Bienvenue sur Parselmouth !
Le forum a ouvert ses portes le 23/02/2015.
Les sang-pur inventés sont fermés pour le moment. Merci de privilégier les nés-moldus et les sang-mêlés.
Merci de privilégier les Poufsouffle et les Serdaigle.

Partagez | 
 

 L'équilibre est fragile quand on nous tient entre deux rives. [Rhéa][Couloirs]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar


professeur de Rune ⁂

points à ma maison et j'ai rendu : 719 devoirs depuis ma répartition, le : 20/06/2015


MessageSujet: L'équilibre est fragile quand on nous tient entre deux rives. [Rhéa][Couloirs]   Jeu 25 Juin - 2:58

Journée agitée. Un Lundi à Poudlard. Le temps est radieusement écrasant de lumière. Pas une ombre pour se cacher. En pleine lumière, toute l’école tente de suivre un rythme normal. Mais le rythme s’accélère. Parce qu’il y a des personnes à rejoindre, et des gens qu’on ne veut pas croiser. L’air chaud est lourd à porter. Personne n’a les épaules pour ce qui va suivre. Personne. Mais le temps s’en fout. Il fait plus beau que pour un jour de fête. Est-ce que le monde fête la venue de la guerre ?

Abel fait partie de ceux qui n’ont rien à craindre de personne à ce moment. Abel fait partie de ceux qui peuvent marcher droit devant eux avec la conscience tranquille. Pour le moment. Le pas ample comme la cape noire, droit, le teint pâle et les cheveux d’un blond signature, les mains gantées de blanc, pas un pli de travers, ni sur le vêtement, ni même sur le visage. Personne ne connait plus impénétrable que Abel Malefoy. C’était ainsi, parait-il, lorsqu’il était étudiant, et cela le restera sans doute tout le temps qu’il sera à Poudlard.

Les bruits de couloirs vont bon trains. Les né-moldus demandent aux enfants de sorciers, au début de leur année, comme un secret de polichinelle : ‘Qui est-ce ? Qui est-ce ?’ Le professeur de Runes, employé au ministère de la Justice Magique. C’est le Neveu de Monsieur Malefoy. Une très riche et puissante famille de Sang-Pur. Le Neveu, et l’ainé de la génération. ‘Il n’est pas l’héritier ?’ Bien sûr que non. L’héritier, c’est Hadès. Hadès Malefoy, tu sais bien, le jeune homme chez Serpentard. Tout aussi loquace ! On dit que le Pr. Malefoy prépare le terrain pour faire d’Hadès l’héritier de la famille. On dit tout un tas de chose des Malefoy.

On dit trop de chose des Malefoy. Et peut-être trop peu des femmes, chez les Malefoy. Parce que si nous n’étions pas en juin, on se demanderait qui est la jeune fille devant laquelle il s’est arrêté. Mais à l’été approchant, tout le monde c’est qui est cette jeune fille, des premières aux dernières années. La jeune fille devant laquelle il s’est arrêté pour baisser respectueusement la tête, c’est Rhéa Malefoy. La petite sœur d’Hadès.

Les gens trouvent ça, étrange, Rhéa. Que je m’arrête devant toi et très souvent me décale pour te laisser passer. Parce qu’à la maison, avant même que je ne sois professeur, c’était comme ça. Lorsque l’un de vous deux passait, je me devais, malgré mon âge, de baisser la tête. Vous êtes les Dauphins de cette génération. Vous êtes mon Prince et ma Princesse. Vous êtes mes trésors. Mes petits frères et sœurs. Mes enfants avant l’heure.

Je ne suis pas professeur pour avoir un autre rôle que vous servir. Car à l’avenir, vous vous servirez de moi. Il le faut. Pour que les autres familles ne vous utilisent pas. Pour que nos parents, quand ils auront peur de la mort, ne vous utilisent pas. Pour que vous puissiez garder l’intégrité de notre nom. Vus vous servirez de moi.

Je serais l’ombre. Je serais la vipère. Je couvrirai vos arrières. Et si je n’ai jamais eu de mal à parler à ton frère, je n’ai jamais su comment te traiter toi. Toi, Rhéa, ma petite princesse. Je suis professeur, et toi élève. Je suis ton ainé, tu es ma cadette. Je suis ton ombre, tu es ma future Reine.

Il me semble que tu ne m’aime guère, et pourtant, je te le promets, je serais toujours là pour toi.

Abel s’incline, légèrement, presque discrètement. Comme si il savait que le geste aurait pu importuner la demoiselle, sous le regard des autres. Il ne dit rien. Comme si il aurait été futile de l’appeler « Mademoiselle Malefoy », « Chère cousine », ou simplement « Rhéa ». Un silence. Ni l’un ni l’autre ne bougent. Et ce silence s’installe, s’assied bien entre eux, et semble rire de leur maladresse. Il ne regarde pas au-dessus d’elle. Il ne regarde nulle part. Il a les yeux dans le vague. Pour ne pas la dominer. Le silence s’allonge, prend ses aises. Se goinfre de leurs hésitations, des rumeurs muettes dans le couloir.

Voici Rhéa et Abel Malefoy. Deux ombres derrière une ombre. Et personne ne sait vraiment ce qui se passe, entre ces deux-là. Le savent-ils eux-mêmes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

L'équilibre est fragile quand on nous tient entre deux rives. [Rhéa][Couloirs]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [RP ouvert] Insomnie quand tu nous tiens!
» 07. Jalousie, quand tu nous tiens...
» Tristesse, quand tu nous guettes [Deino Silcen] [Fini]
» Quand aurons- nous de vrais dirigeants a la tete du pays?
» Guitare, quand tu nous tiens ! {PV Evan}[Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parselmouth :: RPs-