein. Mais non je n'ai rien de cassé ça va. Plus de peur que de mal. Et toi ? Tu es sûr que je ne t'ai pas fais mal ?

D'un seul coup, je me leva, récupéra mes deux livres qui avait volé dans la merveilleuse cascade. Je me remise assise à ses côtés puis, en lui mettant un léger coup d'épaule je m'exclama avec un immense sourire :

Et sinon, tu te sens comment le mioche ? J'ai encore du mal à me remettre de mes émotions moi. la bataille et tout... C'est dur à imaginer que c'est possible, tu ne trouve pas ?

Oui j'avais tendance à l'appeler le mioche, mon enfant ou alors mon petit. Oui, juste parce que je trouvais que Priam avait un visage encore drôlement enfantin pour son âge. Mais c'était surtout sur ça que notre amitié était basé. Les petite vanne adorable comme ça. Et il faut dire qu'avant de le rencontrer, j'avais grand besoin de ses instants de rire. Ce n'était pas ici, à l'école que j'en avais le plus. Et puis à la maison, je n'y étais pas assez souvent pour en profiter assez et me remonter le moral a fond avant de revenir ici. Alors Priam, c'était en quelques sorte ma petite boîte à rire. Et parfois même, sans même trop savoir comment il fessait ça, il suffisait que j'ai un coup de blues pour que, par hasard, je le croise dans un couloir ou dehors et qu'il me remonte le moral. Un véritable petit ange ce petit Priam.
code de sceaudelaine ▬ gif de tumblr ▬ icons de tumblr et fanpop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


capitaine et poursuiveur de l'équipe de quidditch de gryffondor ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 179 devoirs depuis ma répartition, le : 07/08/2015


MessageSujet: Re: Intermède Amicale [Itarillë]   Mer 12 Aoû - 11:04



❝Intermède amicale ❞
Itarillë & Priam
Cette situation était plus qu’incongrue ! Heureusement la jeune Poufsouffle n’avait rien de cassée et semblait même soulagée que ce soit moi sur qui elle venait de trébucher. Itarillë faisait partie de ces personnes que je ne côtoyais pas énormément mais avec qui je m’entendais bien, il ne fallait pas beaucoup de temps ensemble pour que l’on plaisante et qu’on rigole ensemble. En se relevant pour ramasser ses livres, elle me mit un léger coup d’épaule. En temps normal, j’aurais encaissé sans broncher, mais là j’esquissai une légère grimace. Mes blessures me faisaient encore légèrement souffrir et la moindre secousse était un supplice pour moi.
Elle me demanda ensuite comme j’allais en employant le terme de mioche. Elle me surnommait affectueusement de la sorte parce que soit disant mon visage aurait encore un côté très enfant. Je savais pertinemment qu’elle parlait de pré au lard, mais elle le précisa en disant qu’elle avait du mal à imaginer que cela était possible. Malheureusement ça l’était et ce n’était que le début, le début d’une nouvelle ère de terreur et d’attaque de ce genre. Le sourire de mon visage avait disparu. En évoquant ce souvenir, les images repassaient dans ma tête et me faisait souffrir. Je pris un certains temps puis lui répondit d’une voix grave :
C’était certain que cela allait arriver un jour. Je pensais juste que cela arriverait un peu plus tard. Malheureusement je crains que ne se soit que la première d’une longue série !
Je savais de quoi était capable la majorité des sorciers pour les avoir côtoyé toute mon enfance. Lors de cette bataille peu de ces grands noms étaient présent et je pense que c’est une chance pour nous. Cette attaque était peut être plus une mise en garde. Une mise en garde terrifiante et meurtrière. Je la regardai à nouveau avec un regard plus doux avant de dire :
Chaque sorcier à son niveau devra faire un choix, beaucoup vont essayer de ne pas prendre partie. Malheureusement je pense qu’un jour ou l’autre tout le monde devra se poser la question du camp dans lequel il est !
Personnellement je m’étais posé la question plus tôt que je ne m’étais imaginé. Désormais j’étais parti pour me battre pour la liberté des né moldus et des sangs mêlés ! Cela va m’attirer des ennuis c’est certain. Il va falloir que je parle rapidement à mon frère afin de savoir ce qu’il a décidé de faire…

© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Bibliothécaire ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 163 devoirs depuis ma répartition, le : 09/08/2015


MessageSujet: Re: Intermède Amicale [Itarillë]   Mer 12 Aoû - 14:21


Intermède amicale
prom'nons nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas ♫

PRIAM S. PEVERELL & S. ITARILLË MORDOCH
J'avais reposer mes livres à côté de moi, me doutant bien que je n'allais pas en avoir besoin pour l'instant. Et il fallait bien dire qu'avec ses récents événements, l'année à venir n'allais surement pas être un simple jeu... Malheureusement, je n'étais pas la seul à penser de la sorte. Apparemment, Priam aussi pensait ainsi.

C’était certain que cela allait arriver un jour. Je pensais juste que cela arriverait un peu plus tard. Malheureusement je crains que ne se soit que la première d’une longue série !

C'est bien ce que je craignais. À ses dires, j'eu automatiquement un long frisson qui parcourra tout mon dos. Je ne voulais clairement pas d'autres guerres, ni d'autres problèmes. Pour ma part c'était clairement impensable. Mais comme disait Priam, c'était sûr que ce n'était pas la seule bataille qu'il y allait avoir. Je serra mes jambes contre ma poitrine en grimaçant légèrement. J'espérais juste que toutes ses guerres n'allaient pas continuer jusqu'à Londres. Je ne voudrais pas qu'il y arrive quelques chose à ma mère. Ou à mon beau-père...

C'est bien ce que je pensais... Tu sais Priam, j'aime vraiment pas ça ... Il faut dire que ça ne me rassure pas. Déjà cette guerre passée et puis, les autres a venir encore moins. J'essayais de me convaincre qu'il y en aurait pas d'autre mais à mon avis... Autant arrêter de croire que le père noël existe...

Je souffla, continuant de penser à toute ma famille. Comment est-ce qu'ils allaient ? Et pis Émi aussi ? Je ne l'avais pas encore recroiser depuis cette guerre. Ni même cet imbécile de Deandre. Même s'il avait tendance à me taper sérieusement sur le système je tenais tout de même énormément à lui. Et je continua à laisser mon esprit divaguer, encore et encore jusqu'à me surprendre à penser à Pinchas. Encore une fois, j'eu un frisson et reprit mes esprits.

Chaque sorcier à son niveau devra faire un choix, beaucoup vont essayer de ne pas prendre partie. Malheureusement je pense qu’un jour ou l’autre tout le monde devra se poser la question du camp dans lequel il est !

Et hop, encore un long frisson. Oh non, je n'espérais vraiment pas que ça terminerait ainsi. Je secoua négativement la tête et répondit alors à Priam :

Oh non ! Il faudrait pas que ça finisse ainsi. Si on devait finir par tous faire un choix je sais très bien que beaucoup de monde prendront partie des plus forts... Et malheureusement il faut bien dire ce qu'il en est : les mangemorts sont beaucoup plus expérimenté que nous... Et donc plus forts...

J'avais terminer ma phrase dans un souffle. Et puis, je m'imaginais un peu l'horreur que pourrait devenir aussi bien l'école que le Pré-au-lard si une majorité de l'école venait à passer de l'autre côté. C'était une véritable vision d'horreur. Inimaginable, impensable. Il aurait fallut trouver une solution pour que ce moment n'arrive jamais, mais malheureusement, à moins d'éliminer e la carte le monde magique je ne voyais aucunes autre solutions pour le moment...
code de sceaudelaine ▬ gif de tumblr ▬ icons de tumblr et fanpop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


capitaine et poursuiveur de l'équipe de quidditch de gryffondor ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 179 devoirs depuis ma répartition, le : 07/08/2015


MessageSujet: Re: Intermède Amicale [Itarillë]   Mer 12 Aoû - 15:47



❝Intermède amicale ❞
Itarillë & Priam
La jeune femme m’expliqua qu’elle essayait de croire qu’il n’y aurait pas d’autre conflit mais que c’était peine perdu. Je lui fis un léger sourire gêné, Malheureusement c’était certain que cette bataille n’était que les prémices d’une guerre sans précèdent. Les non sang purs n’avaient sans doute pas conscience de la puissance que pouvait avoir sous sa coupe Tom Jedusor et mieux valait ne pas les déprimer de suite. Je la regardais dans les yeux avant de répondre :
Je crains que ce soit la première d’une longue série. Tu sais, le but est de créer la peur dans la tête des sorciers. Qu’il pense qu’une attaque est possible n’importe quand, n’importe où et contre n’importe qui !
Visiblement cela avait l’air de plutôt bien fonctionner. Faut dire que Tom Jedusor avait toujours était un maitre dans l’art de l’intimidation et de l’utilisation de l’esprit de l’autre. Lorsque j’évoquai le choix d’un camp, la jeune femme évoqua que la majorité se rangerait du côté des plus forts et donc des mangemorts. Je n’avais pas trop pensé à ça. Il est vrai qu’il y aurait sans doute des gens qui feront tout pour vivre et il valait mieux ne pas le négliger. Elle ajouta ensuite que les mangemorts avaient plus d’expériences. Un rictus apparu sur mon visage, je la fixais à nouveau dans les yeux avant d’ajouter :
Tu sais, ceux qui ont fait l’attaque de pré au lard n’étaient pas vraiment des mangemorts. Ce sont plus des jeunes recrues dont on s’est servi pour attaquer en grands nombres. Non, les vrais mangemorts on simplement regarder l’attaque et se sont délecté du spectacle. Crois moi, les membres fidèles de Tom Jedusor sont bien plus dangereux que ça.
Comment je pouvais en être sûr ? Ma famille en faisait partie, nous faisions partie d’une grande lignée de duelliste et eux ne recule devant rien. Je ne serais pas étonné qu’un jour se soit eux qui attaquent notre école. Je lui fis un léger sourire avant de lui dire :
Tu sais beaucoup de famille et d’élèves de sang pur ont déjà fait le choix de leur camp. Si ca peut te rassurer, tout les sangs purs ne compte pas attaquer les moldus certains compte bien essayer comme ils peuvent de défendre ce qui à été bâti.
Voilà mon rêve utopique, essayé tant bien que mal de tenir à distance des sorciers de classe internationale. Ya pas à dire plus j’en parle, et plus je me dis que cette guerre s’annonce peu équitable….


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Bibliothécaire ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 163 devoirs depuis ma répartition, le : 09/08/2015


MessageSujet: Re: Intermède Amicale [Itarillë]   Jeu 13 Aoû - 9:33


Intermède amicale
prom'nons nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas ♫

PRIAM S. PEVERELL & S. ITARILLË MORDOCH
Nos voix étaient posées lorsque nous parlions de la guerre passée et des autres à venir. En apparence nous avions l'air calme et de plutôt bien géré la situation mais franchement, moi, je n'étais vraiment pas rassurée. Je n'avais clairement pas envie de me battre mais s'il le fallait pour garder cette école debout alors je le ferais sans rechigner. Je me battrais de toute mes forces. Et s'il le fallait je m'entraînerais jusqu'à tomber d'épuisement, afin d'être prête pour le jour venu.

Je crains que ce soit la première d’une longue série. Tu sais, le but est de créer la peur dans la tête des sorciers. Qu’il pense qu’une attaque est possible n’importe quand, n’importe où et contre n’importe qui !

C'était malheureux à dire mais Priam avait raison. Le but était de nous effrayer pour pouvoir faire de nous leur pantin. Et plus d'un allait certainement céder, il fallait s'y attendre. Et il fallait aussi s'attendre à bientôt être de nouveau attaqués... Je sais que Priam essayais aussi de me rassurer mais dans les moments là, personne ne le pourrais. Savoir que peut-être demain basculera et peut-être que certains y resterons... C'était triste à imaginer, imaginer des corps gisant sur le sol, sans vie. J'étais déjà nostalgique à m'imaginer ceci, alors le vivre en vrai serait très certainement un horrible cauchemar à vivre.

Tu sais, ceux qui ont fait l’attaque de pré au lard n’étaient pas vraiment des mangemorts. Ce sont plus des jeunes recrues dont on s’est servi pour attaquer en grands nombres. Non, les vrais mangemorts on simplement regarder l’attaque et se sont délecté du spectacle. Crois moi, les membres fidèles de Tom Jedusor sont bien plus dangereux que ça.

Je souffla. Qu'est-c que je pouvais détester cet homme qu'était Tom Jedusor... Délicatement, je vins poser ma tête sur l'épaule de Priam. Je ferma les yeux en l'écoutant me parler.

Mais pendant l'attaque même si ce n'était pas des mangemorts, ils étaient déjà bien expérimenté je trouve... Pour tout te dire, je ne sais même pas si ma famille va bien ...

Ma voix avait terminer cette phrase, tremblante. Mais heureusement, Priam avait quelques choses en lui qui arrivait à m'apaiser. J'arrivais à garder mon calme même lorsqu'il me parlait de cette bataille infernale. C'était vrai que je ne savais pas comment allait ma famille mais si le professeur Dumbledore ne m'avait pas fait appeler, c'est que rien de grave ne leur été arrivé... Du moins, en théorie.

Tu sais beaucoup de famille et d’élèves de sang pur ont déjà fait le choix de leur camp. Si ca peut te rassurer, tout les sangs purs ne compte pas attaquer les moldus certains compte bien essayer comme ils peuvent de défendre ce qui à été bâti.

Il était adorable mon petit Priam. Mais malgré tout ça, ce fut plus fort que moi, j'essuya une larme d'un revers de main en relevant ma tête pour lui adressé un petit sourire. Doucement, je me laissa tomber en arrière, m'allongeant dans l'herbe.

Le problème Priam, c'est que ma demie-soeur et mon demi-frère sont tout les deux des nés-moldus... Il seront les premiers visés... Et c'est vrai, mon idiot de demi-frère et assez casse-pied quand il s'y met et plus d'une fois je lui ai dis que je le détestais, mais au fond de moi, c'est eux ma famille... Que je le veuille ou non. Et je les aimes tellement... J'ai terriblement peur pour eux...

Tout en me confiant à Priam, j'attrapa un bout de son tee-shirt, le serrant doucement entre mes doigts puis je craqua. Mes larmes coulèrent le long de mes joues. J'avais beau expire et inspire calmement les larmes continuèrent leur chemin.
code de sceaudelaine ▬ gif de tumblr ▬ icons de tumblr et fanpop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


capitaine et poursuiveur de l'équipe de quidditch de gryffondor ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 179 devoirs depuis ma répartition, le : 07/08/2015


MessageSujet: Re: Intermède Amicale [Itarillë]   Jeu 13 Aoû - 11:25



❝Intermède amicale ❞
Itarillë & Priam
La jeune femme expliquait avoir été impressionnée par le niveau des assaillants de la foire. Lorsqu’on connait un peu ce milieu, on sait à quoi s’attendre et cela fait quelques années qu’on pratique les duels. C’est surtout ça qui est important de prendre en considération. Je m’étais toujours demandé pourquoi cela comptait tant que l’on s’exerce au duel depuis notre tout jeune âge, j’en avais désormais un bref aperçu. La jeune Poufsouffle précisa qu’elle ne savait pas comment sa famille allait. Je pinçai mes lèvres, je ne savais pas moi non plus, mais dans un autre camp. La jeune femme déposa sa tête sur mon épaule. Je sentais qu’il était difficile pour elle de comprendre cette haine. Je n’avais pas pour habitude d’être une personne à qui on se confie, ni même prendre le temps d’écouter ou encore être le centre de l’attention. Je prenais ce rôle parce qu’on me faisait assez confiance pour venir me parler. J’allais devoir changer rapidement pour pouvoir être présent pour les seules personnes qui me restait : mes amis. Je la regardais donc après un temps de silence avant de répondre :
C’est facile de se battre avec des sortilèges impardonnables, on ne se battait pas avec les mêmes armes. Et puis pour la majorité de ces familles, les duels représentent un art noble alors forcément cela aide à se tenir prêt….
J’avais subi plus d’une défaite par mes cousins plus âgés ou même par mes oncles. Il m’avait forgé un mental d’acier. Je détestais la défaite. Tout cet entrainement avait sans doute pour but de me faire comprendre que dans un vrai combat le plus mauvais meurt. Mais pas ici, dans ce combat, nous avions essayé de les arrêter pour les livrer à la justice. Mais à quoi bon ? Nous savons tous que la prison sera elle aussi un jour attaquée.
Pour ce qui est de la famille, je te comprends ! Je ne sais pas comment ils vont non plus !
Je n’allais pas dire que ma famille s’était ralliée à mon cousin Tom Jedusor, il y a des choses qu’il vaut mieux ne pas crier sur tous les toits ! J’étais fier de mon nom et également de pouvoir défendre ce que mon père m’avait toujours inculqué. Cela m’amener aujourd’hui à me battre face au mien, mais cela en valait la peine j’en étais certain !
La jeune femme se coucha dans l’herbe en versant une petite larme. Elle m’expliqua ensuite que ses frères et sœurs étaient nés moldus et qu’ils seraient sans doute les premiers touchés. Cette idée lui faisait très peur et quoi qu’ils aient pu faire, elle n’arrivait pas à se faire à l’idée ! La jeune femme éclata ensuite en larme. Aucun sourire n’était présent sur mon visage. Moi qui étais habituellement si souriant étais pour le moment en pleine réflexion. Il est vrai que les nés moldus seront sans doute les premiers à subir les attaques mais n’y avait il rien à faire ?
On ne va pas laisser faire ça ! Il faut qu’on trouve un moyen de contrecarrer ça ! Et puis ils sont à Poudlard ? Cette école est imprenable ! Les mangemorts ont profité de Pré au Lard, sinon ils n’auraient rien su faire !
Je savais que Tom Jedusor finirait un jour ou l’autre à contrôler l’école, mais ce n’était pas pour tout de suite, il y a des choses qu’il vaut mieux garder pour soi !



© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Bibliothécaire ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 163 devoirs depuis ma répartition, le : 09/08/2015


MessageSujet: Re: Intermède Amicale [Itarillë]   Jeu 13 Aoû - 17:24


Intermède amicale
prom'nons nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas ♫

PRIAM S. PEVERELL & S. ITARILLË MORDOCH
Oui c'est sûr que c'était facile de nous attaquer à coup de sorts impardonnables. Ils était tout de même doués et je rajouterais même incontrôlables. Mais leurs familles j'en avais pas grand chose à faire s'il elles étaient toutes pareils. Assoiffés de victoire et de sang. Je n'avais que faire de tout ça. Tout ce que je souhaitais c'est que tout cela s'arrête que tous puisse vivre tranquillement sa vie sans avoir peur de la journée qui suit ou du lendemain. Je ne voulais plus avoir peur tous les matins en me levant, je ne voulais plus avoir peur à chaque bruit sourd que j'entendais. Je ne voulais plus de tout ça.

Pour ce qui est de la famille, je te comprends ! Je ne sais pas comment ils vont non plus !

Pour cette fois-ci, j'avais peut-être été trop égoïste. Je n'avais pas penser que Priam aussi pouvait souffrir de ne pas savoir comment allait sa famille. Et doucement, je reprit mes esprits. Je sécha mes larmes et lâcha délicatement le tee-shirt de Priam. J'vais été trop loin à mon goût. Secouant brièvement la tête de gauche à droite je me remis assise tout en souriant.

Excuses-moi. Avec tout ce remue-ménage j'ai l'esprit un peu embrouillé et j'ai parfois du mal à suivre mes émotions.

Je lui adressa un petit sourire en coin. Le but n'était pas non plus qu'il pense que je ne pensais qu'à moi. À mes petits problèmes et uniquement à ma famille. Chaque élèves devaient très certainement se demander comment allait leur famille respective et je les comprenais. Peut-être que quelques uns en n'avait que peu faire de leur famille, mais tous ceux qui, comme Priam et moi-même, tenait à leurs familles devait être fou d'inquiétude s'il n'avait plus de leur nouvelles depuis la première guerre à la foire au Pré-au-Lard.

Et puis, finalement, je me détendit un peu. Il fallait vraiment arrêter de stressé de la sorte, le stresse ne mènerait à rien à par la panique. Et encore une fois, Priam se voulait rassurant. Rassurant et combatif.

On ne va pas laisser faire ça ! Il faut qu’on trouve un moyen de contrecarrer ça ! Et puis ils sont à Poudlard ? Cette école est imprenable ! Les mangemorts ont profité de Pré au Lard, sinon ils n’auraient rien su faire !

J'acquiesça. Il avait raison. On ne pouvait pas se laisser faire de la sorte et se laisser marcher sur les pieds. Je souriais grandement. Et voilà, le moral était revenu et j'étais encore plus motivée qu'avant. Je tendis mes jambes dans l'herbe et, en le regardant je lui répondit alors :

Tu as raison mon p'tit ! Il faudrait que l'on puisse être sûr d'avoir une bonne défense et pis comme tu dis. Tant qu'on est à l'école on risque rien. Aucun mangemorts ne pourra pénétrer dans l'enceinte de l'école. Alors je penses qu'il faudrait en profiter pour se préparer.

Tout en balançant légèrement mes pieds, je lui fit un immense sourire puis, en lui déposant un baiser sur sa joue je le remercia. Il était tout simplement grandiose. Soit il n'avait pas peur et la je le prendrais pour un fou ou alors il cachait bien son jeu pour ne pas donner aux autres l'idée de paniquer encore plus. Et il faut dire que c'est ce que j'admirais chez lui.
code de sceaudelaine ▬ gif de tumblr ▬ icons de tumblr et fanpop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


capitaine et poursuiveur de l'équipe de quidditch de gryffondor ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 179 devoirs depuis ma répartition, le : 07/08/2015


MessageSujet: Re: Intermède Amicale [Itarillë]   Ven 14 Aoû - 13:03



❝Intermède amicale ❞
Itarillë & Priam
La jeune femme s’excusa en précisant qu’avec les évènements récents, elle avait un peu de mal à gérer ses émotions et que parfois elles prenaient le contrôle. Je lui fis un léger sourire. Je savais ce que c’était de céder à se que l’on ressentait. J’avais tendance lorsque j’étais plus jeune à me laisser envahir par la peur ou la tristesse. Ma famille m’avait apprit à faire abstraction de tout ça et me concentrer uniquement sur mon objectif. Cela ne me servait habituellement qu’au quidditch, mais cette qualité allait m’être utile dans les temps à venir. Je savais que les sentiments pouvaient nous faire faire des choses folles, je pouvais clairement en témoigner. Je la regardais délicatement avant de lui dire :
Ne t’en fais pas pour ça ! Tu avais besoin de parler de ta famille et de ce qui te tracassait ! C’est normal tu sais. Je pense juste qu’il ne faut pas s’inquiéter outre mesure, pour le moment aucune traque contre les né moldus n’a été ouvertement lancée !
J’avais préféré être prudent car avant de quitter le manoir familial, j’avais entendu mon grand père parler des grandes lignes avec mes oncles. Ils finiraient bien un jour ou l’autre par tenir le ministère et là ils pourraient faire tout ce dont il désire. La jeune femme venait de reprendre un peu espoir. Etait-ce moi qui lui avais insufflé cette volonté ? Ou simplement son moral qui avait repris le dessus ? Je n’en savais trop rien, mais j’étais ravi de voir que la jeune Poufsouffle ne pleurait plus désormais et semblait prête à repartir de l’avant.
Elle était d’accord sur le fait qu’il fallait préparer une défense et sur le fait que Poudlard était un endroit sûr, j’aurais sans doute du préciser pour le moment. La jeune femme m’embrassa sur la joue. Ce contact me fit chaud au cœur. En prenant position j’avais peur que par mon nom on me rejette et que l’on pense de suite que j’étais un espion à la solde de Tom Jedusor. Poppy l’a première avait douté de ma loyauté en voulant me parler au départ seul à seul. Je la regardai donc un sourire au lèvre avant de lui dire :
Tu sais que si tu dois parler de tes craintes ou quoi que ce soit, je suis là ! Je sais par quoi tu passe et il ne faut pas tout garder pour soi…
Je faisais la même chose avec Jules à qui je disais tout ce que j’avais sur le cœur. Cela me permettait d’avancer l’esprit libre. Le conflit approché, je n’étais pas apeuré, je fais partie de ceux qui crois que tout est écrit ! Pensez ce que vous voulez, mais je sais au fond de moi que je suis à ma place…




© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Bibliothécaire ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 163 devoirs depuis ma répartition, le : 09/08/2015


MessageSujet: Re: Intermède Amicale [Itarillë]   Lun 17 Aoû - 16:51


Intermède amicale
prom'nons nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas ♫

PRIAM S. PEVERELL & S. ITARILLË MORDOCH
Aujourd'hui, j'avais penser lire un peu pour me détendre. Mais finalement, en tombant littéralement sur Priam j'avais décidé de laisser mes livres de côté pour l'instant et de converser avec lui. Parler des guerres, des problèmes qu'il y avait en ce moment. Ce sujet était relativement dur aussi bien pour Priam que pour moi mais en même temps je ressentais tellement le besoin de parler de mes craintes, de mes peurs à quelqu'un que j'avais fini par craquer.

Ne t’en fais pas pour ça ! Tu avais besoin de parler de ta famille et de ce qui te tracassait ! C’est normal tu sais. Je pense juste qu’il ne faut pas s’inquiéter outre mesure, pour le moment aucune traque contre les né moldus n’a été ouvertement lancée !
Tu sais que si tu dois parler de tes craintes ou quoi que ce soit, je suis là ! Je sais par quoi tu passe et il ne faut pas tout garder pour soi…

Il avait encore raison. Il n'y avait pas de raisons de s'inquiéter pour le moment. Alors pourquoi le faire ? Je l'avais tout simplement remercié d'un immense sourire et avais choisi de ne pas répondre. Le mieux était de ne pas repartir dans le vif du sujet et de changer complètement de conversation. Même si dans un coin de ma tête restait une pensée pour ma famille j'essayais de ne plus trop y penser pour ne pas me faire de nouveau film et baisser de nouveau les bras. C'était très certainement mieux ainsi.

Mais sinon, toi, comment ça va les cours ? Tu t'en sors avec les matchs et tout le reste ?

Et finalement, je me rallongea dans l'herbe, fermant doucement les yeux. Qu'il fessait bon. J'aimais sentir les rayons du soleil caresser délicatement mon visage. Cette chaleur là m'apaisait, me détendait même. Alors rapidement, j'oubliais toute la conversation que nous avions eu sur la bataille et profitais bien tranquillement du soleil et de ses rayons chauds.

Comme ça fait du bien d'être ici. Il fait bon, c'est calme et reposant. Tu ne trouve pas ?

Tournant légèrement ma tête dans la direction de mon interlocuteur, j'ouvris un œil et plaça rapidement ma main devant les yeux pour me protéger du soleil en attendant sa réponse.
code de sceaudelaine ▬ gif de tumblr ▬ icons de tumblr et fanpop


Hors sujet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Intermède Amicale [Itarillë]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Intermède Amicale [Itarillë]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Intermède Amicale [Itarillë]
» Avenir de l'amicale des Rôlistes de Miramas
» Rendez vous galant ou retrouvaille amicale ? [ PV Kaito ]
» Des retrouvailles amicale?? (Tarod et Tori)
» Rétro Taco Show 2011.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parselmouth :: RPs-